Magazine Environnement

Monsanto : accusé de pub mensongère pour Roundup

Publié le 29 mai 2008 par Abonéobio
Parce que la sociĂŠtĂŠ Monsanto laissait entendre en 2002 dans ses spots TV et sur ses étiquettes que le désherbant Roundup était "biodégradable", « sans danger pour l’homme, pour les animaux et l’environnement », laissant « un sol propre », l’ancien président de Monsanto France (Jean-Pierre Princen) va être jugé, devant le tribunal correctionnel de Nanterre, pour « publicité mensongère ». Déjà condamné à Lyon en janvier 2007 à une amende de 15 000 euros, sachant que le groupe Monsanto a fait appel.
Monsanto : accusé de pub mensongère pour Roundup
Source : développement durable le journal
Autres billets d'aboneobio sur Monsanto et les OGM
++ Le Monde selon Monsanto
++ la lettre Monsanto
++ Une étiquette sans OGM souhaitée par 72 % des français
++ OGM les Français se réveillent

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Abonéobio 383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog