Magazine France

François Hollande... et le Hollandisme

Publié le 29 mai 2008 par Marc Vasseur

François Hollande... et le Hollandisme

Voilà… le Hollandisme a pris corps ce jeudi 29 mai 2008 dans une tribune du Monde… « Dix questions pour un congrès » qu’il appelle ça… ben tiens… ça me rappelle une démarche initiée par quelques uns et qui a reçu plusieurs milliers de signatures sans que François Hollande bouge d’un iota….

Et là… révélation !! On ne peut que s’en féliciter… et donc de lire attentivement notre premier secrétaire sur le départ.

Avant ses fameuses questions, le propos liminaire m’a interpellé deux fois en forme d’autocritique… « Mais je suis lucide sur ses fragilités : individualisme des comportements au sommet, étroitesse sociologique de sa base, vulnérabilité de son assise électorale. » et ce passage admirable aussi « Elle doit mener une offensive idéologique. »… Grand progrès de se rendre compte de sa propre faillite après 10 ans à la tête du parti… Vous me direz, il n’était pas tout seul… c’est certain… je ne veux pas citer de noms… Mais si ça vous intéresse, la liste de la direction peut vous aider…

Sur ces mots, on attend avec impatience le reste du papier… je dois l’avouer la déception arrive vite. Déjà… il me paraissait suspect de réussir à répondre à 10 questions avec deux/trois A4… lui, non il y parvient. L’habitude de la synthèse molle probablement.

Mais une fois qu’on dépasse sa première impression… c’est pire encore… un concours de perles… pour vous faire une idée du gros niveau... un exemple parmi 10 : à la question « Comment être plus fort dans la mondialisation ? » réponse qui tient en 4 phrases et je n’invente rien : « La réponse passe par la définition d'un pacte de croissance et de compétitivité associant Etat, partenaires sociaux et collectivités locales, dont l'objet essentiel serait de mobiliser les financements pour relever le niveau d'investissements privés et publics du pays. »…


Toutes les réponses sont aussi laconiques… mais comment pourrait il en être autrement par celui qui s’est refusé à organiser les conventions nationales thématiques durant 10 ans… sérieusement préparées pas comme celles de l’automne 2007… C’est dans cette attitude du ni-ni, ni réflexion, ni proposition que se trouve aussi notre défaite idéologique.

J’attendais également des éléments pour tenter de redonner un semblant de vie démocratique au PS et à ses militants… qu’on se rassure, il n’y a rien… il a peut être peur que les copains lui piquent ses idées.

Je suis dur oui… à l’image des défaites du PS et de ses non victoires… 10 ans et nous avons un dirigeant dans l’incapacité de se projeter dans l’avenir, de mettre en perspective… c’est triste.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marc Vasseur 262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte