Magazine Maladies

Tabac

Publié le 13 mars 2015 par Anne-Sophie Delepoulle @sosphamanet

tabac

Pour mettre toutes les chances de son côté pour arrêter de fumer, il est important de tout savoir sur le tabac, et de connaître les méthodes pour vous aider dans le sevrage tabagique afin de vous engager dans la voie du succès…

Votre arrêt va faire un tabac!!

Effets du tabac

Quels sont les dangers et les risques du tabac? SelectAfficher


cigarettedanger

66 000= nombre des décès par an liés au tabagisme dont 7000 femmes. C’est la première cause de mortalité évitable.

5000= nombre des décès par an liés au tabagisme passif

4000= nombre de substances toxiques identifiées dans la fumée de tabac

8 ans= diminution de l’espérance de vie chez un fumeur

30% et 90% Cancer et tabac: Le tabac est responsable de:

  • 30%  de l’ensemble des cancers
  • 90% des cancers du poumon

Quels sont les effets du tabac sur le cœur? = Toxicité cardiovasculaire

  • coeur-tensio
    La nicotine inhalée induit une augmentation du rythme cardiaque et une hypertension artérielle, une constriction des vaisseaux sanguins.
  • Le monoxyde de carbone contenu dans la cigarette détériore la paroi interne des artères. Cet effet combiné à ceux de la nicotine, favorisent la constitution des plaques d’athérome et la formation de caillots. Avant l’âge de 55 ans 6 infarctus sur 10 sont exclusivement attribuables au tabac.
  • L’usage du tabac, quelle qu’en soit la forme (cigarette, pipe, cigare, chique, prise, pipe à eau, narguilé etc…) est associé à une augmentation importante du risque d’accident cardiaque ou vasculaire, avec une relation entre la dose consommée et la fréquence des accidents.

Quels sont les effets du tabac sur le cerveau?

Shoot de nicotine

La nicotine arrive au cerveau en 7 secondes : Shoot de nicotine = 2 fois plus rapide que par injection intraveineuse. Or, plus une drogue atteint rapidement le système nerveux central, plus son pouvoir addictif est important. Le nombre de récepteurs à la nicotine augmente avec le nombre de shoots.
La nicotine se fixe sur les récepteurs à la place de l’acétylcholine. Elle provoque alors la libération de dopamine. La dopamine stimule le centre de récompense et provoque une sensation de plaisir. Il s’ensuit des effets positifs sur l’humeur, la concentration, la mémoire, la vigilance.
La déplétion en dopamine relance le besoin de nicotine (phénomène commun avec toutes les substances addictives).

Le tabac induit une triple dépendance

Dépendance physique essentiellement due à la nicotine, principal alcaloïde du tabac
Dépendance psychologique: C’est le besoin de retrouver la détente procurée par le tabac
Dépendance  environnementale: Quand le tabagisme est associé à des circonstances, (pause café, soirées…)

Les effets de récompense qui ne durent que 20 à 45 mn poussent le fumeur à fumer à nouveau: c’est la dépendance. il doit fumer davantage pour retrouver les mêmes effets: c’est la tolérance.

Risque de maladie d’Alzheimer

Un tabagisme important à l’âge moyen de la vie est associé à un risque de développer la maladie d’Alzheimer: risque multiplié par 2,57%*. Le tabagisme attaquerait directement le cerveau indépendamment d’un effet vasculaire (augmentation du stress oxydatif et inflammation).

* Etude finlandaise:  Minna Rusanen, et al. Heavy Smoking in Midlife and Long-term Risk of Alzheimer Disease and Vascular Dementia. Arch Intern Med. October 25, 2010. doi:10.1001/archinternmed.2010.393

Autres effets du tabac

Fumer du tabac augmente le risque d’ulcères gastroduodénaux et des reflux gastro-œsophagiens.
Le tabac diminue la fertilité.

Femmes et tabac SelectAfficher

tabac-femme

Les femmes fumeuses perdent au moins 10 ans d’espérance de vie, mais si elles arrêtent avant 40 ans, elles peuvent éviter plus de 90% du sur risque de décès* Etude réalisée sur plus de 1,3 million de femmes britanniques: la Million Women Study (MWS).

*Full hazards of smoking and benefits of stopping for women (The Lancet, Early Online Publication, 27 October 2012 doi:10.1016/S0140-6736(12)61780-2)

En fumant les femmes perdent la protection cardiovasculaire naturelle qu’elles ont jusqu’à la ménopause. L’association Tabac et pilule contraceptive multiplie par 10 le risque d’infarctus du myocarde.

Les femmes tabagiques seraient plus rapidement ménopausées (2 ans plus tôt). Une grande étude américaine* confirme le lien entre la consommation de cigarettes et la rapidité d’installation de la ménopause.

*Menopause 2008; 15:1103-8

Grossesse et tabac SelectAfficher

grossesse
Fumer pendant la grossesse augmente le risque de complications; le bébé est plus fragile.

  • Grossesses extra-utérines, risque de décollement placentaire, d’hématome rétroplacentaire, de placenta praevia, de rupture prématurée des membranes
  • Fausses couches, risque d’avortement spontané, de mort fœtale de mort à la naissance
  • Retard de croissance
  • Grande prématurité et faible poids de naissance
  • Augmentation des anomalies chez le fœtus (malformations squelettiques au niveau des doigts principalement, de la colonne vertébrale, bec de lièvre, hydrocéphalies, troubles cardiovasculaires…)

La nicotine expose à une vasoconstriction qui réduit le flux sanguin dans l’utérus et le cordon ombilical. Le monoxyde de carbone diminue l’apport d’oxygène au fœtus.

Le tabagisme passif lié au tabagisme de la mère:

l’inhalation involontaire environnementale représente entre 0,1 et 2 cigarettes par jour pour la plupart des sujets en contact avec les fumeurs. Ce tabagisme passif:

  • multiplie par 2 le risque de mort subite du nourrisson
  • diminue le poids à la naissance (jusqu’à 20% de baisse)
  • est à l’origine d’un syndrome de sevrage avec irritabilité et tremblements chez les bébés de « grandes fumeuses »
  • augmente les affections respiratoires et ORL chez les jeunes enfants exposés (otites, asthme…)
  • Forte suspicion d’augmentation des cancers de l’enfant

Recommandations pour les femmes fumeuses enceintes

Plus l’arrêt du tabac est précoce chez la femme enceinte, plus les bénéfices pour le mère et l’enfant sont importants., mais les bénéfices existent quels que soient le moment de la grossesse. Chez les femmes qui arrêtent le tabac avant 15 semaines de grossesse, les risques d’accouchement prématuré, d’enfant de petit poids de naissance deviennent voisin des femmes non fumeuses…

Quand un médicament paraît souhaitable pour réaliser le sevrage tabagique d’une future maman, les substituts nicotiniques sont à utiliser en première intention. La varénicline ainsi que le bupropion ont une balance bénéfices-risques défavorables en cas de grossesse

Tabac et médicaments SelectAfficher

rp_medicament.jpg
Le tabac (et non pas la nicotine) est un inducteur des cytochromes CYP1A2.

Son arrêt peut entraîner en cas de traitement chronique, un surdosage en: théophylline, clozapine, clomipramine, imipramine, fluvoxamine, olanzapine.

Parlez de votre projet d’arrêt de tabac avec votre médecin si vous êtes sous traitement chronique afin d’adapter éventuellement la posologie de votre traitement

Analyses biologiques autour du tabac SelectAfficher

laboratoire d'analyses
Monoxyde de carbone

Le Monoxyde ce carbone ou CO est le résultat de la combustion incomplète du gaz carbonique de l’air lorsque l’on fume une cigarette. Un taux élevé de CO dans l’air expiré signifie que le fumeur a tiré fortement sur sa cigarette

Cotinine

La cotinine est le principal métabolite de la nicotine. Sa demi-vie est beaucoup plus longue que celle de la nicotine (15 à 20 heures contre 2 heures pour la nicotine). Le dosage urinaire de la cotinine permet d’apprécier le tabagisme passif.

Quels sont les gains pour votre santé à arrêter le tabac? SelectAfficher

Arrêter de fumer réduit la mortalié, surtout celle liée aux maladies cardiovasculaires et au cancer bronchopulmonaire.

Il n’est jamais trop tard pour arrêter de fumer ;  les bénéfices de l’arrêt du tabac interviennent presque immédiatement car les méfaits du tabac sont en partie réversibles, quel que soit le moment de l’arrêt.

Voyez ce que vous allez gagner en fonction du temps écoulé après la dernière cigarette

Bénéfices sur votre santé

20mn
la pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales.

8 heures
La quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié. L’oxygénation des cellules redevient  normale

24 heures
Le risque d’infarctus du myocarde diminue déjà. Les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée. Le corps ne contient plus de nicotine.

48 heures
Le gout et l’odorat s’améliorent. Les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser.

72 heures
Respirer redevient plus facile. Les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique.

2 semaines à 3 mois
la toux et la fatigue diminuent. On récupère du souffle. On marche plus facilement.

1 à 9 mois
les cils bronchiques repoussent. On est de moins en moins essoufflé.

1an
le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié. Le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur.

5 ans
le risque de cancer du poumon diminue presque de moitié.

10 à 15 ans
 votre espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé.

Préparation au sevrage tabagique

Comment se préparer à l'arrêt du tabac? SelectAfficher

  • tabac
    Il  est conseillé d’arrêter le tabac hors période de stress
  • On évite de cumuler arrêt du tabac et régime amaigrissant
  • Prévenir son entourage pour qu’il encourage l’initiative
  • Anticiper les difficultés en organisant son emploi du temps pour s’occuper au maximum : sorties, sport…
  • La veille jeter toutes les cigarettes.

Comment arrêter de fumer sans grossir? SelectAfficher

??????????????
Le risque de prendre d’éventuels kilos supplémentaires à l’arrêt du tabac pèse lourd sur la décision d’arrêter de fumer. Voici quelques conseils, idées reçues et astuces anti-dérapage.

Pourquoi grossit-on à l’arrêt du tabac?

La faute à la nicotine?
Cette substance excitante augmente légèrement le métabolisme de notre corps et lui fait brûler 200 calories supplémentaires si l’on fume par exemple 24 cigarettes par jour. Si l’on compare l’apport énergétique de certaines boissons sucrées, on se rend compte que cela peut être largement compense sans cigarette
La faute au grignotage?
Sans tabac, on retrouve le gout des aliments. Le fumeur qui arrête a des compulsions de sucreries. Le sucre en effet a une action psycho stimulante à peu près identique que celle retrouvée par la cigarette. Ne vous laissez donc pas piéger!

Quel régime adopter à l'arrêt du tabac? SelectAfficher


Quand on arrête de fumer, il ne faut pas manger moins, il faut manger mieux!

  • Ne sautez pas de repas
  • Mastiquez soigneusement pour atteindre le rassasiement sans ingérer de volume trop important
  • Privilégier les aliments riches en magnésium
  • Diminuer les graisses saturées (charcuterie, fromage, viande, viennoiseries)
  • Ne tombez pas dans le « piège du sucre » : mâchez des chewing-gums sans sucre, utilisez de l’aspartam
  • Si fringale entre les repas, prendre : eau, yaourt, fruit
  • Augmenter les fibres et les glucides lents (pain complet, riz, légumineuses) pour lutter contre la constipation.
  • Diminuez et si possible, évitez la consommation d’alcool (trop riche en calories et favorise les pulsions à fumer)
  • Buvez beaucoup d’eau dans la journée (1,5 à 2l d’eau dans la journée) pour lutter contre la constipation
  • Augmentez votre activité physique quotidienne: prenez les escaliers, déplacez vous à pied le plus souvent possible, faites de la bicyclette, nagez…
  • Boire au maximum 3 tasses de café par jour; ne pas en consommer après 15 heures pour éviter les troubles du sommeil.

Symptômes du sevrage tabagique et conseils associés SelectAfficher

Il faut savoir que l’arrêt du tabac, peut provoquer de nombreuses perturbations sur votre organisme. Ces perturbations sont transitoires et peuvent être améliorées par quelques conseils simples

Étourdissements
Pendant 1 à 2 jours suivant l’arrêt du tabac, le corps reçoit plus d’oxygène, ce qui provoque les symptômes d’une hyperventilation.
Faire quelques respirations lentes et profondes comme des bâillements, s’étirer

Fatigue, troubles de la concentration
Pendant 2 à 4 semaines, le corps doit d’adapter au manque de nicotine qui servait de stimulant. Ce déficit relatif en dopamine entraîne des troubles de la concentration.
Pour éviter ce phénomène, il est conseillé de dormir suffisamment, bouger, manger de bonnes choses, boire beaucoup d’eau. Prendre de la Vitamine C et du carotène (antioxydant)

Insomnies, anxiété, tendance dépressive
jusqu’à 3 semaines
le syndrome de sevrage est lié à un déficit en dopamine. Les hydrocarbures contenus dans la fumée de cigarette stimulent la synthèse de certaines enzymes qui accélèrent la dégradation de certains médicaments et de la caféine. A l’arrêt du tabac, la caféinémie augmente du fait d’un moindre métabolisme hépatique.

  • Éviter les excitants (café, alcool, cola): se limiter à 3 tasses de café/jour et jamais après 15h
  • Prendre du magnésium et de la vitamine B6 pour diminuer l’excitabilité neuronale et la transmission neuromusculaire.
  • La varénicline rétablit ce déficit en dopamine

Toux
1 semaine
Le corps rejette le surplus de mucus produit pour retenir le goudron et autres substances chimiques de la cigarette.
Boire beaucoup d’eau  pour faciliter l’expectoration, faire du sport ou des exercices de respiration.

Constipation
La nicotine inhalée agit sur les récepteurs du système nerveux autonome en stimulant le péristaltisme intestinal. La première cigarette du matin déclenche fréquemment l’envie de selle
Pendant les 3 à 4 semaines suivant l’arrêt du tabac, il est conseillé de boire beaucoup d’eau (1,5 à 2l/j), et de consommer des fruits, des légumes crus, des produits céréaliers entiers, ainsi que de bouger pour éviter cette constipation.

Faim
Ce trouble dure quelques semaines
La nicotine contrôlerait les contractions de l’estomac. Le déficit en dopamine, provoque une augmentation de l’appétit
Vérifier si c’est vraiment de la faim, ou l’envie d’avoir quelque chose dans la bouche. Grignotez en petites quantités, et des aliments bons pour votre santé

Gout pour les aliments sucrés
Pendant quelques semaines suivant l’arrêt du tabac, on peut ressentir un goût prononcé pour les aliments sucrés car la nicotine influencerait sur la glycémie. Il est conseillé dans ce cas de consommer un en cas riche en protéines (yaourt, fromage)

Envie obsessionnelle de fumer
Ce trouble dure environ 2 semaines
Plus on la laisse grandir, plus elle devient intense

  • Réagir rapidement, faire quelque chose que l’on aime, ne pas  » rester dans sa tête »
  • Éviter les lieux enfumés: zone fumeurs…
  • Réévaluer avec votre médecin votre traitement d’accompagnement.

Irritabilité
La durée de ce trouble est variable
Le corps privé de sa drogue réagit par un stress pouvant provoquer impatience, irritabilité, colère
Ce phénomène est normal : vous êtes en train de regagner votre liberté. Faire des choses agréables, rire le plus souvent possible.

Pression au niveau des yeux et de la tête
La durée de ce trouble est variable. Il est lié au fait que le manque de nicotine crée de la tension
Se détendre par de grandes inspirations, des étirements, des massages du cuir chevelu.

Quel type de fumeur êtes-vous? SelectAfficher

Test de dépendance à la nicotine

Avant l’arrêt du tabac, il est intéressant de connaitre votre degré de dépendance à la cigarette. Pour cela prenez quelques minutes pour effectuer le Test de Fagerström

Un autre test permet d’évaluer la dépendance psychique à la cigarette (besoin de maintenir ou de retrouver des sensations associées à l’action de fumer: Test de Horn. Ce test permet de mieux comprendre et d’identifier les facteurs qui poussent à fumer.

Classification des fumeurs

  • Fumeur occasionnel: moins d’une cigarette par jour  ou moins de 1 paquet par semaine

  • Fumeur régulier: au moins une cigarette par jour, ou au moins un paquet par semaine

  • Anciens fumeurs réguliers: ont fumé quotidiennement pendant au moins 6 mois

  • Anciens fumeurs occasionnels: ont fumé occasionnellement, ou quotidiennement mais moins de 6 mois

  • « Jamais fumeurs » : n’ont jamais fumé une seule cigarette ou ont juste essayé

Quand faut-il consulter? SelectAfficher

  • medical-doctor
    En cas de grossesse, de pathologies cardiovasculaires récente et/ou d’hypertension artérielle , d’hyperthyroïdie , si vous êtes diabétique ou en cas d’ulcère gastroduodénal
  • Si vous êtes fumeur très fortement dépendant.
  • En cas de co-addiction (alcoolisme, cannabis…) ou de terrain anxio-dépressif connu.
  • Si vous désirez évaluer le dosage et le choix d’un substitut nicotinique le plus adéquat en fonction de votre dépendance et de votre mode de vie.
  • Si vous désirez un traitement par le Zyban® ou le Champix®.
  • En cas d’idée noires sous traitement par le Zyban® ou le Champix®.
  • Pour revoir les posologies de certains médicaments (antidépresseurs, théophylline, bêtabloquants, héparines…) car les hydrocarbures contenus dans la fumée du tabac sont des inducteurs enzymatiques, ce qui accélère la vitesse de dégradation de ces molécules. Lors d’un sevrage tabagique, une adaptation de posologie est parfois nécessaire.
  • En cas de plaie buccale persistante chez un fumeur (risque de cancer).

Dans ces cas, une consultation médicale s’impose

Traitements antitabac

Stratégie thérapeutique SelectAfficher


Etre motivé est indispensable pour réussir à arrêter de fumer.
Mieux vaut un arrêt brutal et total du tabac. Le sevrage définitif est fréquemment l’aboutissement de plusieurs tentatives non fructueuses.La stratégie thérapeutique repose sur les résultats du Test de Fagerström.

Quel que soit le traitement retenu, il est indispensable de l’associer aux règles hygiéno-diététiques.

Stratégie thérapeutique

Score de 0 à 2
Pas de dépendance à la nicotine. Vous pouvez arrêter sans traitement, avec quelques conseils comportementaux.

Score de 3 à 4
Avec une consommation inférieure à 1 paquet par jour. Vous êtes faiblement dépendant. L’arrêt peut s’envisager sans traitement ou avec le recours d’un substitut nicotinique oral dosé à 1 ou 2 mg (8 à 12/jour) à la demande ou avec des patchs à 14 mg/24 heures ou 15 mg/16 heures.

Score de 5 à 6
Avec une consommation supérieure à 1 paquet par jour. Vous êtes moyennement dépendant. L’utilisation de substitut nicotinique est recommandé (14 mg/24 heures ou 10 mg/16 heures) ou l’usage d’un traitement nicotinique oral à 2 mg pour augmenter ses chances de réussite.

Score de 7 à 10
Votre dépendance est forte à très forte.

  • L’utilisation de patchs nicotiniques à 21 mg/24 heures ou 15 mg/16 heures et/ou de formes orales à 4 mg (une gomme ou 2 comprimés par prise) est recommandé.
  • Ou le recours, avec l’aide de votre médecin traitant à la Varénicline ou au Bupropion est le traitement le plus adapté à votre type de dépendance

Bupropion SelectAfficher

Le bupropion (Zyban®) est un antidépresseur inhibiteur de la recapture de la dopamine et de la noradrénaline dont la structure se rapproche de celle des amphétamines. Le taux de réussite sous Zyban® est identique aux substituts nicotiniques (Agence française de sécurité sanitaire, 2003).
Le bupropion peut être associé aux substituts nicotiniques

Posologie:

  • Du 1er au 3e jour : un comprimé à 150 mg, le matin
  • Du 4e jour à la fin du traitement (5 à 7 semaines): un comprimé à 150 mg deux fois par jour, le matin et au début de la soirée

Lorsque vous prenez Zyban®, il faut attendre minimum une semaine pour que le médicament ait une concentration maximale efficace avant d’arrêter de fumer.

Contre-indications

Contre indiqué en cas d’antécédents convulsifs, d’épilepsie, d’anorexie ou de boulimie, de sevrage alcoolique, de sevrage aux benzodiazépines ou médicaments apparentés, tumeur du SNC, insuffisance hépatique sévère, psychose maniaco-dépressive, troubles bipolaires, grossesse et allaitement.

Effets indésirables

L’effet secondaire le plus courant est l’insomnie, agitation, irritabilité imposant parfois l’arrêt du traitement. On note aussi des troubles digestifs, réactions d’hypersensibilité cutanée, troubles cardiovasculaires, douleurs thoraciques, tachycardies, fibrillations auriculaires, hypertension artérielle…

Interactions médicamenteuses

  • Le bupropion étant métabolisé par les cytochromes CYP2B6, une prudence s’impose en cas d’association à des molécules métabolisées par la même voie: cyclophosphamide, ticlopidine, clopidogrel…
  • Le bupropion, ainsi que son principal métabolite l’hydroxybupropion sont des inhibiteurs de l’enzyme CYP2D6, assurant la métabolisation de la désimipramine, imipramine, paroxétine, rispéridone, thioridazine, métoprolol, flécaïnide…, d’où un risque d’accumulation de ces molécules

Varénicline SelectAfficher

La Varénicline (Champix®), en se liant aux récepteurs nicotiniques, induit une libération de dopamine (agoniste partiel des récepteurs nicotiniques neuronaux) et de l’acétylcholine (alpha4bêta2). Elle une affinité supérieure à celle de la nicotine et donc empêche la nicotine de se fixer sur ces récepteurs (action antagoniste). Cette molécule permet au cerveau de ne plus synthétiser de nouveaux récepteurs à la nicotine (responsables du phénomène de dépendance)

L’action de la Varénicline (Champix®) est supérieure à celle du Zyban® (Bupropion).

Conseils de prise

  • Se fixer une date pour arrêter de fumer. L’administration de Champix® doit débuter 1 à 2 semaines avant cette date.
  • La dose initiale est d’un comprimé à 0,5 mg par jour pendant 3 jours, puis d’un comprimé à 0,5 mg deux fois par jour pendant les quatre jours suivants. Prendre les comprimés au milieu ou à la fin des repas pour limiter les nausées (qui diminuent au bout de quelques semaines de traitement). Ensuite, la posologie est d’un comprimé à 1 mg deux fois par jour jusqu’à la fin du traitement (12 semaines éventuellement renouvelable). Une réduction de la  posologie doit être appliquée en cas d’insuffisance rénale.
  • Avaler les comprimés entiers avec de l’eau, au cours ou en dehors des repas.
  • Prudence en cas de survenue d’idées noires, d’idées suicidaires. Risque de dépression.
  • Les troubles du sommeil sous varénicline sont fréquents (rêves étranges…). Ces troubles s’atténuent avec le temps

Contre indications

Contre indiqué en cas de grossesse ou d‘allaitement.

Champix ne peut pas être associé aux substitus nicotiniques (empêche la nicotine de se fixer sur ses récepteurs)

Effets indésirables

Troubles digestifs, neuropsychiques (céphalées, insomnies, perturbations des rêves, hallucinations, chutes et blessures accidentelles…), troubles cardiovasculaires, éruptions cutanées graves

Les solutions naturelles

Que faut-il penser des méthodes alternatives? SelectAfficher

Les méthodes alternatives comme l’homéopathie, acupuncture, l’hypnose, l’auriculothérapie, etc… n’ont pas fait la preuve de leur efficacité dans le sevrage. Toutefois la HAS considère que ces méthodes peuvent trouver leur place en complément des autres traitements si le fumeur les considère comme utiles dans sa démarche d’arrêt du tabac.

Tabac et compléments alimentaires SelectAfficher

carotte
Le bêta carotène est soupçonné d’augmenter le nombre de cancers pulmonaires chez les fumeurs à dose moyenne comprise entre 20 et 30mg/jour*. En pratique, il n’est pas conseillé d’avoir recours à des compléments alimentaires contenant du bêta carotène chez les fumeurs.

*Revue Prescrire 2010; 30 (317):192

Homéopathie SelectAfficher


granules-homeo
Malgré l’absence de données scientifiques validées, certains effets positifs ont été rapportés avec l’homéopathie dans le sevrage tabagique.
L’homéopathie peut être prise seule, ou en association avec un substitut nicotinique ou un médicament anti-tabac.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est fortement conseillé de consulter un médecin homéopathe qui vous prescrira un traitement selon plusieurs axes: Traitement constitutionnel, Traitements homéopathiques complémentaires, Antidotes homéopathiques et drainage homéopathique

Traitement constitutionnel

Nux vomica 9 à 15 CH pour lutter contre l’agressivité que l’on ressent naturellement lors d’un sevrage tabagique, facilite la désintoxication tabagique. Nux vomica est un hyperactif survolté par tous les excitants qu’il consomme pour se doper (tabac, alcool, café, médicaments). Besoin vital de compétition, abuse de tout ce qui peut redonner de l’énergie. Nux vomica joue un rôle de draineur et contribue à rééquilibrer les troubles psychiques des terrains saturés en toxines. Sucer 5 granules matin et soir

Argentum nitricum 9 à 15 CH chez le grand fumeur nerveux, précipité, qui fume cigarette sur cigarette. Se racle la gorge sans arrêt le matin pour éclaircir sa voix, toux avec crachats

Luesinum 9 à 30 CH: Agitation, humeur changeante. Perte de mémoire des noms propres et des faits récents. Grosses difficultés de concentration. Recherche les boissons alcoolisées, aucune volonté. Aggravé la nuit, sensation d’insomnie totale. Amélioré à la montagne, aggravé au bord de mer. A prendre à la suite d’une dose de Nux vomica et de Argentum nitricum à raison d’une dose par semaine

Nux vomica -> Argentum nitricum -> Luesinum

Medorrhinum 9 à 30 CH: Prise de poids à l’arrêt du tabac. Individu nerveux et impatient. Précipitation maladroite, bégaiement, agitation des jambes et des pieds. Faim exagérée, désir d’alcools forts. Douleurs rhumatismales. Aggravé le jour, amélioré la nuit et à la mer.

A prendre à la suite d’une dose de Nux vomica et de Thuya à raison d’une dose par semaine

Nux vomica -> Thuya -> Medorrhinum

TABAC et homéopathie »

Traitements complémentaires

Tabapass®: Substances actives : Caladium seguinum, Nux vomica, Tabacum. Réservé à l’adulte, 1 comprimé 3 fois/jour

ou associer 3 ou 4 souches parmi les souches suivantes en fonction des symptômes:

  • Tabacum 9 CH : renforce l’action de Nux vomica et de Caladium et agit notamment sur les difficultés de concentration, les troubles du sommeil, les vertiges, les migraines et les troubles du transit. Sucer 3 granules matin et soir
  • Caladium seguinum 9 CH remède du syndrome d’intoxication tabagique. Il agit sur l’anxiété, l’irritabilité, les céphalées frontales, les vertiges et l’envie impérieuse de fumer. Sucer 3granules matin et soir
  • Lobelia inflata 5 CH :  La lobélie est très proche du tabac. Elle aide à l’élimination de la nicotine. Sucer 3 granules à chaque envie de fumer
  • Gelsemium 9 CH pour lutter contre les tremblements, et l’humeur changeante. Sucer 3 granules matin et soir
  • Staphysagria 9 CH pour lutter contre le sentiment de frustration que l’on ressent naturellement lors d’un sevrage tabagique
  • Anacardium orientale 5 CH et Antimonium crudum  5 CH comme coupe faim naturel et éviter de grignoter entre les repas. Sucer 3 granules de chaque 1 heure avant chaque repas
  • Ignatia pour lutter contre les compulsions alimentaires induites par l’anxiété

Sucer 5 granules 3/j  30mn avant les repas et granules supplémentaires de Lobelia inflata à chaque envie de fumer

TABAC et homéopathie »

Antidotes homéopathiques du tabac

  • Gelsemium sempervirens 5 CH pour lutter contre les troubles de la première cigarette (tremblements, diarrhée, nervosité…). Sucer 3 granules 3 fois par jour
  • Nux vomica 30 CH 1 dose tous les 20 jours pour lutter contre les suites de tous les abus, en alternance avec
  • Tabacum 30 CH 1 dose tous les 20 jours (J0: Nux vomica, J10: Tabacum, J20: Nux vomica, J30 Tabacum, etc…)

 TABAC et homéopathie »

Drainage homéopathique

Lors d’un sevrage tabagique, un bon drainage est indispensable pour éliminer la nicotine qui imprègne l’organisme avec:

  • Plantago major 1DH: 50 gouttes 3 fois par jour
  • Argent natif  D8 prendre une ampoule le matin, Olivenite D8 prendre une ampoule le soir.

TABAC et homéopathie »

Gemmothérapie SelectAfficher


rp_bourgeon.jpg
La gemmothérapie utilise des produits de macération des parties embryonnaires des plantes.
Les bourgeons, les jeunes pousses, les radicelles sont macérées dans un mélange d’eau, d’alcool et de glycérine pour d’obtenir un macérât glycériné.
Les macérâts glycérinés de plantes sont utilisés purs ou dilués le plus souvent au dixième (1D).
On recommande de prendre les gouttes de macérât glycériné au milieu d’un repas, en cure de 3 semaines avec une semaine d’arrêt, et ce, de préférence, pendant 3 mois minimum.
Les macérâts glycérinés de plantes peuvent aussi être pris en entretien, une semaine par mois.
  • Tilia tomentosa Bg 1D est un calmant, il aide à l’endormissement 50 gouttes matin et soir
  • Valeriana Bg  1D réduit la nervosité, apaise l’anxiété, améliore l’endormissement: 50 gouttes matin et soir
  • Ribes nigrum Bg 1D stimule les corticosurrénales et combat la fatigue au cours du sevrage: 50 gouttes matin et soir

Phytothérapie SelectAfficher

Kudzu

kudzu
Le kudzu (Pueraria lobata), encore appelé vigne kudzu est une plante originaire de l’extrême orient, connue pour sa richesse en nutriments essentiels et pour ses propriétés calmantes et décontractantes.
Utilisée en médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 2 500 ans, on utilise en phytothérapie sa racine pour ses propriétés spasmolytiques, calmantes et détoxifiantes.
En cure régulière, le Kudzu favoriserait la désaccoutumance aux drogues
comme l’alcool ou encore le tabac

Propriétés du kudzu:

  • détoxifiant : hépato-protecteur et antioxydant
  • calmant : action au niveau de la glande pinéale
  • décontractant musculaire : spasmolytique

Prinicpes actifs du kudzu: iso flavonoïdes (daidzéine, daïdzine, puérarine)

Mécanisme d’action: Elle agit au niveau de la glande pinéale (épiphyse) qui sécrète la mélatonine et joue un rôle central dans la régulation du rythme biologique. Ainsi, le kudzu procure un effet calmant et anti-stress

Posologie recommandée: Gélules d’extrait sec de Kudzu à 100mg: 2 gélules matin et soir (soit environ 400 mg par jour d’extrait sec) en cure de 3 mois

Avoine

avoine

 
L’avoine (Avena sativa), est intéressante à 2 niveaux dans le sevrage du tabac:

  • sa teinture mère favorise la désaccoutumance au tabac. C’est aussi un excellent tonique général
  • Les tiges d’Avoine contiennent de la gramine, un alcaloïde dont la structure moléculaire est voisine de la dopamine et de la sérotonine.
    Ces deux neuromédiateurs jouent un rôle important dans la consommation de cigarettes

 
Exemple de posologie: Tiges d’Avoine (Avena sativa) TM : 50 gouttes matin midi et soir dans un peu d’eau au début du repas

Autres plantes

Café vert: le café vert augmente l’efficacité des substituts nicotiniques

Valériane: La racine de valériane a une action sédative réputée. Elle traite les troubles du sommeil , l’anxiété et l’angoisse, sans qu’il n’ y ait accoutumance ou risque de somnolence dans la journée. Elle évite l’énervement et les angoisses dues au sevrage et donne un gout désagréable à la cigarette.

Ballotte: Dans les cas de nervosité, angoisse, anxiété, la ballote possède des propriétés sédatives, anxiolytiques et anti-dépressives. C’est également un antispasmodique que l’on utilisera pour calmer les quintes de toux et les contractions digestives douloureuses.

Marrube blanc(Marrubium vulgare): De par sa teneur en lactones diterpéniques (marrubine), en mucilage et en essence aromatique, le marrube blanc est fluidifiant, expectorant et antiseptique des bronches et calme les palpitations cardiaques. Il s’utilise en infusion (15 à 30 g de plante sèche par litre d’eau et laisser infuser 15 minutes. 3 tasses à café par jour avant chaque repas) ou Marrube Blanc Arkogélules®: 1 gélule matin, midi et soir à prendre avant les 3 repas

Mauve: Adoucissante des voies respiratoires, calme l’inflammation, et combat la constipation.

Aromathérapie SelectAfficher

Précautions préalables avant d’utiliser les huiles essentielles:

interdit-femme-enceinte
Avant d’utiliser pour la première fois une ou plusieurs huiles essentielles, il faut dépister une intolérance ou une allergie. Avant d’appliquer une HE sur la peau, et principalement quand il s’agit d’un enfant, faire un test: sur la face interne de l’avant bras, appliquer quelques gouttes du mélange avant de l’utiliser. En cas d’allergie ou d’intolérance, apparaîtront rapidement rougeur et démangeaisons. Dans ce cas, ne pas faire le traitement.

Eviter toute exposition solaire dans les 3 heures qui suivent l’application d’une ou de plusieurs huiles essentielles sur la peau. Contre indiqué chez les enfants de moins de 12 ans, déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement

Diffusion

aromathérapie

Les odeurs citronnées sont très efficaces pour aider les fumeurs à se désaccoutumer du tabac en limitant les effets du syndrome de privation de la nicotine, en particulier de l’état de tension qui en résulte. A utiliser en diffusion atmosphérique dans la pièce de vie

HE citronnelle, Respir® Spray Air pur 50ml Menthe Citron

HE Pin: Cette huile essentielle à la senteur « grand air », est aussi un outil dans le sevrage tabagique

Spray buccal

Pour réduire les envies de fumer:

  • Huile essentielle camomille romaine: 2 ml
  • Huile essentielle de santal: 2 ml
  • Huile essentielle d’angélique: 2 ml
  • Huile essentielle d’eucalyptus radiata: 2 ml

Mélange à mettre dans un flacon spray. Pulvériser sous la langue lorsque de fortes envies de fumer se font sentir

aroma2
Mélange à avaler

HE Laurier noble 1 goutte
HE Lavande officinale 1 goutte
HE Petit Grain Bigarade (citrus aurantium) 1 goutte

Déposer ces gouttes sur un comprimé neutre. Avaler un comprimé matin midi et soir avant chaque repas

Liens utiles SelectAfficher

Voies de recherche sur le tabac SelectAfficher

Cystisine

microscope
La cytisine est une substance obtenue par extraction à partir de plantes. La cytisine est un agoniste des récepteurs nicotiniques alpha4bêta2 et a déjà été utilisée dans les pays de l’Est de l’Europe pour faciliter l’arrêt du tabac.

Un article publié dans le NEJM du 29 septembre 2011 rapporte les résultats d’un essai clinique visant à tester l’efficacité de la cytisine, comparativement au placebo, pour l’arrêt du tabac. La cytisine a été utilisée à doses décroissantes pendant 25 jours et l’arrêt du tabac a été évalué au bout de 1 an. Le taux d’abstinence obtenu au bout d’un an a été de 8,4 % chez les personnes ayant pris la cytisine et de 2,4 % chez les personnes ayant pris un placebo.

La sélection de votre pharmacien

tabac sélection

fleche-haut
Anne-Sophie DELEPOULLE (Dr en Pharmacie), www.sospharma.net, ma pharmacie en ligne

Dernière modification le: mar 13, 2015 @ 18 h 08 min


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Anne-Sophie Delepoulle 115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte