Magazine Maladies

Probiotiques

Publié le 17 mars 2015 par Anne-Sophie Delepoulle @sosphamanet

bacteriesLe côlon humain héberge des milliards de bactéries, extrêmement complexes, caractérisé par une très forte variabilité individuelle.

Le microbiote humain en quelques chiffres:

  • 100 000 milliards de bactéries (10 fois plus que le nombre de cellules humaines)
  • 800 à 1000 espèces bactériennes différentes
  • Environ 1 Kg de la masse corporelle

Notre microbiote est impliqué dans de nombreux processus allant bien au-delà de la digestion et du système digestif…

Que sont les probiotiques SelectAfficher

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui absorbés en quantité suffisante, rééquilibrent le microbiote intestinal et exercent des effets bénéfiques pour la santé, au delà des effets nutritionnels traditionnels. Ces 100 000 milliards de bactéries de notre flore intestinale sont considérées actuellement comme un organe à part entière.

Les plus connus sont les bactéries lactiques et les bifidobactéries largement utilisées dans les yaourts et d’autres produits laitiers fermentés. La caractéristique de ces organismes est de rester vivants pendant leur conservation et de survivre à leur passage à travers la partie supérieure du tube digestif. En revanche ils ne colonisent pas durablement l’intestin.

Obtention des probiotiques

Le milieu créé par la levure est séché à froid et réduit en poudre, laquelle est vendue en vrac ou en sachets, ou sous forme de capsules ou de comprimés.

Les probiotiques doivent remplir les conditions suivantes :

  • être non pathogènes et non toxiques;
  • exercer un « effet bénéfique » sur l’hôte;
  • contenir un nombre élevé de cellules viables posséder une survie élevée dans le tractus gastro-intestinal, résister au pH acide de l’estomac;
  • exercer un effet métabolique pendant le transit intestinal;
  • rester viables pendant le stockage et l’utilisation;
  • avoir de bonnes propriétés gustatives.

Aliments naturellement riches en probiotiques

yaourt
Laitages: Yaourts et le lait fermenté. Préférer ceux enrichis en Lactobacillus casei.
Fromages, Fruits et légumes: choucroute (crue si possible), jus de fruits Produits de la mer: poissons fumés, filet frais Viandes: jambon, saucisses Aliments lactofermentés vendus en magasins bio (olives, pain au levain…)

Les aliments n’apportent pas toujours en quantité suffisante les ferments probiotiques nécessaires pour agir sur la flore intestinale. Seul un apport régulier sur plusieurs jours permettra de modifier la flore intestinale.

Prébiotiques

Les Prébiotiques sont des produits peu ou pas digérés et absorbés au niveau intestinal, des fibres, qui servent d’aliments aux probiotiques.

  • Oligosaccharides : inuline (GOS)
  • Fructo-oligosaccharides (FOS)
  • Lactuose

Aliments naturellement riches en prébiotiques: artichaut, ail, oignon, asperges, bananes…

Symbiotiques

Les symbiotiques sont des aliments ou des compléments alimentaires qui apportent à la fois des probiotiques et des prébiotiques

Biofilm®, Immunostim…

Evolution de notre microbiote SelectAfficher

newborn-baby-boy

Le microbiote est acquis à la naissance et se met en place pendant les 3 premiers mois de la vie.

Il est ensuite influencé par l’alimentation, la prise d’antibiotiques, les conservateurs, les pathologies inflammatoires intestinales…

Des changements qualitatifs et/ou quantitatifs des fibres alimentaires ingérées sont susceptibles de modifier la composition et l’activité du microbiote.

Les principaux probiotiques SelectAfficher

Les bactéries lactiques comptent parmi les principaux probiotiques. Leur nom vient du fait qu’elles ont la propriété de produire de l’acide lactique. Elles comprennent, notamment, les lactobacilles (bactéries du genre Lactobacillus), les bifidobactéries (bactéries du genre Bifidus) et des streptocoques (bactéries du genre Streptococcus).

Ce sont des bactéries de ce type qui servent généralement à la production du yogourt (Lactobacillus bulgaricusStreptococcus thermophilus), de la choucroute, des légumes lactofermentés et du salami (Lactobacillus plantarum, extrait du levain à pain classique).

Levures du genre saccharomyces: levure de bière active (ou « vivante ») est également un probiotique. Elle est constituée d’une colonie de champignons microscopiques, généralement de l’espèce Saccharomyces cerevisiae de la souche boulardii, communément appelée levure boulardii. Ces micro-organismes, qui ne sont pas pathogènes, digèrent le sucre et l’amidon des céréales, créant un milieu riche en protéines et en vitamines, principalement en vitamines du groupe B (il s’agit de l’une des plus importantes sources naturelles de thiamine, une vitamine du groupe B qui est essentielle au métabolisme des hydrates de carbone et des acides gras).

Comment fonctionnent-ils SelectAfficher


Les probiotiques agissent à plusieurs niveaux de notre organisme. Ils exercent un effet barrière contre les mauvaises bactéries, ils neutralisent certains toxiques, ils améliorent la digestibilité, ils exercent un rôle nutritionnel, ils stimulent l’immunité, exercent certaines fonctions métaboliques, et agissent même sur notre équilibre nerveux…

Effet barrière contre les mauvaises bactéries

  • Les probiotiques contribuent à la production d’acides organiques à partir des glucides de la ration alimentaire (acide lactique ou acide acétique), abaissant le pH, inhibant ainsi développement des Esherichia coli et des Salmonelles.
  • Production de substances anti-microbiennes, de type bactériocine, capables d’éliminer les germes fréquemment responsables d’infection.
  • Déconjuguaison des sels biliaires; les formes déconjuguées ayant un pouvoir inhibiteur important sur le développement des bactéries.
  • Inhibition compétitive: Les souches probiotiques pourraient également agir en inhibant l’implantation des germes pathogènes par compétition pour la colonisation.

Rôle des probiotiques»

Neutralisation des substances toxiques

La présence de probiotiques permet de réduire l’absorption de substances toxiques telles l’ammoniac, les indoles… et diminuer les biotransformations de sels biliaires ou acides gras en produits toxiques. Ces micro-organismes auraient aussi la capacité de produire des métabolites susceptibles de neutraliser in situ certaines toxines bactériennes

Rôle des probiotiques»

Amélioration de la digestibilité

La production d’enzymes par les souches probiotiques serait une des possibilités pour favoriser la digestibilité de la ration alimentaire.

  • Ainsi certaines bactéries probiotiques, notamment les Lactobacillus, excrètent la β-galactosidase souvent déficiente dans le tractus digestif de l’hôte, facilitant ainsi la digestion du glucose.
  • Ces souches pourraient améliorer l’utilisation de la ration alimentaire de manière directe, en agissant sur la microflore intestinale ou au niveau des cellules épithéliales du tube digestif de l’hôte. Elles stimuleraient l’activité enzymatique des micro-organismes endogènes permettant ainsi une meilleure assimilation des aliments, notamment les activités lactase, invertase et maltase des cellules épithéliales du tractus digestif.
  • Les probiotiques permettraient, de plus, d’améliorer l’assimilation des acides aminés essentiels pour l’hôte soit en les synthétisant, soit en inhibant l’action des désaminases et des décarboxylases excrétées par la microflore du tube digestif.

Rôle des probiotiques»

Rôle nutritionnel

Le rôle nutritionnel des probiotiques a surtout mis en évidence avec des souches de bactéries lactiques et particulièrement de Lactobacillus.

  • On observe une meilleure qualité nutritionnelle des produits laitiers fermentés, du fait de la prédigestion des composants du lait par les enzymes protéolytiques et lipolytique des bactéries lactiques.
  • La disponibilité des minéraux comme le calcium ; le zinc, le fer ;…serait augmentée dans les produits laitiers fermentés par rapport au lait.
  • Les Lactobacillus sont capables de synthétiser, dans certain cas de la vitamine B : B1, B2, B9…Les produits fermentés contiennent donc une quantité élevée de vitamines et minéraux facilement assimilables par l’organisme.
  • super
    Les Bifidobacterium agissent sur la digestion  en modifiant la morphologie et la physiologie du tractus gastro-intestinal en influençant la maturation et le renouvellement des entérocytes. Elles sont capables de synthétiser de nombreuses vitamines et acides aminés : l’alanine, la thréonine, la valine.

Parmi les métabolites finaux produits par le microbiote, on retrouve des acides gras volatiles (acétate, propionate, butyrate) qui nous apportent une source d’énergie supplémentaire. Cette source d’énergie peut représenter jusque 10% des apports énergétiques en période de famine

Rôle des probiotiques»

Stimulation de l’immunité

immunite
Les bactéries probiotiques auraient une action stimulante sur le système immunitaire de l’hôte en agissant sur les cellules impliquées soit dans l’immunité innée, soit dans l’immunité spécifique. 70% du système immunitaire est intestinal!

Effet sur les cellules immunitaires impliquées dans des mécanismes de défense non spécifique : Immunité innée

La phagocytose réalisée essentiellement par les macrophages est le principal mécanisme de défense immunitaire non spécifique de l’organisme en réponse à la pénétration d’une substance étrangère.

Les probiotiques stimuleraient l’activation des macrophages, notamment avec les bactéries lactiques (Lb.casei). Actuellement les mécanismes par lesquels les bactéries lactiques activent les macrophages sont encore inconnus. Mais il est certain que seules les bactéries capables de survivre et de se développer dans le tractus gastro-intestinal sont efficaces sur l’activation des macrophages.

Effet sur les cellules impliquées dans les mécanismes de réponse immunitaire spécifique

Le système immunitaire spécifique utilise les lymphocytes B (immunité humorale), les lymphocytes T (immunité à médiation cellulaire), les interleukines (Il) et des anticorps circulants (IgM et IgG).

Les lactobacilles augmentent les capacités du système immunitaire spécifique de la muqueuse intestinale

Rôle des probiotiques»

Fonctions métaboliques

Une relation étroite a été établie entre alimentation riche en graisse et croissance de certaines bactéries véhiculant des antigènes pro-inflammatoires. Cette prolifération bactérienne induirait une insulinorésistance qui serait responsable de l’obésité et/ou du diabète de type II

Pour en savoir plus, rendez-vous sur: Quand la guerre des microbes nous protège de l’obésité et du diabète

Rôle des probiotiques»

Équilibre nerveux

cerveau
Il existe une relation entre le microbiote intestinal et le cerveau.

  • Le cerveau peut moduler la composition du microbiote en modulant le transit et en induisant par influx nerveux entérique, une sécrétion de molécules de signalisation par les cellules du système immunitaire intestinal.
  • A l’inverse, le microbiote intestinal peut communiquer directement avec le cerveau en fabriquant des neuropeptides directement ou en stimulant les cellules intestinales de Paneth qui renvoient les informations au cerveau.

Cette remontée des informations joue un rôle fondamental dans la perception de la douleur, la gestion des émotions et la régulation du système immunitaire.

Rôle des probiotiques»

Indications des probiotiques

Immunité SelectAfficher


Les probiotiques procurent un effet bénéfique sur la santé en renforçant le système immunitaire.

immunite
En effet, le système immunitaire est particulièrement présent au niveau intestinal, qui concentre 60 à 70% des cellules impliquées dans l’immunité (macrophages, lymphocytes…). Les bactéries saprophytes présentes dans la flore intestinale normale ont de nombreuses interactions avec le système immunitaire. Elles permettent d’améliorer la capacité de détection des macrophages et le renforcement de la phagocytose, la stimulation de la production d’immunoglobulines (anticorps protecteurs) et le renforcement de la réactivité de certains lymphocytes. La supplémentation en certaines souches de bactéries (probiotiques) permet donc d’améliorer la résistance de l’organisme aux agressions.
Les souches à préférer dans la stimulation du système immunitaire sont Lactobacillus casei, L acidophilus, L rhamnosus et L bifidus.

Azinc Probiotiques, Bion® 3 Sénior, Bion® 3 Adultes et Bion® 3 Juniors, Bion® Energie Continue, Alvityl® défenses,Codotussyl® Défenses Immunitaires, Granio + Renforstim, Immunodéfenses Inovya® , Lactibiane® Défense, Pediakid®immuno défenses , Pediakid immuno fortifiant, Stim G, Stimunal® Défenses naturelles, Ultrabiotique…

Digestion SelectAfficher

Les probiotiques permettent une meilleure digestion et assimilation des nutriments. Les bactéries lactiques produisent des substances à activité antimicrobienne comme des acides gras organiques, des acides gras libres et du peroxyde d’hydrogène. Les probiotiques agissent aussi par inhibition compétitive au niveau des sites d’adhésion des microbes.
Chez l’enfant, les probiotiques activent la réponse immunitaire (augmentation de la production des IgM et des Ig A)

Action sur la diarrhée

Il est intéressant de  prendre systématiquement des probiotiques en cas de diarrhée, en cas d’intestin irritable, en préventif avec certaines antibiothérapies (qui décapitent la flore intestinale comme l’Augmentin® par exemple)

Action sur la diarrhée chez l’enfant

  • diarhee-bebe
    L’administration de Lactobacillus casei ou Lactobacillus GG (souche d’origine humaine), que ce soit sous forme lyophilisée ou sous forme de lait fermenté, permet de réduire la durée des diarrhées provoquées par des rotavirus chez les nourrissons. Au niveau intestinal, la souche induirait une réponse immunitaire se traduisant par une augmentation d’anticorps anti-rotavirus.
  • Chez des enfants atteints de diarrhées, l’administration d’Enterococcus faecium enraye rapidement les diarrhées comparativement aux enfants du groupe témoin ayant reçu un placebo.
  • L’administration de lait fermenté par des souches Bifidobacterium breve diminue les diarrhées chez les jeunes enfants.
  • De même Bifidobacterium longum joue un rôle thérapeutique chez des patients atteints de diarrhées

Action sur la diarrhée du voyageur

parasol
La souche de Lactobacillus GG est efficace en prévention des diarrhées survenant chez les touristes. L’administration du probiotique durant la période à risque a permis de réduire l’apparition des diarrhées de 39,5 % chez les sujets traités.

Par contre, le traitement de diarrhées provoquées par de souches d’Escherichia coli entérotoxiques en utilisant des souches Lactobacillus autre que Lactobacillus GG n’a donné aucun résultat significatif. A été également étudié, l’effet thérapeutique d’Enterococcus faecium SF68 sur des diarrhées provoquées par des souches d’Escherichia coli entérotoxiques ou Vibrio cholerae. L’étude réalisée sur 41 patients atteints de diarrhées par Escherichia coli et 114 patients infectés par Vibrio cholerae n’a pas donné de bons résultats : la souche probiotique ne possède aucune activité anti-diarrhéique.

Action sur la diarrhée induite par les antibiotiques

Les traitements antibiotiques provoquent souvent l’apparition des désordres intestinaux dont des diarrhées. Les préparations probiotiques contenant des bactéries lactiques sont proposées en traitement prophylaxique des diarrhées consécutives à une antibiothérapie. Lactobacillus GG permet de traiter l’apparition de diarrhées à Clostridium difficile consécutives à un traitement antibiotique
ACTYFILUS®, Arkolevure, DAYANG® Ferments lactiques, Ultralevure®, Probiolog®, ImoFlora®, Ibsium®,  Lactéol® , Ultrabiotique, Supraflor®, Arkolevure®, SUPER DIET® Levure de bière…

Action sur la constipation

L’apport en probiotiques rééduque le transit. L’administration de Lactobacillus acidophilus et/ou Bifidobacterium permet de réduire l’utilisation des laxatifs. En effet, les laxatifs ont l’inconvénient d’éliminer, en plus du bol fécal, différentes substances essentielles comme les minéraux. L’augmentation de la dose de probiotiques provoque l’effet inverse

Action sur les ballonnements.

Prendre des probiotiques agissant sur les ballonnements en cure pendant 2 mois : ACTYFILUS®, Bion® Transit, Oligocaps® ventre plat, Noreslim® Ventre plat…

Action sur les gastrites.

En cas d’infection à Helicobacter pylori provoquant des gastrites: L’association de probiotiques à la classique trithérapie d’éradication de H. pylori semble accroître les chances de guérison et diminuer la survenue d’effets indésirables. Lactobacillus acidophilus serait particulièrement indiqué pour améliorer le taux d’éradication d’Helicobacter pylori

Intolérance au lactose

vache
L’intolérance au lactose est provoquée par l’absence de synthèse de la lactase ou β-galactosidase par les cellules en brosse de la surface épithéliale de l’intestin, entraînant des troubles intestinaux. Les bactéries lactiques produisent la β-galactosidase qui hydrolyse le lactose en glucose et galactose : plus de 50 % du lactose du lait est utilisé par les Lactobacillus. L’utilisation des bactéries lactiques comme probiotique facilite la digestibilité du lactose chez les personnes atteintes d’intolérance. (Alvityl® Digest, Lactase Eco Bouillet…)

Des expériences ont été menées sur des sujets atteints d’intolérance au lactose. Seules des souches de Lactobacillus bulgaricus, Lactobacillus acidophilus et Streptococcus thermophilus ont une action positive sur la digestion du lactose.

Action sur l’autisme via le transit:

Les troubles gastro-intestinaux sont souvent retrouvés chez les enfants présentant un trouble autistique, et une flore intestinale anormale est fréquemment observée. L’administration de probiotiques pourrait être un outil thérapeutique pour améliorer les symptômes comportementaux.

Infections respiratoires SelectAfficher

Probablement de leurs effets stimulateurs du système immunitaire, les probiotiques auraient un effet protecteur modéré sur les infections respiratoires à la fois sur incidence et sur la durée des infections

Équilibre intime SelectAfficher

P

orchidee
our limiter les effets néfastes d’une antibiothérapie sur la flore vaginale ou pour favoriser le rétablissement de la flore normale après une infection, il est intéressant d’utiliser des probiotiques à base de souches de lactobacilles (Lactobacillus crispatus, Lactobacillus gasseri, Lactobacillus rhamnosus GR-1® et Lactobacillus reuteri RC-14®).
Les probiotiques peuvent être pris en complément du traitement antifongique.

En colonisant la muqueuse vaginale, les probiotiques créent une barrière naturelle contre les micro-organismes nuisibles. Ils aident à maintenir l’équilibre de la flore locale (bacilles de Doderlein) au niveau vaginal et permettent d’éviter les récidives.

Ils s’utilisent par voie orale ou par voie vaginale (capsules vaginales ou des tampons à base de probiotiques). Dans tous les cas, la qualité de fabrication des produits et la quantité de lactobacilles présents dans les préparations conditionnent l’efficacité du probiotique.

La voie orale a montré son efficacité dans certaines études mais la colonisation vaginale n’est pas toujours démontrée.

Des cures répétitives de probiotiques sont préférables: cures de 10 à 14 jours par mois pendant plusieurs mois ou une dose de charge suivie d’une prise par semaine.

Probiotiques à avaler: Ergyphylus® Nutergia, Femibion® Intime, Lactibiane® Candisis…

Probiotiques à appliquer localement: Saforelle Florgynal Tampon vaginal, Hydralin Flora Capsules vaginales, MEDIGYNE® Saforelle…

Activité anticancérigène SelectAfficher

Les Lactobacillus, posséderaient une activité anticancérigène en agissant sur la prévention de l’initiation d’un cancer et la suppression des cellules tumorales.

Les souches lactiques agissent sur la prévention de l’initiation d’un cancer soit en détruisant des substances précancérigènes présentes dans l’organisme telles que les nitrosamines, soit en inhibant des bactéries présentes dans le tractus digestif productrices d’enzymes telles que la β- glucosidase, la β-glucuronidase, l’azoréductase et la nitroréductase qui catalysent la conversion de substances précancérigènes en substances cancérigènes.

Allergie SelectAfficher

Quand elle est déséquilibrée, la muqueuse intestinale est dite « perméable » et laisse passer des protéines imparfaitement digérées, provoquant allergies et/ou intolérances alimentaires.

En protégeant la flore intestinale, les probiotiques stimulent le système immunitaire et ont une action positive sur la prévention de la dermatite atopique.

Des études in vitro ont démontré que différentes souches d’acide lactique pouvaient stimuler la production des cytokines, mais aussi susciter une diminution des IgE (impliqués dans les mécanisme de l’allergie).

Ergyphilus Plus®, Ergyphilus enfant®

Acné SelectAfficher

Selon une récente étude, l’adjonction de probiotiques lors d’un traitement antibiotique semble apporter un effet synergique sur les effets anti-inflammatoires, et atténue également les effets indésirables de ce traitement.

Caries SelectAfficher

bouche

En prévention des caries, des probiotiques peuvent être utiles chez la femme enceinte ou chez le fumeur.

Gum périobalance®

Conseils sur les probiotiques

Comment prendre les probiotiques? SelectAfficher

Pour être vraiment efficaces, les probiotiques doivent arriver en concentration suffisante dans l’intestin grêle et le colon

  • probiotiques-prise
    Les sachets doivent être dilués dans des liquides neutres, en évitant une température trop élevée ou des boissons glacées.
  • Attention certaines gélules sont gastrorésistantes (afin de protéger les probiotiques des attaques acide de l’estomac). Il ne faut donc pas les ouvrir.
  • Pour limiter le temps de contact avec l’acidité gastrique (délétère pour les bactéries), préférer une prise 15 minutes avant le repas.

Risque de surdosage SelectAfficher

  • Se méfier du risque de l’automédication avec des prises prolongées ou des associations multiples qui peuvent être nocives pour la santé.
  • Ne pas prendre plus de probiotiques que ce qui est indiqué sur la notice. Vous n’obtiendrez pas d’efficacité plus rapidement

Contre indications aux probiotiques SelectAfficher

Malgré une apparente innocuité des probiotiques et le peu d’effets secondaires, leur usage n’est toutefois pas recommandé dans toutes les situations. Dans certains cas, l’usage des probiotiques peut s’avérer risqué.

Allergie aux protéines de lait

Les probiotiques à base de bifidus sont obtenus sur des cultures en milieu lacté. Même si l’extraction et la purification des souches utilisent des processus séparant bien les bifidobactéries du lait, l’absence totale de protéines de lait ne peut être garantie par les fabricants.

C’est pourquoi, en cas d’allergie aux protéines de lait par absence génétique de lactase (allergie vraie et non simple intolérance), il est recommandé d’éviter de prendre des probiotiques à base de Bifidus

Immunodépression et cancers

Certaines études montrent que l’apport de probiotiques, par un effet de stimulation de cellules immunitaires de l’organisme peut aider le patient cancéreux à mieux lutter contre sa tumeur:
http://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/cancerologie/la-flore-intestinale-conditionne-l-efficacite-de-la-chimiotherapie
www.gustaveroussy.fr/fr/page/chimiotherapie-flore-instestinale_5653
Ces études on été réalisées dans des services spécialisés et chez des patients étroitement surveillés. En effet, il ne faut jamais prendre de probiotiques par automédication car il y a un risque chez le patient immunodéprimé:

  • Les probiotiques sont déconseillés chez les patients immunodéprimés (cancer, SIDA, traitement corticoïde au long cours, greffe…). Il a été noté en effet de rares cas de bactériémies à Lactobacillus et fongémies à Saccharomyces boulardii suite à l’administration de probiotiques, exclusivement chez les personnes immunodéprimées.
  • Les probiotiques sont contre indiqués dans certains cancers.  En raison de la bactériémie systémique post prandiale (par translocation digestive), les levures et ferments lactiques sont contre-indiqués en cas de pose d’un cathéter central ou en cas de cancers digestifs. De plus, en raison de l’affaiblissement général causé par certaines chimiothérapies, les levures et ferments lactiques sont à manipuler avec précaution car le risque de passage systémique est plus important.

Pancréatites aiguës

Une étude publiée dans « The Lancet » montre que l’utilisation de probiotiques augmente significativement la mortalité en cas de pancréatites aiguës*.
The Lancet, Volume 371, Issue 9613, Page 624, 23 February 2008

Liens utiles SelectAfficher

  • Ordinateur
    Site de l’Agence Française de sécurité sanitaire des aliments: www.afssa.fr
  • Compléments alimentaires : « bidons » et « parfois dangereux » (UFC-Que Choisir)
  • Régimes, compléments alimentaires et cœur : attention à la vente libre sur internet !
  • médicaments illégaux : actions de l’Interpol et de l’OMS
  • compléments alimentaires : l’Afssa met en place un dispositif de vigilance

Voies de recherche sur les probiotiques SelectAfficher

Prévention de l’obésité

microscope
Pour en savoir plus, rendez-vous sur: »Quand la guerre des microbes nous protège de l’obésité et du diabète »

Maladies inflammatoires chroniques intestinales (MICI)

Pour en savoir plus, rendez-vous sur: »Quand la guerre des microbes nous protège de l’obésité et du diabète »

La sélection de votre pharmacien

probiotiques selection

fleche-haut

Anne-Sophie DELEPOULLE (Dr en Pharmacie), ma pharmacie en ligne

Dernière modification le: mar 17, 2015 @ 16 h 43 min


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anne-Sophie Delepoulle 115 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte