Magazine Bd

Druiz, la Prophétie perdue

Publié le 01 mars 2015 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Chronique « Druiz, la Prophétie perdue »

Scénario de Pascal Lamour et Brucero, dessin et couleurs de Brucero,

Style : Quête initiatique et fantastique, Mythologie celtique, Petit Peuple

Public conseillé : Adultes / Adolescents
Paru aux éditions Glénat, collection Labyrinthe, le 26 novembre 2014, 96 pages couleurs, 27,50 euros
Share

Avant le prophétie..

“À la recherche de la mandragore” était le livre de la transmission. Le druide Ananxis avait choisi une jeune Sylphe révélée par les prophéties, Arthmaëlla, pour lui transmettre son savoir. Aux confins de la forêt de Brocéliande, nous découvrions sous la plume dePascal Lamour, un véritable grimoire révélant les savoirs ancestraux des Celtes, oscillant toujours entre légende et science. Un récit initiatique, à la fois féérique et fantastique, qui s’ouvrait sur la connaissance des simples, devenant un véritable précis de phytothérapie. La quête d’Arthmaëlla de la fameuse racine de Mandragore étant une finalité dont le passage obligatoire était le savoir du druide, de l’apothicaire et de l’alchimiste. Brucero avait magnifié l’ouvrage de ses peintures lumineuses et de son formidable souffle d’évocation des petits peuples.

Pour “Druiz”, les deux hommes ont écrit le scénario ensemble, entre Morbihan où réside Pascal Lamour et Finistère qu’a préféré Brucero.

Druiz, la Prophétie perdue
bouton_amazon

Druiz_540

« Je suis resté, vivant, et les témoins sont morts »

Cette fois, ils nous convient à découvrir la vie d’Ananxis. Au bout de sa longue vie, riche de savoirs et d’expériences, d’aventures et de rencontres, il se laisse décider par son élève, Arthmaëlla, à écrire ses mémoires. Jusqu’à lui, la tradition orale a toujours formé les druides au risque de voir s’évanouir ces connaissances avec la disparition programmée des savoirs anciens dans ce monde de plus en plus agité.
Pour éviter l’oubli, il faut écrire… un jour, Ananxis fabrique une teinte rouge avec du plomb et une teinte verte à partir du cuivre…
Et commence le récit de la vie d’un fils né de l’union rare d’un roi et d’une fée, de Lochrann, le chef du clan issu des Amhas, et d’Eirmaë, une Feindirynh, femme née du peuple-fée Findias.
Avec cette prédiction qui obsède car elle annonce “qu’un enfant mage surgira de l’autre monde. Il naîtra d’un roi Fils de roi, et d’une enchanteresse”. L’histoire est en marche…

Après le fourbe assassinat de Lochrann, Eirmaë choisira l’exil pour sauver la vie de son fils. Ananxis commence alors son apprentissage, d’abord dans un refuge dans les marais, près de la sorcière Gwroac’h, puis chez les moines d’Izenah… et connaît ses premières rencontres avec l’autre monde.

501 DRUIZ[BD].indd
001 DRUIZ[BD].indd
001 DRUIZ[BD].indd
001 DRUIZ[BD].indd
001 DRUIZ[BD].indd
001 DRUIZ[BD].indd
001 DRUIZ[BD].indd
001 DRUIZ[BD].indd
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Merlin et la prophétie de Guiclanff

Le texte est passionnant, “situé dans le grand tournant de l’histoire des peuples brittoniques, des deux côtés de la Manche, à partir du IIIe siècle”. Pascal Lamour a construit la quête initiatique d’Ananxis autour du mythe de Merlin-Myrddin et à partir de la prophétie de Guiclanff, un texte daté de 1450. Au beau milieu des légendes et des merveilles qui façonnent la riche mythologie celtique. La richesse de cette mythologie est le terreau pour les deux auteurs d’une création lumineuse où apparaissent les mœurs, les coutumes, les guerres, les croyances, les symboles, les rêves de la civilisation bretonne. Entre Histoire, mythologie, légendes, ésotérisme et imaginaire, cette saga, qui ne fait que débuter, accapare l’esprit de son texte riche et vivant, et enchante par l’imagerie formidable qu’elle véhicule.

Druiz_270
Que l’on découvre de puissants chefs de clans, de solides combattants, la splendide mais dangereuse Dame des Ondes ou quelques fées, elfes, dragons, korrigans et autres créatures fantastiques dont il a le secret, Brucero a ce don de faire vibrer les couleurs et de magnifier une nature vivifiante, colorée et originalement habitée. Un travail remarquable, une fois encore, réalisé en techniques traditionnelles, toutes ses planches étant faites à la main (papier, graphite, peinture acrylique et aquarelle). Le pouvoir de séduction est intense, certaines images en doubles pages sont à couper le souffle. La magie est là, c’st incontestable.

“Druiz” est un régal, un magnifique ouvrage sur la riche mythologie celtique et un superbe hommage aux terres de Bretagne. Ecrit par quatre mains habiles et inspirées, il n’est que le début du récit de la vie d’Ananxis, ce qui ne peut que réjouir les nombreux fans d’un duo créatif que l’on aura hâte de retrouver…


A noter que l’électro-shaman Pascal Lamour transformera bientôt “Druiz” en création musicale, comme il l’avait fait avec “Le Chant de la Mandragore” (CD accompagné d’un livret illustré de 48 pages, présenté dans un coffret de luxe).

Druiz, la Prophétie perdue
bouton_amazon

Illustrations © Brucero et Éditions Glénat (2014)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11957 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines