Magazine France

Le Mouvement Démocrate face à son avenir dans le Bas-Rhin.

Publié le 30 mai 2008 par Jacquesbon

Une voie politique nouvelle

François BAYROU a brisé le tabou de l’inéluctabilité d’un choix entre l’UMP et le PS.

Les Français lui ont donné raison. Ce n’est pas le cas des 2 grands partis bénéficiaires du système. Menacés dans leurs intérêts ils veulent le faire payer à BAYROU au prix fort : sa disparition.

Les adhérents du Mouvement Démocrate montrent que venant de traditions diverses, de la gauche, de la droite, des verts ou du centre, des personnes peuvent se retrouver sur des idées qui leur sont communes et leur apparaissent déterminantes pour l’avenir. C’est bien là que se situe la troisième force.

Rassembler, fédérer ces sensibilités c’est essentiel, c’est la tâche que ceux qui veulent faire vivre nos valeurs devraient s’assigner.

La Machine à disparaître


Malheureusement chez nous, les vieux démons semblent reprendre le dessus. Exister, être le roi ou la reine de ruines semble pour certains un objectif. Survivre à tout prix, être la règle fixée. C’est triste, c’est imbécile. Certains peuvent penser que ce n’est que dans l’inorganisation et la destruction qu’ils peuvent trouver moyen d’émerger. C’est un bien mauvais calcul, ils trouveront toujours pire qu’eux…

Je refuse de croire que la raison ne pourra l’emporter. Ce ne sont ni les cris, ni les cloches, ni les insultes, encore moins les petites manœuvres de nains dans un verre d’eau qui donneront une crédibilité à notre Mouvement. Or demain il faudra être présent dans le jeu politique. Avoir une stratégie de conquête de pouvoir. Pour cela il faut des convictions et des hommes ou des femmes aptes à les porter. Comment être respectés par nos adversaires si nous ne nous respectons pas en interne ? Si nous n’acceptons aucune discussion, aucun compromis ?

Indépendance et Rassemblement


Entre nous le seul vrai clivage est celui qui existe entre ceux qui pensent que l’indépendance du mouvement garantit sa pérennité et permet de casser le cycle infernal de deux partis se relayant au pouvoir et ceux qui estiment que dans un tel système il faut, pour obtenir quelque pouvoir, faire allégeance à l’une des deux forces en présence. Ceci doit être tranché.

Pour le reste, chacun doit trouver au sein de notre Mouvement de quoi satisfaire son envie de servir et de s’impliquer dans la vie politique. La qualité des militants devrait permettre l’émergence d’une force incontournable.

Il est temps de refuser les alliances de compromission. Il est temps de retrouver des scores électoraux dignes. Il est temps d’exiger de ceux qui sont élus de notre Mouvement de ne pas disparaître une fois élus. Il est temps de se montrer les dignes représentants d’une fraction importante de la population Bref il est temps de se comporter comme un parti politique avec son organisation, ses règles et ses devoirs.

Jacques BON.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossiers Paperblog