Magazine

La radio : episode 1

Publié le 30 mai 2008 par Collectifnrv


podcast


La musique, un art mineur confié à des Majors
Les panels.
L’arme suprême utilisée par toutes les radios (privées et publiques) pour décider si tel ou tel disk peut passer à l’antenne.
Panel : plusieurs dizaine de personnes censées être représentatives de la radio qui organise le panel + 2 ou 3 autres radios pas trop éloignées soit par le format, soit par la musique soit par le milieu socio pro (les fameux CSP+ et CSP-, la ménagère de – de 50 ans etc...) RTL, Chérie FM et France Bleu sont tout à fait dans ce cadre là.
Exemple : pour créer sa base musicale (chaque radio a sa base, entre 400 et 1200 morceaux maxi...400 par ex pour Fun qui fait des rotations très fortes, 6/7 passages/jour voire plus pour certains titres...1200 pour France Bleu qui a des des rotations max de 2/3 par jour) toutes les radios utilisent ce système.
Notez que je ne parle ici que des FM musicales et des Généralistes.
Le panel donc, on y revient....imaginez un auditorium avec 2/300 personnes à qui on fait écouter 8 secondes d’un disk (oui oui, 8 sec) et a qui on demande son avis.
Sachant très bien, qu’un disk, la plupart du temps est « apprécié » » parce qu’il est matraqué, que peut faire une Marie cherrier contre une Vanessa Paradis ou une Juliette face à Miss Dominique ??? (Je n’ai pas pris les exemples en fonction des gabarits, mais c’est juste 4 personnes que je n’apprécie pas trop, ça force l’objectivité).
J’ai récemment vu de mes yeux myopes (mais c’était du Comic sans ms police 16) que Calogero virait Renan Luce d’une playlist parce qu’il avait eu, je cite : « un taux d’agrément de 55% au dernier panel »
Question : A quoi servent les programmateurs ? Faire les moutons des enquêtes d’opinion ?
Question : Que va devenir la création musicale si ce sont toujours les artistes les plus connus qui « sont tirés du chapeau » des panels (combien de temps encore l’Orange de Becaud reprise par star ac puis par les descendants de star ac etc... ?) ?
Question : quelle serait la réaction des journalistes si on leur demandait de faire leur reportage en fonction de panels (moi, je veux qu’on parle des ascenseurs en panne, moi, je veux qu’on parle des crottes qu’il ya partout devant chez moi, moi, moi, moi) ; Vous me direz, y’a déjà pas mal de ça dans nos 13h et 20h, mais faut-il pour autant le généraliser et l’accepter ?
Question : demanderait-on à un boulanger de changer la façon de faire son pain ?
Réponse : oui.
Un jour que je me plaignais de ne plus trouver de bonnes baguettes avec une bonne mie épaisse et une bonne croûte, mon pote boulanger m’a répondu ; c’est à cause de tous ces cons qui demandent «une  baguette pas trop cuite SVP », « l’habitude de bouffer leurs merdes de hamburgers tous mous » a-t-il rajouté.
Quant a la phrase : « c’est le public qui a toujours raison »
Non
Non, le public n’a pas toujours raison.
Le public, c’est moi, vous, nous tous et on, moi en tous cas, a besoin et envie d’être informé, d’apprendre, de découvrir et pas qu’on me rabâche sans cesse ce que je sais déjà.
La preuve avec Urbain qui me gonfle souvent, mais qui nous a tellement tanné avec Le Rapport De Brodeck que j’ai fini par l’acheter (pas chez lui gnark gnark) et c’est un des plus beaux livres que j’ai lu...merci Urbain, sur le coup, j’ai même maté Badiou, mais ça bougeait trop l’image, alors j’ai vomi.

Rep Ban


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Collectifnrv 241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte