Magazine

Un pedigree (suite et fin)

Publié le 29 mai 2008 par Frontere

Un pedigree (suite et fin)II.2 Autofiction ou tentative de reconstitution des bribes éparses d'une vie?

L'auteur avait-il vraiment les moyens de reconstituer la vie de parents qui étaient sans cesse par monts et par vaux? Le père caché dans les bas-fonds d'une pègre compromise dans la Collaboration, la bande de la rue Lauriston (leitmotiv de Modiano), la mère souvent partie à l'étranger pour tourner dans des films de seconde zone où elle n'incarnerait que des rôles mineurs ce qui ne l'empêcherait pas d'envoyer des coupures de presse dithyrambiques à son égard à son fils ...

Ou n'était-il pas réduit à essayer d'interpréter, voire d'extrapoler des bribes du passé de sa parentèle? Je cite, p. 20 : " Les bribes que j'ai rassemblées de leur vie ", p. 110 : " De cette vie en fraude, quelques bribes me reviennent ".

L'autofiction suppose une reconstitution qui tend à enjoliver la réalité telle qu'elle a été vécue (1), exemples : la biographie de Saint-John Perse ou Malraux, vu par sa femme, Clara : " Il lui fallait [...] des embellissements pathétiques ", Nos Vingt ans (1966).

Modiano lui ne cherche pas à embellir son passé mais à le restituer pour essayer de lui redonner de la cohérence. Mais in fine et en vérité, il veut solder ses comptes, liquider son passé (2) et vivre enfin une vie qui soit la sienne de manière intrinsèque. Et c'est pour cette raison qu' Un pedigree se termine par le congédiement inattendu du père, après un échange cinglant de correspondances qui témoigne de l'art de la paralipse (3) de Modiano ; on comprend en effet que les trois lettres du père citées précédemment dans le récit n'avaient pour finalité que d'entretenir le suspens quant à l'issue de leurs relations.

Modiano peut enfin respirer un air purifié des miasmes du passé :

" Ce soir-là, je m'étais senti léger pour la première fois de ma vie. La menace qui pesait sur moi pendant toutes ces années, me contraignant à être sans cesse sur le qui-vive, s'était dissipée dans l'air de Paris. J'avais pris le large avant que le ponton vermoulu ne s'écroule. Il était temps ", p. 122

En référence à la notion d' intertextualité, les amateurs de Rimbaud ne manqueront pas de se souvenir que le substantif " ponton" clôt le poème Le Bateau ivre. La fin d'une autre errance.

Ni autobiographie, elle exigerait une suite, un récit allant au-delà de l'adolescence et un contenu beaucoup moins elliptique, ni fiction romanesque, que viendraient y faire des fragments de la vie réelle, d'autres empruntés à l'Histoire, Un pedigree peut sous certaines conditions émarger au registre de l'autofiction. La première de ces conditions serait d'accepter que ce genre hybride, défini ainsi par Serge Doubrovski en 1977 : " fiction d'événements et de faits strictement réels ", n'ait pas pour seule finalité l'embellissement de la vie dès lors que celle-ci serait constituée par essence d'une succession d'éléments par trop prosaïques.

La deuxième condition serait d'oublier que le projet de Modiano de type littéraire peut s'inscrire dans la continuation de la prose poétique nervalienne, qui conduisait à l'épanchement du rêve dans la vie réelle (cf. Aurélia) ou que dans certaines de ses autres œuvres, par exemple La Ronde de nuit, on discernait déjà chez Modiano une tendance à la fantasmagorie.

Enfin, dernière condition, il s'agit d'accepter que, tel Le Bourgeois gentilhomme,Modiano ait pu faire de l'autofiction sans le savoir ...

Car l'essentiel du travail de Modiano, sa particularité, c'est de vouloir reconstruire son passé à partir de fragments disséminés dans des œuvres différentes : on peut penser à Proust mais à un Proust qui aurait échoué dans sa recherche du temps perdu. Ne resterait alors à entendre mezza voce que cette petite musique que d'aucuns consentent à entendre dans l'écriture et à travers les phrases de Modiano.

(1) je nuancerai mon propos : l'autofiction peut aussi s'inscrire dans un autre registre, par exemple : le dénigrement de soi

(2) idée que l'on retrouve dans la chute du récit XII de Livret de famille:

" J'avais dix-sept ans et il ne me restait plus qu'à devenir un écrivain français "

(3) le terme "paralipse " désigne en narratologie, chez Gérard Genette, la rétention par le narrateur ou le héros d'une information qui serait utile au lecteur [ici la rupture définitive des relations entre le père et le fils]. Cette dissimulation entraîne normalement une surprise à tel ou tel moment du récit [en l'occurrence à la fin du livre]

Un pedigree (suite et fin)

À propos de mfrontere

Vous en une ligneNé près des rives de la Méditerranée, je me sens des affinités particulières avec les gens qui vivent le long de l'ancienne Via Domitia romaine, quelque part entre Rome et BarceloneBiographieNé à Béziers (Hérault) dans une famille ouvrière de quatre enfants, père : maçon, mère au foyer, dont je suis le 3ème, je vis dans le sud de la France Cadre en relation avec la vie des collectivités locales, je suis titulaire des diplômes suivants : - jusqu'au baccalauréat : certificat d'études primaires élémentaires (1968) ; brevet d'études du premier cycle du second degré (B.E.P.C., 1971) ; baccalauréat de l'enseignement du second degré, série philosophie-lettres, diplôme obtenu avec mention du jury (1975) - universitaires : * Diplôme de l'Institut d'études politiques (I.E.P.) de Grenoble-II (Université Pierre Mendès France), section politique et sociale (octobre 1982) * Diplôme d'études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en administration économique et sociale, option administration locale, de l'Université Paris-XII, diplôme obtenu avec mention du jury (novembre 1986) * Licence de lettres, option "lettres modernes", de Montpellier-III (Université Paul Valéry, mai 2006) Je prépare actuellement le master (anciennement maîtrise) de "Littératures française et comparée" Réussite examens et concours : - concours de l'Ecole normale d'instituteurs de Montpellier, 1971 (j'ai démissionné de l'Education Nationale pour reprendre mes études à l'Université) - examen professionnel d'attaché principal territorial, reçu avec mention du jury (1991) - rapports et études : "Le contrat insertion - revenu minimum d'activité : étude de mise en oeuvre dans le Gard et perspectives" (2004) ; "Un mécanisme précurseur de la décentralisation : le fonds départemental d'équipement des communes (F.D.E.C.) dans la Nièvre" (1986) Pour soutenir le journal, je suis actionnaire de la Société des Lecteurs du "Monde" et de son groupe de presse "LMPA" (Le Monde Partenaires Associés) Avertissement : 1/ Le blog "fragments.fr" © est hébergé sur le site du quotidien "Le Monde" 80 boulevard Auguste-Blanqui 75707 Paris Cedex 13 ; les articles, opinions et points de vue exprimés sur ce blog ne sauraient en aucun cas engager la rédaction du journal ni la responsabilité du "Monde" 2/ Les photos et extraits d'oeuvres publiés sur ce site, qui ne sont pas de mon fait, sont réputés avoir acquis un caractère public. Si vous êtes un ayant-droit d'une de ces photos - ou de l'une de ces oeuvres - et que vous ne souhaitez pas qu'elle apparaisse sur mon blog, merci de me l'indiquer par e-mail. Je la retirerai à réception de votre message ; ce site entend en effet se conformer aux dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment les articles L.111-1 et L.122-4 Le même principe vaut pour les sites auxquels renvoient les liens hypertextes 3/ Conformément à l'article 6.IV 1er alinéa de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique, les personnes qui s'estimeraient mises en cause sur ce blog bénéficient d'un droit de réponse que je leur propose d'exercer selon des modalités à définir en commun 4/ Certains liens hypertextes sont susceptibles de ne plus fonctionner correctement après un certain temps Centres d'intérêtJ'aime la littérature (Walter Benjamin, Balzac, Valéry Larbaud, Patrick Modiano, Alberto Moravia), et surtout la poésie ; j'aime aussi les Chinoises ; Emmanuelle Béart ; Alain Bashung que j'ai vu trois fois en concert en 2004 (Théâtre de Nîmes, Printemps de Bourges et Paris, salle de l'Elysée-Montmartre) ; William Sheller ; les traités de ponctuation


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • SeedCamp Paris 2008 - Suite et fin

    Apparemment, je ne m'étais pas trop trompé sur la qualité des projets présentés. Mes petits préférés ont pratiquement été élus. Lire la suite

    Par  Allo C'Est Fini
    A CLASSER
  • « Les frères séparés » (suite et fin)

    frères séparés (suite fin)

    La deuxième partie de sa vie est marquée par la période de la guerre froide qui l’éloigne des communistes. Serra évoque : « l’immédiat après-guerre, quand... Lire la suite

    Par  Frontere
    A CLASSER
  • Vengeance, Acte II scène 2

    Je pensais avoir trouvé comment me venger (Acte II, scène 1) de ma voisine qui m’avait inondé. Le peintre est passé ce matin pour commencer les travaux, et voil... Lire la suite

    Par  Vincent
    HUMEUR, A CLASSER
  • « Aden Arabie » : suite et fin

    Ici Londres. Il n’y a pas d’équilibre comptable dans le bilan que dressent les trois derniers chapitres du livre : ils signent sans ambages la condamnation des... Lire la suite

    Par  Frontere
    A CLASSER
  • L’Amour de Monsieur Martin (suite et fin)

    Ses lèvres sont douces et sa peau est soyeuse, claire comme la lumière du matin. Il l’a aimée pendant des heures, et maintenant il pense à elle, sur le chemin d... Lire la suite

    Par  M.
    A CLASSER
  • Sac besace (suite et fin)

    Ce matin en regardant mon sac, je l'ai trouvé un peu "triste". Zut, trop tard pour faire des appliques avec la feutrine....Je fouille dans ma trousse à couture... Lire la suite

    Par  Viny11000
    A CLASSER
  • Une photo par jour: suite et fin

    Voici les dernieres epreuves. La photo du "A" est devenue une célébrité grace à un gros buzz sur Twitter, Facebook et Flickr.Le challenge a pris fin, pour ma... Lire la suite

    Par  Allo C'Est Fini
    A CLASSER

A propos de l’auteur


Frontere 65 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog