Magazine Humanitaire

Assassinat d'Agnès Dury au Burundi : début de l'enquête, enfin !

Publié le 03 mars 2015 par Cmasson

Le juge d'instruction, M. Aurélien Bailly-Salins, se rend aujourd’hui sur le terrain pour deux semaines d’enquête. Il est accompagné d'un officier de l'OCRVP1, le service de police français chargé de l'enquête depuis le début de la procédure. Les avocats des parties civiles, Maitre Chabert et son collaborateur, Maître Delacarte, le rejoindront dès mercredi et ce jusqu’à la fin du séjour. 

Si ce déplacement redonne espoir aux proches d’Agnès et à Action contre la Faim, il soulève également des questions : après plus de 7 années que reste-t-il des preuves matérielles ? Les témoins auront-ils disparu ? Les mémoires seront-elles intactes ? Malgré ces inquiétudes légitimes, les parties civiles se réjouissent de ce voyage qu’elles réclament depuis le début de la procédure. Elles savent que c’est le seul moyen de collecter des informations et de mettre au jour un faisceau d’indices sérieux permettant d’orienter l’enquête et les conclusions des juges.

« Le travail sur le terrain est primordial dans une enquête de ce type. Ce déplacement arrive très tard, mais le juge s’est montré déterminé pour le rendre possible et nous a fait part de sa ferme volonté de faire avancer l'enquête sur place. Après des années de manque de volonté de la justice française, j’ai l’espoir qu’il saura enfin faire émerger des éléments de réponse à la question que nous nous posons depuis plus de 7 ans : pourquoi Agnès est passée de la joie de vivre à la mort ce soir du 31 décembre ? » témoigne Séverine Dury la sœur D’Agnès.

L'efficacité de l'enquête dépendra cependant de l'effectivité de la coopération des autorités burundaises qui sont sollicitées depuis déjà plusieurs années pour mettre à disposition des armes perquisitionnées et des procédures connexes pouvant éclairer le dossier.

Le 31 décembre 2007, Agnès Dury, jeune humanitaire engagée auprès d’Action contre la Faim, était assassinée au Burundi. Depuis ce soir tragique, les parties civiles n’ont jamais relâché leurs efforts, demandant infatigablement à voir des progrès réels et concrets dans l’enquête, et surtout que toutes les pistes soient prises en considération.

Contact Presse :

Julia Belusa : 01 70 84 72 22 / jbelusa@actioncontrelafaim.org


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmasson 71134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte