Magazine Musique

1er avril, Marvin Gaye, Gil Scott Heron, Steve Jobs en UNE

Publié le 01 avril 2015 par Diesemag @diesemag

Une tradition veut que le 1er avril soit le jour des farces « Poisson d’Avril » !

1976 : Steve Wozniak et Steve Jobs fondent la société d’informatique Apple.

1er avril, Marvin Gaye, Gil Scott Heron, Steve Jobs en UNE


1984 : Marvin Gaye, chanteur américain de rhythm’n’blues et de soul à la gloire indéniable et au tragique destin, est abattu de deux balles dans la tête, par son père.

1er avril, Marvin Gaye, Gil Scott Heron, Steve Jobs en UNE

1910 : Harry Howell Carney était un saxophoniste baryton, alto et clarinettiste américain.

1er avril, Marvin Gaye, Gil Scott Heron, Steve Jobs en UNE

1940 : Wangari Muta Maathai était une biologiste kényane et un professeur d’anatomie en médecine vétérinaire. Cependant, elle est mieux connue pour son militantisme politique et écologiste. Le 8 octobre 2004, elle devient la première femme africaine à recevoir le Nobel de la paix pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix ». Elle est décédée le 25 septembre 2011 à Nairobi.

1er avril, Marvin Gaye, Gil Scott Heron, Steve Jobs en UNE

1948 : Jimmy Cliff, de son vrai nom James Chambers, est un chanteur de reggae jamaïcain.

1er avril, Marvin Gaye, Gil Scott Heron, Steve Jobs en UNE

1949 : Gil Scott-Heron, était un musicien, poète et romancier américain. Il est célèbre pour ses « chansons-poèmes » notamment The Revolution Will Not Be Televised.
Reconnu pour ses performances (sous influences musicales jazz, soul et funk) de chants scandés – spoken word – de la fin des années 1960 et des années 1970, certains le considèrent comme l’un des pères du rap.

1er avril, Marvin Gaye, Gil Scott Heron, Steve Jobs en UNE

1er avril, Marvin Gaye, Gil Scott Heron, Steve Jobs en UNE
Ses textes se nourrissent, entre autres, de la réalité de la rue des problèmes politiques et sociaux dont lui-même souffre au quotidien.
Il s’impose comme défenseur de la cause noire américaine dès la fin des années 1960 en décrivant la misère, la violence et la drogue qui ravagent les ghettos, en critiquant la politique américaine (et notamment le gouvernement de Nixon), et étendra son propos à la dénonciation de l’Apartheid. Tombé malade au cours d’un récent voyage en Europe, Gil Scott-Heron s’éteint le 27 mai 2011 dans un hôpital de New York.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Diesemag 18637 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte