Magazine Beauté

L’Appel du Coucou – Robert Galbraith (Ed. Grasset)

Publié le 21 mars 2015 par Marienoelle

L'appel du coucou

Résumé

Une nuit d’hiver, dans un quartier chic de Londres, le célèbre mannequin Lula Landry est trouvée morte, défenestrée. Suicide. Affaire classée. Jusqu’au jour où l’avocat John Briscow, frère de la victime, frappe à la porte du détective privé Cormoran Strike.

Strike est au bout du rouleau : ex-lieutenant dans l’armée, il a perdu une jambe en Afghanistan, sa carrière de détective est au point mort et sa vie privée un naufrage. Aidé par une jeune recrue intérimaire virtuose de l’Internet, Strike est chargé d’enquêter sur la mort de Lula.

De boîtes de nuit branchées en hôtels pour rock-stars assaillies par les paparazzi, en passant par un centre de désintoxication et le manoir où se meurt la mère adoptive de Lula, Strike va passer de l’autre côté du miroir glamour de la mode, dont les reflets chatoyants dissimulent un gouffre de secrets, de trahisons, de manœuvres inspirées par la vengeance.

Mon avis

Je ne vais pas vous cacher que le fait que j’ai emporté ce livre avec moi, c’est que je savais que ce pseudonyme était celui de J.K. Rowling.

J’étais donc très curieuse de voir ce qu’elle proposait pour son public adulte. Personnellement, j’ai passé un agréable moment en compagnie de Cormoran et de Robin. J’ai trouvé les personnages attachants de par leurs actions et leur vécu surtout pour Cormoran en fait. D’après certaines critiques, le style descriptif est beaucoup trop présent dans le livre. Pour moi, ce n’était pas un frein car cela me permet de me plonger encore plus dans l’univers que l’auteur veut nous faire découvrir. J’ai l’impression de connaître parfaitement le parcours de Cormoran et ses habitudes dans les petites rues de Londres.

Au niveau du suspense, je trouve que c’est assez bien mené. J’ai eu un doute jusqu’à la confrontation finale ce qui est pour moi un très bon point.

Ce qui m’a un peu déçu au final, c’est  le manque d’action dans l’histoire. Les dialogues sont très présents et même la petite scène d’action est assez brouillon. Aussi, les changements de point de vue des narrateurs peut être parfois déroutant. Dans un paragraphe, on se trouve en compagnie de Cormoran mais dans le suivant on est avec Robin.

Concernant le temps de lecture, je trouve que le texte est assez fluide et permet une lecture rapide du livre malgré un nombre de pages important.

En note finale, je lui ai donné un 3/5 sur Goodreads!

Robert Galbraith – L’appel du Coucou (Strike #1) – Éditions Grasset – Grand Format – 496 pages – 20,20€


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marienoelle 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte