Magazine Séries

Once upon a time – Episode 4.14

Publié le 15 mars 2015 par Speedu
vlcsnap-2015-03-13-20h22m26s17

Unforgiven

Saison 4, Episode 14
Diffusion vo: ABC – 8 mars 2015

Alors que la Team Evil cherche un moyen de récupérer Maléfique, les Charmant se voient confronter à la face sombre de leur passé…

Je disais à l’épisode précédent que c’était fun. Oui mais non en fait. Encore une fois, le problème vient du fait que l’intrigue tourne encore et toujours et uniquement autour des Charmant. Ce sont les Elena Gilbert du coin. Il faut qu’ils soient impliqués de près ou de loin dans tout et c’est gonflant.

Le problème vient du fait que David et Mary Margaret ne sont pas intéressants, tout comme leurs contreparties de conte. Ils ont beau multiplié les aventures, cela ne les rend pas plus profonds ou intéressants. Et ce n’est pas le terrible secret de Blanche Neige qui va aider à m’intéresser à ce couple.

Tout l’épisode tourne donc autour du terrible secret et de ce qu’ils auraient fait dans le passé. Tout est construit pour qu’on soit sur le postérieur lors de la révélation à la dernière seconde de l’épisode. Sauf que non. Cela ne marche pas sur moi, je m’en fous que Maléfique ait perdu un enfant. Et c’est finalement là que pèche l’épisode. Le climax déçoit parce qu’on n’en sait pas assez. Il ne livre qu’une partie du secret et si l’effet était de nous frustrer, de nous rendre impatient, c’est raté. Enfin pour moi en tout cas. Au sortir de l’épisode, je m’en fous tout simplement.

Surtout qu’en plus, cela arrive au terme d’un interminable monologue de Snow qui ne fait que répéter encore et encore des poncifs et nous rappeler que Emma peut devenir l’ultime méchante. Cela sert plus ou moins à justifier le silence sur ce que les Charmant ont pu faire, parce que sinon les liens seront brisés et que ensuite, elle plagie un peu Yoda (l’amour trahi qui devient colère qui mène à la haine qui mène au coté obscur).

A coté de ça, Belle culbute Will. Comme ça. Ok, soit. Si vous voulez.

Et pendant ce temps, Regina va torturer un enfant puis menacer un papy pour obtenir des réponses qu’elle n’a pas mais elle repart avec des fringues et objets ayant appartenus à August et elle est toute contente. Ok. Soit. Et de son coté, Henry croit que l’auteur du bouquin est le dessin d’une porte. Ok, soit. Si tu veux.

Enfin, la Team Evil manipule facilement, trop facilement tout le monde pour faire revenir Maléfique parmi nous. On applaudira au passage le dragon plutôt réussi pour une fois (sans ironie de ma part) et Rumpel va et vient comme il veut dans la ville. Ok, soit. Ai-je à moitié  dormi quand ça a été expliqué ?

vlcsnap-2015-03-13-20h28m19s235

En vrac :
– Belle et Will ? Comme ça, sans explications ? Ok, soit.
– Tiens, dans l’autre sens, ça fait Will Bell. R.I.P. Leonard Nimoy, inoubliable William Bell de Fringe.
– Sérieux, il était réussi le dragon. J’en reviens pas. Depuis quand ils ne foirent pas leurs effets spéciaux ?
– Henry, ce n’est pas bien de coller des post-it sur des feuilles précieuses !
– Comment Belle fait pour ne pas voir la putain de tentacule qui fait en plus pleins de bruits ? Et elle, elle était ratée par contre.
– On sent le tournage en plein hiver quand même, entre la neige qui traine et la flotte qui tombe sans arrêt ^^
– C’est quand qu’elle accouche Ginnifer ? C’est déjà fait depuis 6 mois ? Ah… Ben ça ne se voit pas.
– Non mais sérieusement, Belle et Will ?
– J’ai adoré le ton de la dernière réplique de Regina lors du très et trop long monologbue de Mary Margaret. C’était limite « ah pardon, je m’étais endormie, tu disais ? »

Mon impression :

Once upon a time – Episode 4.14

Ils meurent quand les Charmant ? C’est pas que je ne les aime pas, mais ils sont mieux en jolie décoration en arrière-plan qu’en rôles principaux de l’intrigue.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine