Magazine Culture

« The Sacred and The Profane » toute la dualité schizo du trublion Terry Richardson révélée à la galerie Perrotin

Publié le 13 mars 2015 par Darkplanneur @darkplanneur

C’est sans aucun doute l’une des expositions les plus attendues et les plus excitantes de cette année, l’arrivée du très controversé Terry Richardson à la galerie Perrotin (et ce pour 1 mois..), courrez-y la démarche d’uncle Terry y est jusqu’au boutiste , pointue, vulgaire, commerciale…sorte de resucée « POP » Warholienne période Factory.

Conceptuellement cette expo est une réussite tant elle met fort justement en scène la dualité de l’Amérique..et du monde, oscillant entre Bien et Mal, entre Sacré et Profane ! A l’image de Terry Richardson lui même, si gentil, si doux, qui semble tellement aux antipodes  de ses travaux les plus trash, des excès et autres rumeurs qui précèdent / entachent sa réputation…

jesus
Mais loin de moi l’idée de juger l’homme, plutôt son oeuvre: voir son « Jesus loves You » cohabiter avec des représentations de sexes, de fesses, de gros mots, de figurines grandeur nature d’icônes du porn gay ou de hip-hop, a quelque chose de jubilatoire et de furieusement libertaire.

ass

marlboro

lapin terry

mantra

Et c’est là toute la force de notre bon vieux oncle Terry, nous sortir de nos zones de confort pour nous emmener aux confins de l’excès et de l’interdit!

bush
A voir pour soi, ou pour nourrir sa conversation dans les prochains dîners mondains! Thank You uncle Terry


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Darkplanneur 69696 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog