Magazine Coaching sportif

Le souper au restau LE TASTE MONDE

Publié le 09 mars 2015 par Emmanuel S. @auxangesetc

Avis positif pour Le souper au restaurant Le Taste Monde ( http://www.letastemonde.com/) 8 rue de Surène à Paris près du théâtre de la Madeleine avec Valéry Giscard d'Estaing photographié par @malinmaligne (clic). C'est confus ? hein je sens bien que c'est confus. C'est parce que je voulais tout caser dans ma phrase d'intro pour le référencement par GOOGLE avis+Le souper+restaurant Le Taste monde + Chesnais + Arestrup . VGE cadeau bonux des années 70.

Le Taste Monde (clic) c'est un restau et une cave à vins du monde à la Madeleine, cadre chaleureux et tamisé, ambiance pasdebruit, détendue de la déco, des bouteilles de vin international au mur, Belgique, Hongrie, Mexique, Italie, Argentine... Grande salle aérée parfaite pour un tête-à-tête avec sa maîtresse. J'aime. Cuisine simple, goutue et digeste, excellent conseil pour les vins du monde. Le sommelier m'a conseillé un flacon du Piémont, Cento Filari la mota Barbera d'asti, frais, fruité, peu alcoolisé pour accompagner mon poisson, un régal. A 9€ le verre mais 14,50€ la bouteille à emporter. J'ai pris le verre et la bouteille bue sur le trottoir avant de me faire embarquer par la police de Fouché au théâtre de La Madeleine.

Fouché, Talleyrand, Le souper, Chesnais, Arestrup. Un must. Une pièce de Jean-Claude Brisville et une mise en scène de Daniel Benoin. Un jeu d'immenses acteurs, Arestrup boitant, titubant, fiévreux, fébrile, vieilli, amoindri physiquement et redoutable négociateur. Ou plutôt jouant toutça à la perfection. Chesnais, terreur cynique, se réjouissant que la tête guillotinée de ses amis ne soit pas la sienne. Des dialogues fins et subtils sur le pouvoir et la terrifiante compagnie des hommes, l'élite suintant le mépris, la combine et la vanité pour le bas peuple. Un mécontent ? c'est un pauvre qui pense. Talleyrand à Fouché : J'ai froid en votre compagnie même quand il fait chaud, vous êtes une personnalité hivernale.

Désolé je n'ai pas acheté le texte de la pièce, la crise économique fait du mal.

Le pitch ? Paris, 6 juillet 1815. Alors que le peuple se pose de sombres questions sur son avenir après la défaite de Waterloo, deux hommes soupent à huis clos, Talleyrand et Fouché. Ils vont se livrer à un duel verbal dont l'enjeu est l'avenir de leur pays. Talleyrand et Fouché pendant le souper sont tour à tour adversaires et complices, leur situation est très différente car si Talleyrand a rallié Louis XVIII, Fouché a jadis voté la mort de son frère Louis XVI (WIKIPEDIA).

Le souper au restau LE TASTE MONDEOn était au 1er rang @malinmaligne (clic) et moi on en a pas perdu une miette de ce Le souper. Comme monsieur l'ex-Président de la République AU REVOIR Giscard d'Estaing, venu assisté au spectacle avec Anne-Aymone et leur fiston. Tout un symbole ... La particule, le théâtre du pouvoir et nous et nous et nous.

La pièce se conclut sur une belle voix off citant Chateaubriand dans ses Mémoires d'Outre-Tombe, Chateaubriand décrit l'effet de saisissement que lui causa l'entrée dans une salle de l'abbaye de Saint-Denis de Talleyrand et Fouché, qu'il détestait et méprisait, venus se présenter à Louis XVIII rentré de Gand, après Waterloo. Ce 6 juillet 1815, Talleyrand était ministre des affaires étrangères et Fouché venait d'être nommé par le roi, ministre de la Police.

" Tout à coup, une porte s'ouvre: entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime, Monsieur de Talleyrand soutenu par Monsieur Fouché. "

Courez voir cette pièce avant qu'il ne soit trop tard. C'est un monument d'intelligence et de subtilité dans notre monde de brutes.

Bonsoir madame, bonsoir mesdemoiselles, bonsoir messieurs.

Restaurant et cave à vins du monde LE TASTE MONDE : http://www.letastemonde.com

Le souper de Jean-Claude Brisville Mise en scène Daniel Benoin Assistante à la mise en scèneLinda Blanchet

Avec Niels Arestrup, Patrick Chesnais, Paul Charieras et Benjamin Migneco. Scénographie Jean-Pierre Laporte. Lumières Daniel Benoin. Costumes Nathalie Bérard-Benoin. Vidéo Paulo Correia.

Actuellement au théâtre de La Madeliene (clic),
Du mardi au vendredi à 20h30, le samedi à 17h30 et 20h30 et le dimanche à 15h. À partir du 14 mars Du mardi au vendredi à 20h30, le samedi à 16h30 et 20h30 et le dimanche à 15h,
Tarifs : De 10€ à 57€


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emmanuel S. 893 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte