Magazine Rugby

Quel est le secret des Stormers en 2015 ?

Publié le 13 mars 2015 par Sudrugby

En observant le tableau des transferts, une pointe d’inquiétude pouvait se faire sentir compte tenu du départ de cadres/leaders comme Gio Aplon, Deon Fourie, Peter Grant voire Tiaan Liebenberg ou Pat Cilliers. De même, bien que contesté depuis plusieurs saisons, Allister Coetzee est resté aux commandes de la franchise. Cependant, bien que discrète, la nomination de Gert Smal (ancien coach des avants de l’Irlande) comme Director of Rugby de la Western Province a eu son importance et a permis à Coetzee de se concentrer sur le sportif. De plus les arrivées de Paul Treu (entraîneur des Blitzbokke pendant 10 ans) et de Vlok Cilliers (ancien gourou du jeu au pied des Bulls) ont insufflé un vent de fraicheur et de modernité au sein d’un staff qui commençait à tourner en rond.

Et côté sportif, la Western Province a été au rendez-vous avec un succès en Currie Cup la saison dernière pour leur troisième finale consécutive (dont un autre titre en 2012). La WP possède, avec celle des Blue Bulls, la meilleure académie du pays et forme à tour de bras des joueurs qui porteront ensuite le maillot des Stormers où celui d’autres franchises (comme Handre Pollard, Willie le Roux ou Francois Hougaard). Et le staff a enfin décidé de faire confiance à ce vivier en ce début de saison suite aux pépins physiques ou grosses blessures de cadres comme Jean de Villiers, Eben Etzebeth, Schalk Burger ou Frans Malherbe.

Il est cependant important de ne pas s’emballer, les Stormers n’ayant pour le moment affronté que les autres franchises Sud Africaines. Après la réception des redoutables Chiefs ce samedi, ils bénéficieront d’un bye avant d’attaquer leur tournée en Océanie.

Nizaam Carr Stormers Super Rugby

Le flanker Nizaam Carr enchaine les grosses performances

Les erreurs du passé ont été analysées par le staff qui a fort heureusement bien retenu la leçon. L’approche en terme de management des joueurs a été modifiée et désormais seuls les joueurs 100% prêts à disputer les 80 minutes d’une rencontre sont alignés d’entrée. Un vrai changement par rapport aux dernières saisons où beaucoup de cadres ont été poussés à bout physiquement et n’ont donc pas eu le rendement attendu. Une opportunité extraordinaire pour les jeunes joueurs auparavant cantonnés au banc ou à la Vodacom Cup. Les belles performances affichées par des joueurs comme Damian de Allende, Johnny Kotze, Cheslin Kolbe, Dillyn Leyds, Vincent Koch voire Nizaam Carr confirment cette tendance. Le turnover opéré par le staff en Currie Cup lui permet de disposer désormais d’un groupe élargi de joueurs prêts pour le Super Rugby.

Dillyn Leyds Super Rugby Stormers

Dillyn Leyds s’impose enfin au Cap après une saison à Perth en Australie

Le management des joueurs sera également la clé d’une tournée réussie pour Allister Coetzee qui devra trouver le juste équilibre entre performance et forme des joueurs quitte à faire une impasse, une notion devenue habituelle en Top 14 mais encore relativement rare en Super Rugby. Enchainer quatre déplacements chez les Hurricanes, les Highlanders, les Waratahs puis la Western Force ne sera pas chose aisée et le staff devra envisager un turnover pour ne pas trop user les joueurs et réitérer les erreurs des saisons 2011 et 2012 où les joueurs s’étaient retrouvés cramés et défaits en demi finale à domicile. L’exemple des Sharks la saison dernière, auteurs d’un superbe début de tournoi, devra leur servir d’avertissement.

L’alternance de charnière opérée ce week end face aux Chiefs, les repos de Michael Rhodes ou Eben Etzebeth ainsi que les reprises progressives de Frans Malherbe et Schalk Burger permettent au groupe de souffler mais de monter en puissance avant les chocs des 7e et 9e journées face aux Hurricanes et aux Waratahs.

Damian de Allende Stormers Super Rugby

Le centre Damian de Allende fait pour le moment oublier Jean de Villiers

Mais le tableau n’est pas qu’idyllique et les Stormers doivent encore s’améliorer sur certains aspects de leur jeu et en particulier l’animation offensive. Les Capetonians affichent toujours un compteur de bonus vierge après une saison 2014 où ils n’avaient marqué que deux petits points de BO. Les Stormers ont compris que dominer en terme de possession n’a pas forcément d’impact positif sur le tableau d’affichage. Les ouvreurs Demetri Catrakilis et Kurt Coleman ainsi que les autres joueurs utilisent donc allègrement leur jeu au pied pour mettre la pression sur leurs adversaires et capitaliser au tableau d’affichage. Mais malgré les belles performances de leur mêlée et de l’alignement en touche, il arrive souvent aux Stormers de perdre les ballons en milieu de terrain. Ils doivent donc s’améliorer dans ce secteur pour se créer de meilleures opportunités d’attaque et ainsi franchir la ligne d’essai plus souvent.

Les statistiques montrent que les Stormers sont efficaces en terme de défenseurs battus et de franchissements (grâce en partie à un Damian de Allende exemplaire) et maitrisent donc les fondamentaux pour désorganiser et briser les défenses adverses et ainsi augmenter leurs occasions d’essais. Il ne leur reste plus qu’à s’améliorer dans les rucks pour éjecter la balle le plus rapidement et créer plus de dynamisme.

Pour son dernier tournoi avant de partir entraîner Kobé au Japon, Allister Coetzee espère remporter le premier Super Rugby de l’histoire de la franchise. Cette saison devrait également être la dernière pour de nombreux joueurs ayant d’ores et déjà prévus de rejoindre le vieux continent ou le pays du soleil levant après la Coupe du Monde. Demetri Catrakilis (Montpellier), Steven Kitshoff (Bordeaux), Michael Rhodes (Saracens) et encore officieusement Duane Vermeulen, Frans Malherbe, Schalk Burger et d’autres veulent donc conclure leur histoire au Cape en beauté.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sudrugby 8147 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines