Magazine Société

Crépuscule de la Délivrance ?

Publié le 01 mars 2015 par Lommedesweppes
Rien ne va plus à la Délivrance à Lomme. C'est la crise, les mauvaises nouvelles s'accumulent.
Nous avons d'abord eu droit à la filiale immobilière de la SNCF, Novedis, qui a déclaré abandonner, pour de soi disant raisons financières apparues très tardivement, le programme immobilier en cours à la cité des cheminots de la Délivrance à Lomme. Résultat, ce que les bombes de 1944 n'avaient pas détruit, ladite société, forte des permis de démolir accordés généreusement par la mairie de Lomme, s'est empressée de le mettre au tapis. Les habitants, les associations avaient attiré l'attention de la mairie de Lomme sur la grave erreur que constituerait la destruction de maisons, pour la plupart encore habitables, construites à l'origine de la cité, en 1921, et qui faisaient tout le cachet de ce quartier pittoresque, pour l'édification desquelles il avait été fait appel à de grands architectes parisiens, plus habitués alors à dessiner des hôtels particuliers pour les avenues proches des Champs-Elysées à Paris ou des villas pour riches à Nice ou à Mers les Bains. Pour une municipalité qui voulait développer soi disant l'attrait touristique de la commune, elle s'est tiré une sacrée balle dans le pied ! N'oublions as non plus tous les locataires qui attendaient eux aussi une rénovation de leur logement, qui ne verra jamais le jour, du moins pas dans ces conditions là. Le maire délégué de Lomme espère sortir par le haut de cette situation. Espérons qu'il ne nous fasse pas du Gervais Martel.
Comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, on a appris dernièrement que la SNCF voulait se désengager totalement de la gare de triage de la Délivrance, et laisser ainsi créer une vaste friche au centre de la ville de Lomme. On savait déjà que la SNCF est très mal dirigée, que ses actions vont à l'encontre des besoins les plus élémentaires de la population, mais là on touche le gros lot. Son rôle devrait être tout à fait inverse et inciter à utiliser le chemin de fer au maximum, pour le transport de voyageurs à tarif attractif et pour le transport de marchandises au plus près des lieux de consommation. Or force est de constater qu'elle a démissionné de ses missions. Mais que fait donc notre gouvernement socialiste ? Qu'attend-il pour remettre les pendules à l'heure ?
Car ce n'est malheureusement pas au niveau local que les populations concernées trouveront un appui. Nous avons à Lomme un maire qui se targue de démocratie participative mais qui n'écoute pas les particuliers et les associations. Nous avons un maire qui a un comportement fataliste et suiviste. Nous avons un maire qui dit "j'espère... je souhaite..." alors qu'il devrait dire de manière déterminée : "Je veux !" Comme le roi Arthur en son temps, ancien maire de Lomme et président de la communauté urbaine de Lille.
Monsieur le maire, il y a des particuliers et des associations prêts à se mobiliser pour sauver la Délivrance. Alors laissez-les vous aider, partons ensemble dire : "Je veux !" aux personnes responsables. Sinon, il sera trop tard, et ce sera la catastrophe.
 
Crépuscule de la Délivrance ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lommedesweppes 1858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine