Magazine Conso

Basta socquette

Publié le 16 mars 2015 par Ladypenelope @LadyPenelope72

Le port de l’escarpin est une matière hautement scientifique et ce n’est pas Miss Lovegood (élégante collègue professeure de physique-chimie) qui me contredira. Hauteur, cambrure, finesse, rien en doit être laissé au hasard pour une allure impeccable. Certes Christian et Jimmy (Louboutin et Choo mais vous aviez suivi) font tout pour nous aider à trouver la pantoufle de vair qui  nous mènera jusqu’à la salle de bal du prince charmant, mais l’affaire n’est pas si simple…
Car le peton délicat, s’il ne peut souffrir d’un chaussant inapproprié, doit également se prémunir des frimas et des agressions de l’humidité, du vent, bref, des aléas du climat. Je me délecte souvent de nos merveilleuses actrices qui arpentent les red carpets des divers festivals en toute saison, (dé)couvertes de sandales ultra minimalistes alors que la température frise le zéro absolu. Respect mesdames (ou inconscience, au choix).

socquettes moka effet brillant protège bas pseudo invisible résille noire


Miss Lovegood attirait mon attention pas plus tard que ce matin sur l’épineuse question du choix du bas/socquette/chaussette
ad hoc en cas d’association escarpin/pantalon. Couleur chair au risque de mémériser grave et de se faire flinguer par Cristina Cordula because  « c’est démodé ma chériiie ! » ou résille noire (tout en sobriété) ? Mini socquette ou au genou (quoique sous le pantalon bof) sans oublier la version protège bas pseudo-indétectable qui systématiquement déborde et nous donne un faux air de Tatie Danielle ? Rien ne doit être laissé au hasard au risque du fashion faux pas. Quelques tentatives plus loin (car nous sommes prêtes à donner de nos personnes pour élucider les plus grands mystères, au risque d’essuyer des remarques bien senties des minis-moi genre : « ben moman, t’as l’air chelou avec tes trucs bizarres aux pieds, c’est en vente libre tes mochetés ? »), nous parvenons à un résultat très simple : la cata. Bilan de l’opération, je range (non sans une larmichouille d’émotion) mes sublimes escarpins orange reçues pour la Saint Valentin (que j’avais sortis dans l’espoir fou de les étrenner) en attendant l’arrivée officielle du printemps et un port « pieds libres »

;-)

Eva Longoria dit elle-même : « Je suis née avec des talons aux pieds. Je ne sais porter que ça. C’est quand je mets des tongs que je me casse la figure » (Voici du 6 au 12 mars 2015, p41, vous pouvez vérifier). Et questions socquettes, elle dit quoi ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ladypenelope 306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines