Magazine Côté Femmes

Sephora vs Prozac: the ultimate battle

Publié le 29 mai 2008 par Mawquise

Hier les gens, j’étais chafouin.

Pas chafouin-déprimée. Chafouin pète-burnes que tu sais pas ce que tu as mais t’es juste pas bien.

Alors je me suis dit: “wéééé je vais mettre de la musique gaie“.

J’ai mis les Moldy Peaches. Sauf que la première chanson qu’est sortie, c’est “Nothing Came Out”.

J’ai arrêté la musique, c’est pas chafouin que j’aurais été, mais fraîchement suicidée.

Alors je me suis dit: “wéééé, je vais aller claquer du fric en ville“.

Réaction normale de la fille qui noie sa dépression chronique dans la consommation de masse.

Alors je me suis maquillée comme pour le bal des pompiers. J’y ai passé 45 minutes.

Au final on aurait dit un trav’ et mes yeux ils riaient toujours pas. Première fois de ma vie que je n’arrivais pas à dissimuler mon humeur derrière 4 litres de Dulux Valentine.

Je suis sortie, il s’est mis à pleuvoir. Mais je me suis pas démontée, j’allais pas arrêter une expérience de consumérisme à visée thérapeutique en plein milieu de la phase une.

Un mec m’a reluquée. J’l'ai agressé: “qu’est-ce t’as vieux con?”

Il m’a dit “sale pute“.

J’étais plus chafouin à ce stade, j’étais au bord de la crise de démence. Mais j’ai laissé tomber, il était évident qu’on allait pas réussir à élever le débat.

Une idée de génie, j’ai eu. Les putain de spartiates Promod!! Toute guillerette, je file truffe au vent vers le temple de l’adolescente fauchée.

Mais nan, en fait j’avais plus envie. Je les ai pas prises. D’un coup j’avais envie de maquillage.

Je suis allée chez Sephora, il me fallait la dernière poudre compacte Chanel.

Et puis nan, j’ai pas eu envie, elle était trop mauve. J’avais envie de produits Khiel’s.

Alors j’y suis allée.

Pis nan, ça m’inspirait plus, du coup je suis retournée chez Sephora, en me disant que si je ne trouvais rien, au moins je me suiciderais rien qu’en inspirant un grand coup (sans déconner, qui peut survivre aux odeurs chez Sephora? Moi je m’y risque pas sans trachéotomie+bouteilles d’oxygène).

Au final j’ai pris n’importe quoi. Un demi-SMIC de n’importe quoi, les gens, des trucs dont j’avais même pas envie!

Non mais que j’explique au lectorat qui dodeline du chef face à tant de snobisme:

Y’a un peu overdose en la matière.

Et du coup j’étais toujours chafouin!

Même Camille a pas réussi à me dérider. Pourtant on crachait sur de la blogueuse et c’était vachement amusant.

Et alors, et alors?” que vous trépignez.

Bah rien. Y’a rien eu de plus.

Si même le shopping compulsif ne soigne plus la maniaco-dépression, que nous reste t-il? ” que je crie à la face du monde.

(Pas la peine de me donner du “et aujourd’hui, tu te sens mieux?”, on est sur un blog, pas en colo de poney)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mawquise 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine