Magazine

Jean-Louis BORLOO appelle à une mobilisation internationale pour les forêts tropicales

Publié le 29 mai 2008 par Sequovia

Alors que se déroule la 9ème conférence des parties de la Convention pour la Diversité Biologique Jean-Louis BORLOO, Ministre d’État, ministre de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire, appelle à une mobilisation internationale sans précédent pour la sauvegarde des forêts tropicales.

A cette occasion, Jean Louis BORLOO précise : « je soutiendrai la mise en place rapide d’un marché européen du bois accessible uniquement aux produits certifiés, dont le lieu et les modes d’exploitation sont parfaitement connus. De plus, je souhaite que les États Membres s’accordent rapidement sur un mécanisme de financement de la déforestation évitée, afin de soutenir les initiatives exemplaires ».

Le Ministre d’État s’est rendu récemment en République Démocratique du Congo et en République du Congo afin d’examiner comment mettre en oeuvre les décisions du Grenelle sur la lutte contre la déforestation, le commerce de bois illégaux et le développement d’une exploitation durable des forêts. Il a remis au Président de la RDC, un message de la part du Président de la République. Le bassin du Congo est en effet le second poumon de la planète et immense réservoir de biodiversité et notamment des Gorilles de plaine et des Bonobos.

Il appelle à ce que les pays du Nord développent une coopération forte en faveur des trois grands massifs forestiers mondiaux de l’Amazonie, du Bassin du Congo, et de l’Asie du Sud-Est : gestion planifiée des ressources naturelles, développement des plans d’aménagement forestier durable, accompagnement de la certification, rénovation des codes forestiers, soutien à la société civile et à l’administration technique forestière, mise en place d’aires protégées, et développement de l’agroforesterie familiale pour la production de bois énergie et la lutte contre la pauvreté et pour la sécurité alimentaire.

Concernant le financement de la déforestation évitée, toutes les options pour abonder un tel mécanisme doivent être explorées à ce stade : taxe sur les transactions de quota carbone, nouvelle génération de projet du mécanisme de développement propre, fond carbone abondé par des contributions volontaires etc.

« Je souhaite que la France soit attentive pendant sa présidence de l’Union Européenne à ce que les textes relatifs aux compléments législatifs de la certification européenne FLEGT et à la déforestation évités trouvent le meilleur consensus et aboutissent rapidement. » précise Jean Louis BORLOO. Il rappelle qu’en matière de biodiversité, les priorités du second semestre 2008 concerneront l’agenda international avec la préparation du bilan 2010 sur l’arrêt de la perte de biodiversité et la mise en place d’une plateforme intergouvernementale d’expertise mondiale sur la nature, comme cela existe pour le climat.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte