Magazine Culture

Nonce Paolini : "une année difficile"

Publié le 30 mai 2008 par Maudsoulat
4f06c73eeee4486109f856d40fc197fc.jpgUne audience et des recettes publicitaires moins spectaculaires que les années précédentes, la concurrence frontale de la TNT et du Web, le vieillissement des fictions françaises récurrentes et de certains concepts de real-TV... TF1 semble vivre une "annus horribilis".
Nonce Paolini reconnait ce matin, dans Le Parisien-Aujourd'hui en France, que c'est une année "difficile" pour la première chaîne. La faute à un manque d'anticipation des bouleversements du PAF, selon le PDG de la Une. Il est vrai que TF1 a sous-estimé la montée en puissance de la TNT et est resté sur ses bonnes vieilles recettes.
Résultat ? 27% de part d'audience, soit un téléspectateur sur 4 là où la Une, l'année passée, en rassemblait 1 sur 3. Ce n'est d'ailleurs pas la seule chaîne historique à être touchée. M6 n'est pas en meilleure forme.
Que faire alors quand ça va mal ? "Nous sommes dans une phase de repositionnement de l'entreprise dans l'ensemble de ses activités". Selon Nonce Paolini, il faut continuer à s'appuyer sur les séries américaines sans risquer l'effet saturation (oui, et bien commencez donc par arrêter de programmer les Experts dés que vous avez un créneau de libre...) Le PDG de TF1 explique que la fiction française est également en train d'être relookée. Exit par exemple Commissaire Moulin, bonjour Julie Lescaut en format 52 minutes. D'ailleurs ça a très bien fonctionné pour les 2 premiers épisodes.
Concernant la Star Academy, Nonce Paolini réaffirme sa confiance en ce programme (franchement...il ne devrait pas). Les jeux vont être développés car c'est un créneau qui marche bien. Benjamin Castaldi devrait d'ailleurs être aux commandes d'un nouveau concept à la rentrée. Il faut également renforcer la tranche d'access, où M6 fait le plein avec son "Diner presque parfait" et "100% mag". D'autant qu'à la rentrée, TF1 devra également affronter la concurrence de Julien Courbet, transfuge de la Une.
"Si la réactivité nous a fait défaut, j'en suis le premier responsable. J'ai probablement manqué de réflexe par inexpérience. Mais ce n'est pas évident de trouver tout de suite un produit qui peut en remplacer un autre. On a cherché la formule... Je prends la responsabilité de ce trou d'air. »
TF1 va donc devoir, et c'est une nouveauté pour eux, adopter une posture de challenger sur certains types de programmes ou de tranches horaires et démontrer que la première chaîne d'Europe a su tirer les erreurs du passé.
"2009, c'est l'épreuve du feu pour tout le monde, explique Nonce Paolini. Dans tous les domaines, on doit être calé sur les bonnes trajectoires. Notre grille doit répondre aux envies de tous les Français".

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maudsoulat 191 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte