Magazine Cinéma

[Test Blu-ray] Penny Dreadful – Saison 1

Par Wolvy128 @Wolvy128

BR penny dreadful saison 1LA SÉRIE

Synopsis (saison 1):

Dans le Londres de l’époque Victorienne, Vanessa Ives (Eva Green), une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d’Ethan (Josh Hartnett), un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm (Timothy Dalton), un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population…

Caractéristiques:

Pays – USA.
Démarrage – Mai 2014.
Genre – Drame, Fantastique, Horreur.
Format – 52 minutes.

Casting:

Créateur – John Logan.
Acteurs & Actrices – Eva Green, Josh Hartnett, Timothy Dalton, Harry Treadaway, Reeve Carney, Billie Piper, Danny Sapani…

Bande annonce:

Critique: ★★★★☆

Sans forcément être un grand amateur du genre horrifique, je dois dire que j’ai été agréablement surpris par la première saison de Penny Dreadful (nom inspiré du célèbre genre littéraire britannique du 19e siècle). Sous ses allures de show fourre-tout mêlant plusieurs personnages fictifs célèbres (Dorian Gray et Victor Frankenstein entre autres) ainsi que bon nombre de créatures fantastiques, la série se révèle en fin de compte extrêmement captivante. D’abord parce qu’elle peut compter sur une flopée de personnages charismatiques et intéressants. Vanessa Ives par exemple (formidablement incarnée par Eva Green), jeune femme mystérieuse dotée de pouvoir psychique étonnant, mais aussi Ethan Chandler (Josh Hartnett), garçon rebelle au passé trouble, et Sir Malcolm Murray (Timothy Dalton), vieil explorateur aux ressources inépuisables. Et ensuite car elle bénéficie d’un scénario travaillé et d’une photographie léchée. L’époque victorienne est en effet parfaitement retranscrite et confère à la série une atmosphère particulièrement sombre. Des costumes aux décors, en passant par le bestiaire et les effets spéciaux, chaque élément contribue à insuffler à l’image un style visuel incomparable. En définitive, je ne saurais donc trop conseiller aux amoureux du genre, et aux autres aussi, de se jeter sur les 8 premiers épisodes de Penny Dreadful, ils ne devraient pas être déçus. Quant à moi, j’attends de pied ferme le début de la seconde saison !

Photo penny dreadful saison 1

LE BLU-RAY

Caractéristiques:

Audio – Dolby Surround TrueHD 5.1 : Anglais / Dolby Digital Surround 5.1 : Français.
Image – 1080p HD / 1.78:1.
Sous-titres – Anglais, Français, Néerlandais, Allemand, Danois, Suédois, Norvégien, Finlandais.
Durée – 8 épisodes de 52 minutes.

Bonus

  • Penny Dreadful : Costume Design.
  • The Animals of Penny Dreadful.
  • Penny Dreadful : Production Blogs.

Éditeur – Paramount.

Contenu:

Disque 1

  • Episode 1 (Night work).
  • Episode 2 (Seance).

Disque 2 

  • Episode 3 (Ressurection).
  • Episode 4 (Demimonde).

Disque 3

  • Episode 5 (Closer than sisters).
  • Episode 6 (What death can join together).

Disque 4

  • Episode 7 (Possession).
  • Episode 8 (Grand guignol).
  • Bonus.

Avis:

Assez peu de suppléments pour cette édition Blu-ray de la saison 1 de Penny Dreadful puisque le quatrième disque du coffret n’offre que quelques courts modules sur les différents aspects (techniques ou non) de la série. De quoi prolonger quelque peu l’expérience de visionnage mais malheureusement pas de manière significative. En ce qui me concerne, étant très friand de bonus, je dois avouer que je suis clairement resté sur ma faim. Néanmoins, à part ça, le coffret édité par Paramount est une nouvelle fois remarquable, tant au niveau logistique (boîtier) que technique (visuel et son). J’ai d’ailleurs été frappé par le niveau de détails de l’image. La définition est précise, les contrastes sont splendides et le rendu colorimétrique est exemplaire. Alors que la piste audio HD propose un rendu sonore ample et immersif. C’est souvent le cas pour les films mais pour les séries, j’avais quand même rarement vu une telle qualité. Ce qui compense un peu le manque de bonus et rend des lors le Blu-ray très appréciable.

Disponible à partir du 8 avril 2015 en DVD et Blu-ray (Belgique).



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Wolvy128 10317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines