Magazine

Apologie de la Déraison (4)

Publié le 29 mai 2008 par Zegatt

[Me sentant quelque peu fautif de l'abandon des lieux, je vous propose toujours de quoi grapiller dans l'attente de quelque chose de plus long - mais paradoxalement peut-être moins consistant. Bon appêtit !]

- Chaque jour, chaque heure passée dans ce monde dans l’acceptation béate et naïve de ce qu’il est n’est qu’une ligne de plus inscrite sur les pages noircies d’un traité d’inconsistance à l’égard des masses.
Le monde s’efface faute de volonté de changement, faute d’imposition d’un quelconque vouloir. L’abrutisation tourne à plein régime, sans relâche, et tandis qu’il pourrait s’étouffer à force de hurlements, le monde préfère opter pour le silence.
Un silence qui aboutit pourtant à un résultat similaire, celui d’une asphyxie, alors que la société se rétracte sur elle-même, lentement, avec vice et uniformité.
L’oeuvre salvatrice de la folie a été proscrite, et le génie, enfermé lui aussi, est soumis à des tentatives successives d’anéantissement. Il résiste, mais pour combien de temps encore ?

- “On se joue de nous !”, voilà la formule que vous psalmodiez à longueur de journée, dans un long gémissement ininterrompu. Mais qui réclame continûment des pitres pour après s’en plaindre ?

- Voulez-vous que le penseur vende ses maîtres à penser pour vous aider à le comprendre ? Vous n’y verriez plus que de rudimentaires maîtres-penseurs l’assistant dans son exercice de voltige mentale.
Ouvrez les yeux ; en réalité, vous ne feriez qu’admettre intrinsèquement votre incapacité à réfléchir !

- Ô combien il est reposant de ne point se poser de question. Combler le problème de la théologie par l’adhésion aveugle est un bien bel échappatoire !
Le doute incessant est quant à lui harassant, le questionnement perpétuel du pourquoi des origines est une attitude si éreintante. Mais, il semblerait que le doute élève l’esprit, là où la cécité prend un malin plaisir à le rétrécir.
L’heure est venue de faire rugir les neurones !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Apologie de la fille facile (suite)

    Imaginons que le potentiel d'une relation soit un chemin de A à E, ponctué par des étapes cruciales : De A à B, c'est la séductoin, l'homme qui déploit son... Lire la suite

    Par  Funuraba
    CULTURE
  • Apologie de la fille facile

    Alléluiah!! J'ai finalement bouclé ce stupide mémoire. Pour fêter cela, je pensais enfin publier l'article sur les "oui tu sais ou tetla3 takoul la3dess" ("les... Lire la suite

    Par  Funuraba
    CULTURE
  • Un amour de déraison - Janine Boissard

    J’ai toujours aimé lire. Et hormis les Musti, Petite Abeille, Club des cinq ou Petites filles modèles et autres Martine qui ont baigné mon enfance, il y a des... Lire la suite

    Par  Anaïs Valente
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Apologie de l’Inde : l’indifférence olympique.

    Au cours des dernières semaines, avant et pendant les jeux olympiques, nous avons beaucoup parlé de la Chine et nous avons totalement oublié le deuxième géant... Lire la suite

    Par  Herbertlegrandkhan
    SOCIÉTÉ
  • Apologie de la comédie musicale

    L’été (enfin à supposer que nous soyons en été, ce qui reste à prouver vu les températures…) est une bonne saison pour les reprises au cinéma. Lire la suite

    Par  Fuligineuse
    CINÉMA, CULTURE
  • Apologie farfelue de la douche islandaise

    En France, avant mon départ pour l’Islande, j’étais accroc à la télé. Séries américaines, émissions politiques, talk show, matches de foot, films… dès que... Lire la suite

    Par  Vivreenislande
    RÉGIONS DU MONDE, VOYAGES
  • Raisins de la colère contre déraison d'Etat

    Le clin d'oeil de Dansolal. Retour à la prohibition (qui n'a jamais permis de lutter contre l'alcoolisme) ? Une histoire d'eau qui ferait sourire si, au nom de... Lire la suite

    Par  Danielriot - Www.relatio-Europe.com
    EUROPE , POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Zegatt 762 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte