Magazine Santé

AVC: La greffe de neurones pour réparer le cerveau – Neuron

Publié le 14 mars 2015 par Santelog @santelog

AVC: La greffe de neurones pour réparer le cerveau  – NeuronEn pleine “Semaine du cerveau”, cette étude témoigne des progrès de la recherche en franchissant une étape importante : réparer le cortex, grâce à une greffe de neurones corticaux dérivés de cellules souches embryonnaires, c’est possible, à ce stade chez la souris. C’est aussi la performance d’une équipe française, de l’Inserm, qui apporte ici la preuve de concept d’une technique permettant de générer des cellules nerveuses de façon contrôlée et illimitée, et de les transplanter de manière à ce que les neurones greffés présentent une connectivité de long terme avec l’hôte. Des travaux présentés dans la revue Neuron qui ouvrent une nouvelle voie pour réparer le cerveau endommagé après l’AVC.

L’équipe d’Afsaneh Gaillard (Unité Inserm 1084, Laboratoire de neurosciences expérimentales et cliniques, Université de Poitiers) en collaboration avec l’Institut de recherche interdisciplinaire en biologie humaine et moléculaire de Bruxelles, parvient ici, sur la souris, à rétablir de façon spécifique les voies corticales lésées, par greffe de neurones dans le cortex cérébral. Une zone du cerveau parmi les plus complexes, explique le communiqué de l’Inserm, car composé d’une centaine de types de neurones organisés en 6 couches et de nombreuses aires distinctes.

Il s’agissait donc de pouvoir obtenir les neurones corticaux de couche et d’aire appropriés afin de rétablir de façon spécifique les voies corticales lésées. Ici, à partir de cellules souches embryonnaires de souris, les chercheurs génèrent in vitro des neurones corticaux du même type que ceux de la zone lésée, transplantent avec succès ces neurones dans le cortex visuel de souris adultes au cortex lésé, et parviennent à rétablir les circuits corticaux lésés sur le plan neuro-anatomique et fonctionnel : Des enregistrements électrophysiologiques confirment en effet que certains neurones greffés sont fonctionnels et répondent à des stimuli visuels.

Une grande étape dans le développement de thérapie cellulaire appliqué au cortex cérébral : Cette étape montre le potentiel des neurones dérivés de cellules souches embryonnaires pour les thérapies de remplacement cellulaire dans les maladies corticales et la reconstruction d’un circuit cortical endommagé. Si de nombreuses recherches seront encore nécessaires avant une application clinique éventuelle chez l’homme, cette première étape ouvre la possibilité d’une nouvelle approche de réparation du cerveau notamment après accidents vasculaires ou traumatismes cérébraux

 

Source: Communiqué Inserm Réparer le cortex cérébral, c’est possible et Neuron 4 March 2015 DOI: 10.1016/j.neuron.2015.02.001 Area-Specific Reestablishment of Damaged Circuits in the Adult Cerebral Cortex by Cortical Neurons Derived from Mouse Embryonic Stem Cells(Visuel:” Illustration montrant l’intégration des neurones greffés dans le cerveau après la lésion deux mois après greffe. Les projections spécifiques de cerveau adulte (rouge) vers les neurones greffés (vert). © A. Gaillard/Inserm)

Lire aussi:

AVC: Les neurones résistants livrent leur secret -

OBÉSITÉ: Des neurones de l’appétit fabriqués à partir de cellules de la peau


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine