Magazine Asie

Os à moëlle à la paille

Publié le 27 janvier 2015 par Florent

Oui ; dans ce restaurant délicieux du jiangnan il y avait une sorte de jarret de porc confit, pas mauvais, mais curieusement servi avec une paille !

Os à moëlle à la paille

C’est en observant mes convives que j’ai compris le truc : la paille servait à aspirer la moëlle au fond de l’os, avec de grands slurp bien sûr

Je perds généralement tous mes moyens devant un bel os à moëlle coupé dans la longueur, avec du gros sel et une baguette grillée (je recommande celui du St Jean de Luz à Paris 16). J’en raffole ! La consistance est étonnante avec ces sortes de caillots. La teneur en lipides est assurée mais quel délice !

Hier dans ce restaurant j’ai eu un peu de mal.

Le coca à la paille, d’accord. Un milk shake où il faut aspirer fort, aussi. Un peu de pulpe à ramasser au fond du verre de jus d’orange, passe encore. Mais je dois dire que j’ai eu quelque réticence à siroter cette moëlle de porc dont je ne voyais même pas la couleur.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florent 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte