Magazine

Le Munich pedagogique d'Antoine Prost

Publié le 30 mai 2008 par Allo C'Est Fini

Antoine Prost a raison, ce qui se prepare est une veritable bombe a retardement pour la societe française. Le genre de catastrophe dont on ne mesure les effets que 20 ou 30 ans plus tard, et qui prendra bien un demi-siecle a rattrapper. De quoi s'agit-il? Tout simplement de la semaine de quatre jours à l'école.

La semaine de quatre jours, c'est l'equivalent des 35 heures a l'échelle de l'education nationale. De même qu'à mon avis, les 35 heures sont justifiées pour certaines classes de travailleurs, mais pas forcément pour tous, la semaine de quatre jours ne se justifie qu'à partir d'un certain niveau d'études, lorsque le travail à la maison est au moins aussi essentiel que celui effectué en classen, et que l'enfant est suffisamment mur pour se prendre en charge. Mais vouloir imposer une semaine de quatre jours à des enfants entre 7 et 17 ans, alors qu'ils traversent la periode ou leur esprit, leur intelligence et leur savoir se forment, c'est faire l'impasse sur l'énorme potentiel d'apprentissage dont ils disposent.

Antoine Prost établit un parallèle entre le nombre de jours scolarisés en France et à l'étranger. Le constat est sans équivoque. La semaine de quatre jours amenerait à un total de 140 jours d'étude par an. Même pas la moitié d'une année calendaire. Quand nos voisins européens évoluent entre 160 et 190 jours.

Pire, on voudrait donc que les français travaillent plus, mais que leurs enfants étudient moins? Quelle peut bien être la logique de telles mesures? Qui gardera les enfants dont les parents passent plus de temps au travail? La télévision? L'ordinateur?

A l'heure où le débat porte sur les 41 annuités nécessaires pour démarrer sa retraite, voici donc une mesure qui, si elle n'était aussi grave, porterait à sourire: nos enfants seront bientôt en semi-retraite durant leur scolarité. Pathétique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Beboz Trilogy in Munich - revue de presse

    Petite revue de presse consacrée à BeBoz à Munich : "In 80 Jahren um die welt mit BOZ", par Lydia Repke (in Demokratie Spiegel, 27 avril 2008) Voici une... Lire la suite

    Par  Julien Friedler
    A CLASSER
  • Trilogie BeBoz à Munich : Le Clochard céleste

    Le 18 juin 2008 débute à Munich "BeBoz : Le Clochard céleste", le deuxième volet de la Trilogie BeBoz de Julien Friedler. Cette seconde exposition se déroulera... Lire la suite

    Par  Julien Friedler
    EXPOS & MUSÉES, A CLASSER
  • J'ai testé pour vous... Eric Antoine

    Sacré magicien que ce Eric Antoine ! Ce grand bonhomme du music-hall a donné ce dimanche sa dernière représentation au Théâtre Trévise à Paris, avant une tourné... Lire la suite

    Par  Grégory Roger
    HUMOUR, A CLASSER
  • Pierre Palmade au Théâtre Antoine

    Pierre Palmade Théâtre Antoine

    Pierre Palmade revient au théâtre avec Le comique. Pierre Palmade qui a évoqué sa vie et son homosexualité dans Paris-Match et dans Le grand journal de Canal +... Lire la suite

    Par  Flash-News
    A CLASSER
  • Antoine Bardet

    est un blogueur plus connu sous le pseudonyme Fansolo. Il vit à Orléans, une ville française de 356 000 habitants. Antoine Bardet, alias Fansolo Auteur d’un... Lire la suite

    Par  Graeme
    A CLASSER
  • Trilogie BeBoz à Munich (III) : Give Up

    C’est la troisième et dernière partie de la "Trilogie BeBoz", à Munich. Avec Give Up Rituals, Julien Friedler participe à l’exposition collective "OUT THERE... Lire la suite

    Par  Julien Friedler
    A CLASSER
  • Antoine et Hollywood

    Je vous en parlais il y a 1 an … Alors pour ceux qui ne connaîtraient pas le personnage (ça peut arriver même si c’est une honte ^^), Antoine de Maximy c’est... Lire la suite

    Par  Amyrtille
    A CLASSER

A propos de l’auteur


Allo C'Est Fini 6794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog