Magazine Santé

POIDS : Une molécule antiobésité dans les feuilles d’un arbre – Chemistry & Biology

Publié le 14 mars 2015 par Santelog @santelog
Une étude chez la souris rapporte que l’administration d’une molécule extraite de feuilles de Godmania aesculifolia à des souris exposées à une alimentation riche en graisse les protège de la prise de poids. Un effet qui ne se retrouve cependant pas chez les animaux mâles. shutterstock_156755912_9201
Les plantes sont une source d’inspiration inépuisable pour la recherche médicale. Cette fois, c’est un arbuste originaire d’Amérique Centrale et du Sud, la godmanie à feuilles de marronnier (Godmania aesculifolia), qui retient l’attention. Une équipe américano-chinoise a identifié dans ses feuilles une petite molécule, la 7-8-dihydroxyflavone (7,8-DHF)- qui empêche les souris femelles exposées à une alimentation riche en graisse de prendre du poids et les protège de désordres métaboliques.Manger moins, dépenser plus… sans bouger !Les chercheurs, dont les travaux sont publiés dans la revue Chemistry & Biology, ont découvert que le 7,8-DHF mimait les propriétés d’une hormone, le facteur neurotrophique issu du cerveau (BDNF). Cette protéine, sécrétée après l’exercice physique, participe au contrôle du poids corporel en donnant un signal inhibant la prise de nourriture et augmente la dépense énergétique. Le BDNF est cependant rapidement dégradé dans l’organisme, ce qui limite son action. Mais cette voie semble pouvoir être exploitée plus efficacement avec le 7,8-DNF.

Etudes cliniques de phase I

Les propriétés de cette molécule extraite de la godmanie à feuilles de marronnier ont été découvertes dans le cadre de recherches contre des maladies neurologiques. La molécule va désormais faire l’objet d’études cliniques de phase I en Chine et en Australie, tant pour lutter contre des affections neurologiques (dont Alzheimer) que l’obésité et le diabète. Le fait que cette molécule n’agisse que sur les souris femelles et non les mâles reste cependant un mystère.

Référence :  Chan C B et al. Chemistry & Biology, mars 2015

POIDS : Une molécule antiobésité dans les feuilles d’un arbre – Chemistry & Biology

Source : Food in action, Nicolas Guggenbühl, diététicien-nutritionniste

POIDS : Une molécule antiobésité dans les feuilles d’un arbre – Chemistry & Biology

Accéder aux dernières actualités sur l’obésité 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70259 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine