Magazine France

Libéralisme Ségolien

Publié le 30 mai 2008 par Jacques Chirac

Sego_PosterMes Chers Compatriotes,

L'autre conn… Ségolène Royal a encore décidé de se distinguer. Avant et après la sortie du livre de l'Amer de Paris, elle n'a pas manqué de faire son intéressante. Forte de sa politique "moi d'abord, c'est moi qui l'avais dit en premier !", et faute de bravitude, elle a exposé sa vision du Paradis - non pas des travailleurs, elle ignore ce que c'est (au point de ne pas les payer) - mais du Paradis des Militants, une fois qu'elle aura enfin la place qu'elle mérite : Premier Secrétaire à la place de François et en blousant Bertrand au passage.

Si vous avez une carte du P.S., même une bradée à 20 euros et qui ne sert plus à rien, un conseil : tenez-vous à carreau, ça va fumer ! Je cite : "lorsque le Parti aura décidé de sa ligne politique, il faudra s'y tenir". Alors là, si j'étais vous, je ne serais pas inquiet outre mesure. Parce que "décidé de sa ligne de conduite" la dernière fois que c'est arrivé, c'était au congrès de Tours le 25 décembre 1920, au cours duquel

Sego_livre2b
Léon Blum a joué les Père Noël de la SFIO. Et ça n'a pas duré. D'autre part "il faudra s'y tenir", c'est pour vous, pas pour elle. Parce que, si je me souviens bien, elle a été la première - en 2007 - à accrocher le projet du P.S. dans ses cabinets pour les jours où il n'y aurait plus de Trèfle Insonore.

La candidate (encore !) au poste de PS du PS suggère des sanctions à l’encontre de ceux qui se "comportent mal". Elle recommence ! Maman va définir qui sont les vilains garçons qui seront privés de dessert d'avenir et, frappant son sein flasque et vêtu de rouge de son petit poing rageur de mère de famille, comme au premier meeting participatif venu, elle va scander "je le sens là !" pour vous expliquer pour quoi elle est la seule à avoir raison. Notons au passage qu'au soir du deuxième tour, ce n'est pas exactement qu'elle l'a senti.

"Et ce système, si j’étais désignée, je le mettrais en place". Pas de danger, donc. "Seul doit nous animer le débat d’idées". Ne vous dérangez pas, ça ne risque rien.

Cerise sur la gâteuse, pour tirer un dernier penalty dans les burnes mâchoires de

Sego_livre
Notre-Drame de Paris, la Mère Fouettarde a asséné "Socialisme et Libéralisme sont incompatibles". Ce qui reste bien dans la ligne de son livre Maintenant où elle se déclarait "libérale". Ha ! On le savait bien qu'elle n'était pas socialiste !

Là-dessus, François Hollande ajoute, "la gauche n'a pas simplement à préparer une victoire électorale". Heureusement, parce que ça allait faire court comme préparation. C'est curieux comme le mot "victoire" fait déplacé dans sa bouche aux lèvres purpurines...

Je sens que nous n'avons pas fini de nous amuser…

Bien à vous,

Jacques


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jacques Chirac 106 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte