Magazine

Osu ! Tatakae ! Ouendan 1 et 2 - NDS - Import JP

Publié le 29 mai 2008 par Gameup

Quoi ? un article a écrire en urgence ? mais je suis au boulot là ! Comment ça tu t’en fous ? à rendre dans deux heures ? tu te fous de moi ? non, jure que c’est pas une blague !

Mais je fais comment moi ? tu trouves que “démerde toi !” est une réponse acceptable ? Je ne vois qu’une solution : “OUENDAN !“.

Aujourd’hui, on va parler jeux de rythme et en particuliers d’un petit jeu sympa qui nous vient direct du Japon. Vous connaissez sans doute cette bouse de “Elite Beat Agent” ? Et ben Ouendan est son ancêtre. Le premier opus est sorti le 28 juillet 2005 et amène un nouveau concept pour la console portable de Nintendo : tapoter en rythme sur son écran tactile.

Expliquons plus en détails le jeu en commençant par le commencement : ça veut dire quoi Osu ! Tatakae ! Ouendan ? “Osu !” signifique “Ouais !” (ou “YEAH !” pour les anglophiles) du genre un mec qui gueule devant 20 000 gamines surexcitées “vous voulez voir Tokyo Hotel ?” “OUAISSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS !” Vous voyez le genre ? “Tatakae” signifie “combat” et “Ouendan” pourrait être traduit par “pom pom boys” (traduit en anglais par “cheer squad”). Le but du jeu n’est peut être pas encore assez clair. Ne vous inquiétez pas, je vais tout vous dire. Le jeu vous met à la tête d’une bande de trois pom pom boys et votre but de soutenir moralement, en dansant, des personnes en détresse. Ca a l’air débile vu comme ça non ? Et c’est justement ce qui fait tout l’intérêt ce jeu.

Comme la quasi totalité des jeux sur NDS, c’est bien sûr le gameplay qui a le grand rôle dans ce jeu. Déjà, il faut savoir que Ouendan ne se joue qu’au stylet. Aucuns boutons ne marchent, sauf le bouton Start pour mettre en pause la partie (ce qui n’est pas conseillé pour un jeu de rythme). Et qu’est ce qu’on fait avec le stylet ? on fait danser son équipe de pom pom boys. Pour cela, il y a trois techniques différentes : les “pastilles”, les “ballons”, et les “roller” (c’est des noms que j’ai donné moi même puisque je ne connais pas

leur vrai nom). Les pastilles apparaissent sur l’écran tactile avec un cercle autour d’elle. Petit à petit, le cercle se resserre autour de la pastille et votre but et d’appuyer sur la pastille au moment où le cercle et le périmètre de la pastille sont superposées. Pour les ballons, ça commence comme avec une pastille, hormis qu’au moment où vous appuyez sur la pastille, un ballon part de celle ci pour se rendre sur une autre pastille. Il vous faudra garder votre stylet sur le ballon pendant tout son déplacement. le “roller” est plus simple que les deux premiers, il vous suffit de dessiner des cercles le plus rapidement sur votre écran tactile. Votre but sera de dessiner un certain nombre de cercle dans un temps imparti. Plus vous faites des cercles supplémentaires, plus vous aurez des points bonus (faites gaffe, en voulant faire des gros scores beaucoup ont bousillé leur écran tactile sur les rollers). Pour lier tout ça, il y a un système de combo. Comme son nom l’indique, il s’agit du nombre de pastille/ballon/roller que vous serez arrivé à aligner. Les plus forts arrivent à aligner les perfects, c’est à dire aucune pastille/ballon/roller ratée. Ce qu’il faut savoir aussi, c’est qu’en fonction de votre timing lors que vous tapez les pastilles, vous gagnerez plus ou moins de points : un croix (0 point) si vous êtes hors timing, 50p si vous êtes loin du timing, 100p si vous êtes proche et 300p si vous êtes synchronisé. Vous aurez compris que votre but ultime est de faire que des 300p avec un perfects et vous aurez le plus gros score de tous les temps. Vu comme ça, ça a l’air facile mais ça ne l’est pas tant que ça en réalité. Beaucoup ont abandonné car n’arrivant pas à se calquer sur le rythme des chansons. En haut de l’écran tactile, vous avez une barre jaune et rouge. Plus vous ratez de pastilles et plus le niveau de cette barre descend. Si elle descend dans le rouge puis atteint zéro, c’est perdu et il vous faudra recommencer la chanson.

Parlons en des chansons ! vous n’avez pas à faire à des chansons inconnus composées spécialement pour le jeu. Ici, les chansons sont super connus … au Japon. N’oubliez pas que c’est un jeu japonais quand même. Même si on retrouve des groupes très connus comme Orange Range, Porno Graffitti ou encore l’Arc en ciel. La majorité des chansons sont complètement inconnue pour nous. Ca en fait un des principaux points de mon argumentation, pour jouer à ce jeu, faut aimer le j-rock et/ou le j-pop.

Revenons en au concept même du jeu. J’ai dit que votre but était de faire danser vos trois pom pom boys sur des chansons pour aider des personnes. Maintenant que vous savez le gameplay, parlons de ces personnes à aider. Vous avez un total de 15 missions pour le premier volet et 19 (15 missions + 4 missions bonus) pour le second. Dans

chaque mission vous avez un personnage a aidé dont l’histoire est mise en scène sous forme de petites BDs qui défilent sur l’écran supérieurs de votre DS. Les histoires sont toutes plus délirantes les unes que les autres et les personnages complètement délirants. Par exemple, je vais vous citer une histoire de Ouendan 1. L’histoire commence, on découvre un pauvre restaurateur dont le restaurant est vide de chez vide. On voit la porte s’ouvrir et le restaurateur sursaute de joie. En fait, c’est un chat. Le restaurateur est dégouté. Demande au chat de s’en aller. Mais celui ci lâche un énorme pipi dans l’entrée du resto. Le restaurateur pête un cable et nous appelle en hurlant “OUENDANNNNN !”. Nous voici nous voilà, notre team débarque dans le restaurant et on commence à danser sur la chanson “Linda linda !”. Durant votre danse, l’histoire continue sur l’écran supérieur. On y voit le restaurateur nettoyer le resto. Si vous réussissez votre danse, un mec rentrera dans le resto pour commander quelque chose. Dans le cas contraire, vus aurez le droit à une deuxième visite du chat pisseur. Dans la suite de la chanson, on prépare des repas. De même que précédemment, si c’est réussi, les plats sont bons, sinon ils seront dégueu. Et vous continuez ainsi jusqu’à la fin de la chanson. Si vous arrivez à atteindre la fin de la chanson, même si vous n’avez eu que les mauvaises parties de l’histoire, ce sera gagné et vous obtiendrez un score et un rang qui va de C (pourri) à S (excellent).

Pour que ce jeu s’adapte aux débutants et aux confirmés, les développeurs l’ont doté de 4 niveaux de difficultés : facile, normal, difficile et Insane (aussi appelé mode pom pom girls puisque dans ce mode, votre équipe masculine est remplacé par une équipe de fille). Au début du jeu, seuls les modes facile et normal sont dispo. Il vous faudra débloquer le mode hard en finissant le mode normal et débloquer le mode Insane en finissant le mode hard. Il y a d’autre bonus à débloquer dans le jeu. Pour éviter que les joueurs ne finissent le jeu qu’en faisant des rang C, un compteur somme tous les scores faits dans le jeu dans tous les modes et plus cette somme est haute, plus votre grade devient élevé. Pour finir le jeu à 100%, il vous faudrait des rangs S et A à toutes vos missions, même en mode Insane. Dans Ouendan 2, gagner un rang vous débloque une mission bonus.

Au niveau international, ce jeu a été adapté sous le nom de “Elite Beat Agents” pour les continents américain et européens. Personnellement, j’ai trouvé cette version pourrie mais ça n’engage que moi. Beaucoup préfère la version américaine car les chansons sont connues en France (Avril Lavigne, Cher, David Bowie, SUM41,etc…). Chacun ses goûts.

Petit truc sympa dans ce jeu: le mode multi. Et oui, il y a un multi joueur. Il est cependant limité en wifi local. Pas moyen de faire des duels en CWF. Ce mode consiste à affronter un autre joueur sur une même chanson avec des histoires inédites. Ici le score ne compte pas; Il faut aligner plus de pastilles que votre opposant. Pour lui pourrir la tache, tous les coups sont permis. Faites un combo et hop, le voilà qui se prend un malus. Ca varie entre le volet 1 et 2 mais vous pouvez par exemple, fait diminuer la taille de ses pastilles ou lui brouiller l’écran en lâchant une sorte de “bombe”. C’est vraiment bien fait et ça rallonge la durée de vie, pour peu que vous trouviez une autre personne ayant le jeu.

Au final, la série Ouendan fait parti de ses petit jeux musicaux absolument excellents. Le volet 2 sera le dernier. L’équipe qui s’est chargé du développement a décidé de passer à autre chose. Dommage pour nous ! Pour les joueurs intéressés mais qui ont peur de ne rien comprendre, sachez qu’il n’y a rien à comprendre. vous ne raterez que quelques vannes dans les dialogues. les petites BDs expliquent très bien en image les différentes histoires. Donc rien à craindre, amateurs de jeux musicaux et amateurs de J-pop/J-rock, jeter vous dessus !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gameup 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte