Magazine Science & vie

Le Pouvoir de l 'Imaginaire ( 387) :Article à la STENDHAL :" To the happy few !" (2)

Publié le 06 avril 2015 par 000111aaa

-" Papy je ne sais plus sur quel pied danser !Re-explique moi correctement ce concept de condensat de BOSE EINSTEIN que Saurya Das et Rajat K. Bhaduri, d'une part ,DOMINIQUE MAREAU d'autre part mettent en avant dans leurs prémisses ........

-" Je l'ai déjà fait N fois ici , quel est ton problème PIERRE ?

-"Après tout PAPY tu as fait toi-même avec des collaborateurs ou des collègues ( Jean Claude BARRAL et PAUL RIGNY ) l'étude expérimentales de la structure du fluor a la température de l'hélium liquide ....Et tu m'avais bien dit qu' on le condense sous une structure quasi désordonnée et de forme vitreuse ...... Alors cette histoire de condensats sagement rangés avec tous leurs spins alignés au garde à vous, c'est quoi ????? Est-ce du lard ou du cochon ? De plus entre DOMINIQUE MAREAU qui nous parle de condensats froids et les autres qui nous parlent de quasi bouillants bigbangs QUI CHOISIR ??????

-" Ne simplifie pas PIERRE et revenons aux définitions des illustres auteurs !HISTORIQUEMENT ,(en 1922) il fut envisagé qu'une statistique différente de la statistique thermodynamique de MAXWELL- BOLTZMAN ,une statistique quantique particulière soit impliquée dans le phénomène de condensation de particules appartenant à la famille des bosons, lesquelles sont les particules de spin entier, en opposition à la famille des fermions qui sont de spin demi-entier.

-" Je croyais que les bosons n'avaient pas de masse et les fermions oui !!!

-" C'est une mauvaise définition PIERRE !Mais en effet parmi les particules élémentaires découvertes à ce jour, les bosons sont tous des bosons de jauge ( photons , gluons ,bosons de l interaction faible ,ou celle de HIGGS, voire les gravitons )......Mais à ceux-là tu peux rajouter ceux dont le spin total est entier , tels les atomes d'hélium et les paires de Cooper ........

-" Bon je sais donc que ça ne concernait pas tes condensations de fluor .....ALORS prends la peine m expliquer ce qui se passe quand tu refroidis ce gaz quasi parfait de " bonnes bébêtes " !

-" C'est facile PIERRE avec ma série de photos car tu vois ce qui se passe lorsque la température baisse !

Le Pouvoir de l 'Imaginaire ( 387) :Article à la  STENDHAL :
Le Pouvoir de l 'Imaginaire ( 387) :Article à la  STENDHAL :
Le Pouvoir de l 'Imaginaire ( 387) :Article à la  STENDHAL :
Le Pouvoir de l 'Imaginaire ( 387) :Article à la  STENDHAL :

-" il reste des choses que je ne comprends pas Papy ! Comment réaliser ce gaz bizarre avec des photons , lesquels sont des animaux sauvages qui demandent a partir dans toutes les directions !

-" Encore une chose fausse PIERRE ! LES PHOTONS ne se " carapatent " que si tu le permets ! Et avec une cavité optique, ou résonateur optique tu les pièges et les confines avec un dispositif dans lequel certains rayons lumineux sont susceptibles de rester grâce à des miroirs sur lesquels ils se réfléchissent. Ces cavités sont d ailleurs indispensables aux lasers pour que leur lumière passe plusieurs fois dans leur milieu amplificateur.

-" Et alors tu obtiens un condensat géant de photons gelés ainsi ?????? Et ils n'interfèrent pas et s'empilent sur une fréquence unique ????

-" Paradoxalement, c'est vrai ! la formation d'un BEC avec des photons est plus difficile à obtenir, elle semblait même un rêve jusqu'à une publication dans Nature d'un article annonçant qu'un groupe de chercheurs de l'université de Bonn était bel et bien arrivé à cet exploit. (Jan Klaers,

Julian Schmitt, Frank Vewinger & Martin Weitz (Nature 468, 545-548 ( Published online 24 November 2010) Ces photons ne sont pas à la même température au départ et ils n'interagissent pas entre eux. Mais il suffit d'injecter des molécules de colorants dans la microcavité pour qu'ils échangent entre eux de la chaleur, par l'intermédiaire de multiples absorptions et émissions avec les molécules de colorant. Ils se refroidissent donc et tendent vers l'équilibre thermique comme sur mes photos!

Les photons pompés dans la cavité à l'aide d'un faisceau laser finissent par former un condensat de Bose-Einstein à température ambiante lors d'une transition quantique. On observe alors au centre de la microcavité une zone de lumière jaune intense, environnée par un gaz de photons plus diffus qui eux ne se sont pas condensés

A suivre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine