Magazine Médias

POLITIQUE > Élections départementales : UMP-UDI en tête des intentions de vote

Publié le 16 mars 2015 par Fab @fabrice_gil

POLITIQUE > Élections départementales : UMP-UDI en tête des intentions de vote Élections départementales : UMP-UDI en tête des intentions de vote" border="0" title="POLITIQUE > Élections départementales : UMP-UDI en tête des intentions de vote" />

©Charles Platiau / Reuters

La droite est en tête des intentions de vote pour le premier tour des départementales le 22 mars prochain, devant le FN et le PS selon un sondage Harris Interactive.
La droite (UMP, UDI, Divers Droite) est en tête des intentions de vote (32%) pour le premier tour des départementales le 22 mars, devant le FN (29%) et le PS-Divers Gauche (26%), selon un sondage Harris Interactive pour M6. Derrière ce tiercé arrivent ensuite le Front de gauche, Europe Ecologie-Les Verts, le MoDem et l'extrême gauche. Par ailleurs, 54% des Français considèrent l'élection d'un conseiller départemental issu du Front national dans son canton comme une mauvaise chose. 20% d’entre eux estiment que ce serait "plutôt une bonne chose", 25% "ni une bonne ni une mauvaise chose", et 1% ne se prononce pas.Les trois principales motivations du vote sont l'étiquette politique des candidats (qui jouent "beaucoup"), les enjeux locaux et leur projet. Entrent ensuite en ligne de compte les enjeux nationaux, la situation personnelle des électeurs au quotidien et le bilan du conseil général sortant. 51% des sondés se disent peu ou pas du tout intéressés par le scrutin (contre 47% lors d'une enquête réalisée du 3 au 5 mars).
L'abstention est quant à elle "justifiée par une méfiance envers les responsables politiques", exprimée par un Français sur deux. Interrogés sur leurs motivations, les inscrits déclarant avoir l'intention de s'abstenir invoquent, à partir de trois réponses puisées dans une liste, un manque de confiance dans les responsables politiques, le sentiment que cela ne changera pas grand-chose dans leur quotidien, l'éloignement par rapport au lieu d'inscription sur les listes électorales et un manque d'information sur les enjeux de l'élection, combiné à la méconnaissance des candidats.Enfin, pour le second tour du 29 mars, en cas de duel exceptionnel gauche-FN, évènement quasi impossible, les Français sont partagés sur la position que doit adopter l'UMP : 39% d’entre eux s'expriment en faveur d'un appel à voter PS, 38% souhaitent qu'il n'y ait pas de consigne de vote, 16% veulent un appel à voter FN et 7% un appel à voter blanc. Chez les sympathisants UMP, 44% s'expriment pour l'absence de consigne de vote, 22% pour un appel à voter PS, 19% pour un appel à voter FN et 15% pour un appel à voter blanc.FG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines