Magazine Design et Architecture

Histoire des cathedrales

Publié le 13 mars 2015 par Aelezig

Jusqu'à la fin du XIIe siècle, les cathédrales n'ont pas les dimensions que nous leur connaissons aujourd'hui ; beaucoup d'églises abbatiales sont beaucoup plus grandes.

Les abbayes menées par des abbés à forte personnalité, constituent des centres d'attraction où se combinent richesse et pouvoir, intelligence et activité. Les abbayes sont des propriétaires puissants, protégés par les papes et jouissent de privilèges étendus qui les assimilent quasiment à des seigneurs féodaux. Leur influence est considérable du fait de leur participation très active à l'éducation de la jeunesse et à toutes les décisions politiques.

z07

Notre-Dame de Paris

Lorsque les populations urbaines, instruites, enrichies, laissent paraître les premiers symptômes d'émancipation et s'érigent en communes, se produit une réaction contre la féodalité monastique et séculière. Les évêques, appuyés par la monarchie, vont profiter avec autant de promptitude que d'intelligence de ce mouvement : l'instant est propice pour reconquérir le pouvoir et l'influence qui leur revient normalement au sein de l'Église.

Dans la seconde moitié du XIIe et au XIIIe siècle, l'épiscopat se renforce et entreprend de reconstruire ses modestes cathédrales ou d'en bâtir de nouvelles, impressionnantes. La relative prospérité de l'économie et des finances royales, et l'appui fort de souverains comme Philippe-Auguste, Louis VIII et Saint Louis, forment un contexte favorable à ce projet. Le concours énergique des populations va également lui venir en aide. La foi a certes son importance, mais il s'y joint un instinct d'unité et de constitution de la cité.

D'innombrables cathédrales, rivalisant de magnificience, sortent de terre.

L'alliance du clergé avec la monarchie ne tarde pas à inquiéter ; Saint Louis reconnait que le pouvoir royal est en train de changer de maître. En 1235, la noblesse de France et le roi s'assemblent à Saint-Denis pour limiter la puissance que les tribunaux ecclésiastiques se sont arrogée.

Le roi parvient à contenir les prétentions du clergé dans des limites favorables à son pouvoir, et faire prévaloir l'autorité monarchique sur la féodalité. Dès lors, le rythme des constructions se ralentit : les édifices commencés sont achevés à la hâte, et ceux qui sont lancés le sont à moins vaste échelle. Les projets s'essoufflent ou ralentissent dans la mesure où ils ne sont plus alimentés que par des dons annuels ou les excédents dégagés par les ressources du domaine de l'évêque.

z08

Notre-Dame de Reims

Certaines constructions tardivement sorties de terre n'arrivent pas à leur développement final ; elles s'arrêtent tout à coup ; si les cathédrales sont achevées, c'est au prix d'efforts personnels d'évêques ou de chapitres qui emploient leurs propres biens pour terminer ce que la Foi et la fougue de toute une population avaient entrepris. Rares sont les cathédrales qui ont été achevées telles qu'elles avaient été projetées.

La période pendant laquelle leur existence est pour ainsi dire un besoin impérieux, l'expression d'un désir irrésistible, correspond à une durée d'environ 60 ans seulement, comprise entre les années 1180 et 1240. Ce qui surprend aujourd'hui, c'est qu'en un temps aussi court on ait pu obtenir, sur un territoire aussi vaste, des résultats aussi surprenants ; car ce n'était pas seulement des manœuvres qu'il fallait trouver, mais des milliers d'artistes, dont le talent dans l'exécution des œuvres est pour nous aujourd'hui un sujet d'admiration.

Le mouvement continue, de manière plus lente, pour achever certains projets, mais cela se fera sur des sicèles et les styles utilisés se diversifient. Nombre de cathédrales aujourd'hui présentent des styles différents, même si les bâtisseurs ont tenté de garder une belle unité.

Construction d'une cathédrale

La façade Ouest est généralement la façade principale, frontale : traditionnellement, l'abside des cathédrales pointe vers l'Est, côté où le soleil se lève, signe de résurrection et non vers Jérusalem comme on le croit parfois (par identification abusive aux mosquées dont le mihrab est tourné vers la Mecque).

Leur localisation géographique est généralement le centre du cœur historique des villes puisqu'elles étaient durant tout le Moyen Âge le symbole du pouvoir religieux, à proximité des pouvoirs politiques (châteaux, hôtel de ville…) et économiques (halles, marchés…). Au Moyen Âge, les cathédrales représentaient le pouvoir du clergé, mais aussi celle de la royauté. Les rois furent tout autant auteurs de constructions de cathédrales que l'Église. C'est pourquoi, à la Révolution française, châteaux et cathédrales furent endommagés.

z09

Cathédrale de Salta (Argentine)

Dans l'Est de la France, pouvait être adjointe la représentation d'une puissance urbaine gagnée sur les évêques, notamment à Strasbourg et à Metz où le clocher principal servait de beffroi municipal, au service du gouvernement de la cité libre.

Par la suite, quelques cathédrales sont sorties de terre, mais vu la désaffection de la population pour la religion, cela devient de plus en plus rare. Citons la cathédrale d'Evry, commencée en 1992, terminée en 1995. 

Les chantiers des grandes cathédrales duraient en moyenne un siècle, mais la durée des constructions, individuellement, est très variée ; ainsi, la construction de la cathédrale de Reims prit-elle soixante-quatre ans, alors que celle de Strasbourg dura deux cent quatre-vingt-trois ans. Les cathédrales de France sont de rite catholique et une majorité ont été bâties en l'honneur de la Vierge Marie, portant le nom de Notre-Dame.

Dans les autres pays, en fonction de la politique, et de la religiosité, les cathédrales ont continué d'être construites.

D'après Wikipédia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par cette page
posté le 15 mars à 05:37
Signaler un abus

Je te remercie pour cette belle leçon !

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte