Magazine Séries

Critique: Bloodline saison 1

Publié le 05 avril 2015 par Robin210998
Critique: Bloodline saison 1

Série: Bloodline

Saison: 1
Créateurs: Todd A.Kessler, Daniel Zelman, Glenn Kessler
Acteurs: Kyle Chandler, Sissy Spacek, Sam Shepard ...
Genres: Thriller, Drame
Nationalité: Américain
Sortie: 2015 


Après avoir lancé la comédie, très réussie, Unbreakable Kimmy Schmidt, Netflix lance son premier nouveau drama de l'année: Bloodline par les créateurs de Damages. Une fois de plus, la qualité chère au service de vidéo à la demande est présente et le résultat est tout simplement bluffant. Bloodline raconte l'histoire d'une famille, les Rayburn, composée de quatre enfants et dont les parents sont très puissants sur l'île où ils vivent. Ils y tiennent un hôtel depuis 50 ans. Mais lorsque le grand frère, Danny, revient mystérieusement à la maison après plusieurs années d'absence, les vieilles blessures familiales vont refaire surface et, bientôt, le passé va les rattraper. 


Autant le dire tout de suite, Bloodline est une série très addictive et après avoir vu le premier épisode, vous ne pourrez plus vous arrêter tant l'intrigue est parfaitement maîtrisée et le suspense utilisé efficacement. La force de cette série est de nous mener tout doucement, en dénouant   progressivement les ficelles et les secrets de cette famille à l'apparence si exemplaire, vers un final sous haute tension et tragique dont l'issue nous est d'ores et déjà dévoilée en partie à la fin du premier épisode. Tout l'intérêt est donc de comprendre comment l'ensemble des membres de cette famille en est arrivé à commettre un acte si terrible aux conséquences irréversibles. 
Critique: Bloodline saison 1


Bloodline possède un scénario de qualité, ce que peu de séries ont aujourd'hui, et elle ne cesse de nous surprendre ,ce qui maintient le spectateur en haleine durant ces treize épisodes en dévoilant à chaque fois de nouveaux éléments sur le passé des personnages qui menacent de les faire tomber du mauvais côté de la ligne. Cette série est comme un puzzle à ciel ouvert ce qui est déstabilisant puisque le spectateur ne dispose pas de toutes les pièces nécessaires pour comprendre l'histoire de cette famille dont la vie ne leur a pas fait de cadeaux. D'ailleurs, la révélation finale prouve une fois de plus que les apparences sont trompeuses et que le passé est souvent rempli de mystères et de secrets. En effet, on découvre qu'en réalité personne ne se connaît vraiment chez les Rayburn et que le calme apparent cache de lourds secrets enfouis dans la mémoire de l'ensemble de la famille. Le rythme lent de l'intrigue rend la série encore plus anxiogène et stressante surtout quand on sait que les relations peuvent prendre brusquement un tournant tragique et que la famille menace à tout moment d'exploser à cause de l'électron libre qu'est Danny. 

Critique: Bloodline saison 1


Pour une série traitant des blessures et tensions du passé, les flashbacks sont très peu utilisés. Souvent ceux-ci sont surexploités et ne servent finalement pas à grand chose. Ici, ils sont traités avec soin et apportent une grande tension dramatique surtout lorsqu'ils évoquent le traitement que les Rayburn ont infligé à Danny durant son enfance. 

La série a su exploité un casting d'exception en les traitant tous de la même manière à l'écran et en prenant le temps de développer leur personnalité et leurs erreurs. 
Le personnage central de cette première saison est bien évidemment Danny, interprété par Ben Mendelsohn , dont le caractère et les intentions sont très difficiles à cerner et à comprendre. Malgré son petit côté attendrissant et naif, le personnage de Danny se révèle très complexe et profondément marqué par une vie qui ne lui a pas souri et des parents qui ne lui ont pas apporté l'amour dont il avait besoin. Cependant, le spectateur aura beaucoup de mal à se faire une opinion sur lui tant il est machiavélique et manipulateur mais en même temps traumatisé et meurtri par une enfance compliquée dans cette famille où personne l'accusait et tout le monde se mentait. En tout cas, Ben Mendelsohn arrive bien à dégager cette pitié et ce dégoût. On retrouve aussi en tête d'affiche le très talentueux Kyle Chandler qui revient sur le petit écran dans un rôle qui lui va parfaitement. Il interprète un des frères de la famille, un policier qui tente de prendre les choses en main et de réparer les erreurs du passé. C'est un peu la personne à laquelle on peut s'identifier, le seul homme bien et lucide. Même s'il doit commettre l'irréparable, cela sera toujours dans l'intérêt du groupe. Danny et John, tout comme le reste du casting sont exploités à leur juste valeur et aucun des protagonistes ne volent la vedette aux autres. On sent d'ailleurs la volonté des scénaristes d'explorer le passé et les démons de chaque personnage avec un minimum d'équité entre eux. Tout cela pour montrer que les mensonges et les secrets sont plus destructeurs que la vérité et qu'il est impossible de revenir en arrière.
Critique: Bloodline saison 1


La réalisation est aussi très soignée et la série arrive à tirer parti du cadre fantastique et de l'environnement avoisinant l'hôtel. Les plans montrant l'écosystème magnifique de la Floride avec sa mangrove sont juste à couper le souffle et cette nature calme et flamboyante renvoie directement à la sérénité apparente des Rayburn qui cachent bien des tourments. 

En bref: Une première saison excellente et de qualité qui prouve encore une fois que Netflix n'a rien à envier à ses concurrents ! Vivement 2016 et l'arrivée de la deuxième saison. 

Mes notes: 

Scénario4/4
Déroulement de la saison: 2,5/3
Mise en scène: 2/2
Acteurs: 3,5/4
Bande-son: 1/1
Thriller/Drame: 1,5/2
Appréciation personnelle: 4/4 

NOTE GLOBALE 18,5/20 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Robin210998 1536 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine