Magazine Environnement

Des effets induits par la hausse du cours des droits à polluer

Publié le 30 mai 2008 par Aurélia Denoual

Du fait de la hausse du prix du gaz, lié à celui du pétrole, les centrales électriques au charbon tournent à plein régime,en émettant plus de CO2 que celles qui fonctionnent au gaz , que leurs exploitants doivent compenser par l’acquisition de droits à polluer, une fois les quotas d’émission de gaz à effet de serre qui leur ont été alloués dans le cadre du protocole de Kyoto, sont épuisés.


En début de semaine, la tonne de carbone se négociait de ce fait autour de 26 euros sur le marché au comptant du BlueNext, la bourse européenne du CO2, soit au plus haut depuis le début de l’année, poussé par une demande de plus en plus forte et s’agissant d’un marché fonctionnant en vase clos, qui n’est alimentée que par ceux qui disposent de quotas non utilisés.


Aujourd’hui, il s’agit de trouver des gisements d’économie de CO 2 dont, à plus long terme, la construction de centrales nucléaires.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurélia Denoual 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog