Magazine Histoire

1911- Enterrement du Père Cent, un banquet loufoque

Par Nelag

Je veux parler ici d'une honorable tradition tombée en désuétude avec la fin du service militaire obligatoire (supprimé par Jacques Chirac en 1995).

1911- Enterrement du Père Cent, un banquet loufoque

Cette tradition consistait à organiser une fête magistrale pour célébrer le fait qu'il ne restait plus que cent jours à tirer avant le retour à la vie civile.

Quelques semaines avant la date, un faire-part humoristique, sous forme de carte postale comme ici, ou de faire part de deuil était envoyé à la famille, amis, villageois, pour recueillir un peu d'argent. C’était la fête  des « Libérables », puisqu'elle avait  lieu à cent jours de la « libé », la fin du service militaire. Le père cent est symbolisé, aussi, par une locution : "La Quille bordel !",  Bien que l'origine de cette locution ne soit pas parfaitement établie, il est probable qu'elle provienne-vers 1900-  du verbe quiller (sic!) voulait dire partir et jouer aux quilles signifiait s'enfuir où les quilles désignaient les jambes.




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nelag 134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine