Magazine Politique

La France conquiert l'Europe du bio

Publié le 27 février 2015 par Blanchemanche
#Bio #agriculturepaysanne
La France est devenue en 2014 le troisième pays européen en terme de surface cultivées en bio, passant devant l'Allemagne. Un progrès dû notamment à l'évolution des habitudes des consommateurs.
La France est parmi les leaders européens du bio. Photo: Flickr Creative Commons, Isabelle Chauvel
©Flickr creative Commons, Isabelle Chauvel
C'est un changement remarquable dans lequel les Français sont tous impliqués. La France est devenue en 2014 le troisième pays européen en terme de surface cultivable bio derrière l'Espagne et l'Italie. Avec désormais plus de 1 million d'hectares cultivés, l'Hexagone passe (de peu) devant l'Allemagne et se hisse sur le podium européen du bio dans de nombreux secteurs, tels que les poulets de chair, les oeufs ou les céréales. Un progrès dû aussi bien aux producteurs et aux pouvoirs publics qu'à l'évolution des habitudes des consommateurs.

62% des Français consomment du bio tous les mois

Ces derniers sont en effet au coeur du bouleversement. Le Baromètre Agence BIO/CSA de janvier 2015 révèle en effet une forte progression de l'agriculture biologique dans le coeur des Français: ils sont 88% à déclarer consommer au moins occasionnellement des produits issus de l'agriculture biologique et 62% à en consommer tous les mois. Il est surtout frappant de constater que la part des personnes déclarant n'avoir jamais consommé de bio est revenue de 46% des sondés en 2003 à 12% en 2015. Soit un changement d'image assez spectaculaire en trois ans.Face à cet engouement, les producteurs se sont logiquement adaptés: la surface cultivable bio est passée de 117.955 hectares en 1995 à 1,11 million en 2014. Elle a donc été multipliée par 10 en vingt ans et a même doublé entre 2007 et 2012. Les producteurs répondent certes à une demande en expansion mais bénéficient surtout d'un fort soutien des politiques publiques. Le passage de l'agriculture conventionnelle à une agriculture biologique nécessite en effet une conversion coûteuse, période durant laquelle «l'aide des pouvoirs publics est cruciale» indique au Figaro Elisabeth Mercier, directrice de l'Agence BIO.

Objectif: dépasser l'Italie

Une convergence des intérêts qui explique la trajectoire française en Europe, et pousse le secteur à être ambitieux. «Ce développement va se poursuivre, notamment grâce à l'intérêt des consommateurs», ajoute Elisabeth Mercier. De fait, une progression constante permettrait de convoiter à terme la deuxième place de l'Italie qui, avec 1,31 million d'hectares, possède tout de même 24% de plus de terres bio cultivées que la France. Un objectif qui semble atteignable lorsque l'on sait que seulement 4% de la Surface Agricole Utile (SAU) française était consacrée à l'agriculture biologique en 2014 contre 10% en Italie et même 20% en Autriche.http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/02/27/20002-20150227ARTFIG00003-la-france-conquiert-l-europe-du-bio.php

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines