Magazine Bd

Les Mille et autres Nuits (T1) Jaisalmer

Publié le 17 mars 2015 par Un_amour_de_bd @un_mour_de_bd

Chronique : « Les Mille et autres Nuits (T1) »

scénario de Stephen Desberg, dessin de Lereculé

Public conseillé : Adultes / adolescents

Style : Fantastique
Paru aux éditions « Le lombard », le 13 mars 2015, 48 pages, 14.45 euros
Share

L’Histoire

Il y a longtemps en Arabie, vivait une femme d’une grande beauté, qu’un griffon remarqua. Pris d’une passion dévorante, le griffon s’empara de la femme, mais celle-ci se refusa à lui. Dans sa précipitation et sa colère, il détruisit la beauté de la belle. Fou de tristesse, il se rendit chez un djinn maudit pour être délivré de sa passion funeste.
Le djinn fabriquât un collier unique, composé de trois pierres. Porté par de n’importe quelle femme, ce collier rendait sa porteuse dans les 3 états de la femme parfaite : belle prostitué, bonne mère et excellente maîtresse de maison.
Le griffon choisit une femme et lui offrit le collier. Il oublia jusqu’à son nom dans une nuit d’amour sans fin. Mais au matin, alors que le collier avait glissé, la femme se posa des questions et résolut à s’enfuir emportant avec elle l’étrange amulette…

Les Mille et autres Nuits (T1) Jaisalmer
bouton_amazon

Ce que j’en pense


Stephen Desberg et Henri Reculé sont de vieux routards. Après “Le dernier Livre de la Jungle” et (prolongement du classique de Kipling) et la fresque Antique “Cassio” (série en cours avec 8 tomes) ils enchaînent sur un genre très adapté sur tout supports : “Les contes des mille et une nuit”. Très à l’aise dans le genre Aventure fantastique, Stephen Desberg puise se références dans les grandes thématiques (la quête du trésor, l’opposition mal/bien) et les personnages iconiques (Shéhérazade, Les magiciens, les voleurs, Les Chimères, Les Djinns…).

Si l’exposition (l’origine du trésor et la constitution de l’équipe de “voleurs”) est un peu longue, il enchaîne avec facilité sur un récit dramatique et fantastique dans de grands paysages orientaux.
Dans ce premier tome (sur 3 annoncés), Stephen Desberg développe de nombreux personnages, en mettant l’accent sur le magicien Jaisalmer. Ce dernier vit une relation passionnelle avec le génie (une superbe femme) de sa lampe. Ce qui donne lieu à un peu d’érotisme (très soft).
Le dessin de Henri Reculé est réussi. Avec son trait épuré, ses grandes cases, l’album se lit avec plaisir et fluidité. Les personnages féminins sont particulièrement sensuels et agréables à regarder. Les décors naturels (le désert) sont très graphiques, mais le faible niveau de détails manque un peu à mon goût, pour le décorum “oriental”.

Les_mille_et_autres_nuits_T1_Couv.jpg
Les_mille_et_autres_nuits_T1_P01.jpg
Les_mille_et_autres_nuits_T1_P02.jpg
Les_mille_et_autres_nuits_T1_P03.jpg
Les_mille_et_autres_nuits_T1_P04.jpg
Les_mille_et_autres_nuits_T1_P05.jpg
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail
NextGen ScrollGallery thumbnail

Les Mille et autres Nuits (T1) Jaisalmer
bouton_amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Un_amour_de_bd 11957 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines