Magazine Séries

Critique: It Follows

Publié le 25 février 2015 par Robin210998
Critique: It Follows

Titre: It Follows

Réalisateur: David Robert Mitchell 
Acteurs: Maika Monroe, Keir Gilchrist ...
Genre: Horreur 
Nationalité: Américain 
Durée: 1h40 min 
Sortie: 4 février 2015 


L'année commence plutôt bien dans le registre de l'horreur avec cet ovni nommé It Follows qui semble tout droit sorti de nul part.

Le scénario est très étrange en ne donnant que peu d'indices sur les évènements qui se déroulent sans jamais rentrer dans la tête des personnages. C'est donc en focalisation externe que nous suivons ce qui semble être une malédiction qui touche des jeunes de la ville de Détroit. Les personnes contaminées sont poursuivies par des êtres mystérieux prenant l'apparence d'humains et qui se propagent lors des relations sexuelles.  Au premier abord, It Follows parait assez proche de l'excellent Under The Skin sauf qu'ici ce sont des adolescents les protagonistes. L'histoire s'installe avec une certaine lenteur et cette course poursuite pour trouver un peu de tranquillité et échapper à ces créatures se révèle progressivement passionnante et haletante grâce à une mise en scène particulièrement efficace jouant avec les ombres et la nuit pour créer une atmosphère mêlant réelle et fantastique. En effet, à la fin du film, on ne sait plus bien si l'action se déroule sur Terre ou dans un autre monde. ItFollows renoue aussi avec les grands maîtres du cinéma d'horreur à travers une bande son des plus angoissante qui devient au fur et à mesure dérangeante avec ses sons stridents et répétitifs annonçant l'arrivée de la créature. 
Critique: It Follows


Avec son scénario minimal et ses dialogues peu instructifs, le réalisateur laisse libre court à l'imagination du spectateur pour y trouver sa propre interprétation. 

A travers cette malédiction mettant la sexualité au centre de ses préoccupations, le film tente de montrer le rôle de celle-ci chez les adolescents alors en pleine période de découverte de soi et plus précisément de son corps. La première fois n'est jamais facile et source de bon nombre d'inquiétudes et d'angoisses symbolisées ici par cette malédiction sexuellement transmissible dans une ville totalement abandonnée. En effet, cette banlieue semble désertique et marquée par l'absence d'adultes pour guider ses adolescents dans leur parcours sexuel et plus globalement dans leur vie de futurs adultes. Aussi, le premier baiser apparaît comme le point de départ de tous ces maux. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si la solution se trouve peut-être sur le lieu de la première rencontre. 

En bref:  film d'horreur convenable qui malgré un scénario légèrement bancal parvient à entraîner le spectateur dans cette machine infernale. 

Mes notes: 

Scénario: 1,5/4
Intrigue: 2/3
Mise en scène/Photographie: 2/3
Casting: 1,5/3
Musique: 1/1
Durée: 0,5/1
Appréciation personnelle: 1,5/3
Horreur: 1,5/2

NOTE GLOBALE: 11,5/20

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Robin210998 1536 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine