Magazine Politique

Les profits scandaleux de Merz et Couchepin

Publié le 29 mai 2008 par Kalvin Whiteoak

nous sommes tous des poires

Les CMS (Centre Médico Sociaux) du canton de Vaud sont regroupés en associations régionales d’intérêt public. Ce sont des associations qui assurent le service des repas et des soins à domicile dans une idée de maintien du lien social et dans un souci permanent d’économies, la prise en charge à domicile étant évidemment bien moins coûteuse que l’hospitalisation ou les séjours en EMS (trois à quatre fois moins coûteuse).

Pour la plupart, les acteurs y sont des professionnels de la santé, mais aussi des bénévoles pour les transports notamment. L’ASPMAD est l’association régionale qui chapeaute l’organisation des CMS du district Jura-Nord Vaudois, comprenant en gros toute la région d’Yverdon-Grandson jusqu’à Cossonay et Vallorbe, ainsi que la Vallée de Joux.

Des soignants dévoués, des heures de travail innombrables, la nuit, le weekend et les jours fériés, une organisation très professionnelle et performante, bref de quoi se réjouir.

Sauf que comme souvent il y a un hic quand on parle d’argent. Jusqu’en 2007, le coût annuel par habitant pour ces prestations était de Fr. 49.– . Et ce coût passe soudain en 2008 à Fr. 76.10

Raison de cette augmentation extravagante à la charge du canton de Vaud et des communes : une décision débile, honteuse, scandaleuse de l’OFAS (Office fédéral des assurances sociales) qui a trouvé, dans sa grande incurie, que" les soins à domicile n’étaient pas rentables ni adaptés et que leur subventionnement fédéral devait cesser sine die".

Et pan, on coupe les vivres fédéraux, les cantons, communes et évidemment le contribuable de base étant priés de regarder dans leurs portes-monnaie respectifs pour trouver le financement de ces activités.

Et ensuite on voit nos "beaux" conseillers fédéraux plastronner devant les résultats bénéficiaires de la Confédération. Une telle coupe dans les subventions est une honte sociale et une hérésie sur le plan économique. Mais c’est clair que là où les mouches UDC et radicales passent, les subventions trépassent.

Sinistre politique à courte vue en vérité. On veut du côté des responsables fédéraux privilégier les bons amis propriétaires de parts dans des hôpitaux et cliniques sans parler de ceux qui se cachent dans les assurances privées pour s’en mettre plein les poches.

Et en plus, on n’a pas diminué le nombre des fonctionnaires de l’OFAS, ces grands échassiers noirs, tristes, pas sympa et coûteux qui gloussent depuis leur arbre fédéral aussi sec que leur coeur et qui en caquetant font semblant de penser à journées faites, pour des salaires astronomiques eux.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Couchepin tue une lueur de lucidité et d’espoir à Davos

    Couchepin lueur lucidité d’espoir Davos

    Dans le cadre des comptes-rendus journalistiques sur le Forum de Davos, une petite phrase a attiré mon attention. Une petite phrase en forme de lueur de... Lire la suite

    Par  Alain Hubler
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Couchepin, le lapsus permanent

    Couchepin, lapsus permanent

    Il ressort des enquêtes menées et des écoutes que la fameuse allusion faite par Couchepin au non moins "fameux" Docteur de la mort paraît plus que vraisemblable. Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Couchepin aveuglé ?

    Déjà que le grand animal présidentiel n'a pas de nez, politiquement s'entend, voilà qu'il trempe son oblongue capsule plus ostensiblement que d'habitude dans un... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Couchepin le misérable et Al Gore le durable

    C’est un peu ainsi qu’étaient présentés, hier, dans la presse le Président de la Confédération et le Prix Nobel de la Paix 2007 qui étaient venus inaugurer la... Lire la suite

    Par  Alain Hubler
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Couchepin, le nez culte

    Entendu tout à l’heure sur la RSR 1 vers 18 h 30 quelques propos de Couchepin inaugurant le Salon du Livre. On ne peut pas reproduire ici l’accent “rupestre”... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Couchepin et le broyeur

    Ca fait depuis plusieurs années que le MPC enquête sur trois frères et leur père quelque part en Suisse orientale qui seraient coupables de contrebande... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Merz veut canoniser les banquiers

    Le grand sifflet, bien que rigide et campé sur ses positions, n’en fait pas une de droite. Avec un manque de sens politique radicalement hors du commun,... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Kalvin Whiteoak 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines