Magazine Santé

ALIMENTATION: Hommes et femmes ont-ils le même coup de fourchette? – Physiology & Behavior

Publié le 05 mars 2015 par Santelog @santelog

ALIMENTATION: Hommes et femmes ont-ils le même coup de fourchette? – Physiology & BehaviorLe comportement alimentaire -dont la vitesse du repas, la taille des bouchées et notamment la mastication- est-il différent chez les hommes et chez les femmes et en quelque sorte adapté aux besoins caloriques spécifiques à chaque sexe ? C’est ce qu’a tenté de déterminer cette petite étude coréenne. Ses conclusions présentées dans la revue Physiology & Behavior identifient quelques différences de "coup de fourchette" entre hommes et femmes, et induisent ainsi quelques recommandations, adaptées à chaque sexe bien sûr.

Les chercheurs des Universités Semyung and Hanyang (République de Corée) ont comparé, en laboratoire, les comportements de mastication de 24 jeunes hommes et 24 jeunes femmes, âgés de 20 à 29 ans, volontaires pour déguster des portions de riz. L’idée était aussi de regarder si certains comportements pouvaient favoriser le développement de l’obésité et vice et versa.

Parmi les participants, certains étaient,

-   non-obèses : 18,5

-   pré-obèses : IMC >25 et un tour de taille >80cm pour les femmes, et >90cm pour les hommes.

Les volontaires devaient évaluer par questionnaire leur capacité de contrôle sur 3 comportements alimentaires:

1.   La retenue ou capacité de contrôle cognitif du comportement alimentaire,

2.   la désinhibition ou sensibilité à manger en réponse à des facteurs émotionnels et des signaux sensoriels (tels que les odeurs),

3.   la faim ou sensibilité à manger en réponse à la faim.

Ensuite, après 12 heures de jeûne, les participants ont pu déguster 152g de riz bouilli servi avec 200ml d’eau, et dû évaluer leur faim et leur satiété avant et après cet encas de riz. Et, alors que les participants mangeaient, les chercheurs évaluaient leur mastication avec des capteurs attachés à la mâchoire. L’expérience montre que :

·   Les participants pré-obèses éprouvent une plus grande désinhibition ou tendance à manger en réponse à des facteurs émotionnels et/ou à des signaux sensoriels que les participants plus minces, les femmes et les hommes ne mastiquent pas  » pareil  » sauf s’ils sont pré-obèses : la mastication des hommes évaluée par la pression musculaire exercée par leurs mâchoires est supérieure à celle des femmes,

·   les hommes prennent de plus grandes bouchées que les femmes,

·   les hommes mangent plus rapidement que les femmes,

·   les femmes mâchent plus que les hommes,

·   les femmes mettent plus de temps à terminer leur repas que les hommes.

Ces comportements alimentaires dans l’ensemble différents chez les hommes et les femmes suggèrent l’intérêt de cibler les conseils nutritionnels en fonction du sexe du patient. En particulier, rappeler aux hommes que rien ne sert de manger trop vite.

Enfin, si cette petite étude a de grandes limites, dont la petite taille de son échantillon, le met proposé durant l’expérience, et très probablement d’autres facteurs culturels, elle a le mérite de rappeler quelques bons principes de comportement alimentaire, comme bien mâcher pour moins manger.

Source: Physiology & Behavior October 18 2014 DOI: 10.1016/j.physbeh.2014.10.001Differences in eating behaviors and masticatory performances by gender and obesity status (Visuel© WavebreakMediaMicro – Fotolia.com)

ALIMENTATION: Hommes et femmes ont-ils le même coup de fourchette? – Physiology & Behavior
Lire aussi:ALIMENTATION: Les hommes vont au plus simple

ALIMENTATION: Mâcher pour moins manger

ALIMENTATION: Comment contrôler son appétit face à un buffet ? -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 67150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine