Magazine

Kesstalu - Mars 2015

Publié le 01 avril 2015 par Kuroohana @HanaBorderland

lili1.jpgErased T4 de Kei Sanbe (Ki-oon)

Cette histoire aura raison de moi. Non seulement le scénario ne souffre d'aucune faille, mais il se suit en étant totalement sous pression tant les péripéties sont surprenantes.

Satoru est au début de ce volume de retour en 1986, dans les années ou il était à l'école primaire et surtout lorsque la petite Kayo était encore en vie. Il commence à comprendre de mieux en mieux ce qu'il doit faire pour sauver les gens qu'il aime, et il se rapproche également du coupable, celui qui lui a un jour lancé ce regard glaçant qu'il n'a jamais pu oublier... De manière très étrange, ce tome se termine bien, mais comme le calme avant la tempête, on sent que quelque chose cloche...

Un très bon tome là encore, dans la continuité des précédents et dont on attend la suite avec plus que de l'impatience : une terrible excitation. Ce thriller fantastique est à lire absolument.

lili3.jpg
Piece de Hinako Ashihara (Kana)

Fan inconditionnelle d'une autre oeuvre de la mangaka, Le Sablier, je ne pouvais que me procurer Piece un jour ou l'autre, ne serait-ce que sur les conseils d'amis blogueurs mais aussi pour savoir si l'auteur était capable de me faire à nouveau vibrer.

Pour l'instant le contrat est rempli ! L'histoire est réaliste et racontée avec une certaine maturité, ce que j'apprécie beaucoup dans un shôjo, dramatique qui plus est. Le récit commence lors de la réunion d'anciens élèves du lycée, lors de l’enterrement d'une de leur camarade nommée Haruka. Personne n'était ami avec elle ni même ne l'appréciait vraiment, mais Mizuho va peu à peu essayer de connaître cette jeune fille disparue beaucoup trop tôt. Elle va reconstruire son histoire petit à petit tel un puzzle, jusqu'au jour de sa disparition.

La série est terminée en 10 tomes, la suite à découvrir donc ! 

Orange T3 de Ichigo Takano (Akata)

lili2.jpg

Dans la collection des petites pépites à ne pas rater en ce moment, Orange en fait sans aucun doute partie. Après la récente annonce de l'auteur affirmant que l'histoire se terminerait avec son cinquième tome, on profite d'autant plus de chaque dessin, chaque case , chaque sentiment qui nous est envoyé en plein visage tant le récit est bien mené.

S'il contient évidemment quelques clichés du genre, on passe outre tant il se dégage de cette histoire une mélancolie et une poésie qui nous détendent instantanément, sublimées par des amoures lycéennes mignonnes à souhait. Dans ce volume, Naho n'est désormais plus seule pour essayer vaille que vaille de changer l'avenir sombre de Kakeru

lili4.jpg
lili5.jpg
lili6.jpg

Divine Nanami T4-T5-T6 de Suzuki Julietta (Delcourt)

Je considère cette histoire comme le digne successeur de Fruits Basket, car on y retrouve les mêmes ingrédients : une héroïne fauchée qui change drastiquement d'environnement et se retrouve liée à un monde fantastique. Ici, on entre dans le monde des yokaï sous les yeux perçants de Tomoe, le gardien renard de Nanami. Chaque tome est une nouvelle petite aventure de ce duo pas banal et l'on rencontre une foultitude de démons en tout genre. Un vrai plaisir de lire cette petite comédie qui sait devenir romantique quand il le faut !

Dans ces volumes, Nanami a compris qu'elle avait un petit faible pour notre renard et souhaite penser à autre chose en redonnant au temple sa gloire d'antan. Elle organise un festival mais c'est sans compter un esprit qui vient noter sa performance de déesse ! D'après lui elle est très mauvaise, si mauvaise que sa concurrente serait bien meilleure pour reprendre le job... 

tour7.jpg

Kokkoku T1 de Horio Seita (Glénat)

Un jour, le frère et le neveu de Juri se font enlever. Les ravisseurs réclament une rançon et ne laissent que très peu de temps à la jeune fille pour espérer y arriver ! Mais son grand-père a plus d'un tour dans son sac puisqu'il décide d'utiliser une vieille pierre présente dans la famille depuis des générations afin d'arrêter le temps et d'aller secourir les deux autres... Le temps se fige, mais il ne faut pas s'y croire à l'abri pour autant.On abandonne les shôjo un moment et on dit bonjour aux seinen ! Nouveauté chez Glénat ce mois-ci, la série Kokkoku est terminée en huit volumes au Japon et mêle étroitement thriller et fantastique.

Plein de surprises, des héros pas banals, et un récit assez prenant sont les ingrédient présents dans ce tome ! Vivement la suite, d'autant que les motivations des kidnappeurs sont encore à découvrir... Et que l'Administrateur est là pour surveiller le tout. 

tour6.jpg

La Tour Fantôme T6 de Tarô Nogizaka (Glénat)

Seinen là encore, il eut fallut que je me remette les tomes précédents en mémoire avant de commencer celui-ci tant on croule sous une foultitude d'informations en tout genre ! L'intrigue s'enfonce de plus en plus dans les méandres du labyrinthe de la tour fantôme, où se cache un trésor que certains sont prêts à tout pour obtenir...

On ne sait plus vraiment quelles sont les motivations des uns et des autres, si leur confiance est réelle ou feinte et si la moindre de leur action n'est qu'une étape de plus dans un plan calculé au millimètre... Reste que cette histoire nous tient une fois de plus en haleine et on ne sait plus dans quel camp se placer tant les personnages sont fourbes jusqu'à l'os...

La série est terminée en 9 tomes au Japon, en France la fin devrait se dévoiler petit à petit dans les prochains volumes à paraître, patience !

Lies are a Gentleman's Manners T1 de Marta Matsuo (June)

lies.jpg

Non licencié en France, j'ai du me diriger vers les éditions américaines pour me procurer ce boy's love. Quand il s'agit de ce genre, je n'achète que les histoires qui m'ont réellement plu, que j'ai trouvées différentes des autres tant par le style graphique que par le récit, et ce manga de Marta Matsuo a répondu à toutes les conditions puisqu'il sera incessamment sous peu sur mon étagère.

On y suit Jonathan, un étudiant en médecine qui se fait piquer par un de ses professeurs en train de trafiquer des médicaments. Ce dernier nommé Paul Thomas Haskins jure de garder le silence mais sous certaines conditions. Ces deux protagonistes, le premier jeune insouciant au caractère bien trempé et le second riche anglais marié et père de famille vont alors développer des relations très particulières, alors qu'ils n'ont pourtant à priori absolument rien en commun.

A l'origine publié en tant que oneshot, un second et dernier volume est sur le point de voir le jour au Japon. Espérons que les USA mettent la main dessus car pour la France, ce n'est pour le moment pas prévu.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Kuroohana 1134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte