Magazine Santé

LAIT MATERNEL: Vendu en ligne, il est souvent coupé au lait de vache – Pediatrics

Publié le 07 avril 2015 par Santelog @santelog

LAIT MATERNEL: Vendu en ligne, il est souvent coupé au lait de vache  – PediatricsDu lait de vache ajouté au lait maternel, c’est un nouvel argument pour éviter absolument ce recours au lait maternel proposé en ligne. Un recours de plus en plus fréquent chez les mères qui recherchent du lait maternel comme complément ou seule source de nutrition pour leurs enfants. Et qu’il devient définitivement urgent de réglementer. Les conclusions, présentées dans la revue Pediatrics, alertent à nouveau sur le risque de maladie infectieuse via la contamination bactérienne et virale des laits maternels vendus sur Internet.

L’étude révèle en effet que 10% des échantillons analysés contenaient du lait de vache ajouté. La même équipe du Nationwide Children’s Hospital, avait déjà révélé, en 2013, dans une étude publiée dans la même revue que 75% des échantillons de lait maternel vendus en ligne contiennent des bactéries qui peuvent entraîner de graves maladies. En cause, le non-respect des procédures de collecte, de manutention, de stockage ou d’expédition de ces laits.

Ici, la démarche identifiée est directement commerciale. Il s’agit, explique le Dr Keim, auteur principal de l’étude, de  » couper  » le lait maternel avec du lait de vache ou des préparations pour nourrisson, afin d’augmenter les volumes à la vente pour  » faire plus d’argent « . Des préparations pour nourrisson et du lait de vache sont ajoutés pour augmenter les volumes, révèle cette analyse de 102 échantillons de lait achetés en ligne et présentés comme du lait 100% maternel. 11 échantillons contiennent ainsi de l’ADN bovin, dont pour 10 des échantillons, cohérent avec celui du lait de vache.

Les dangers sont liés à la fois aux bébés qui consommeront ces laits et à l’insécurité alimentaire de ces laits. Ainsi,

·   21% des acheteurs de lait maternel en ligne le font pour des bébés ayant une maladie ou une affection pré-existantes et 16% de ces parents en achètent spécifiquement en raison de l’allergie ou de l’intolérance de leur bébé au lait de vache.

·   Ensuite, omniprésent est le risque de maladie infectieuse par contamination bactérienne et virale.

25% des femmes sont favorables au  » partage du lait  » : Une autre étude, menée par le Dr Keim sur 499 femmes, publiée cette fois dans la revue Breastfeeding Medicine révèle que 25% des femmes sont favorables au  » partage du lait  » et que près de 4% ont eu un bébé prématuré qui a reçu du lait maternel d’amies ou de parentes. L’étude suggère que le partage de lait entre proches ou le don de lait à une banque de lait ou un lactarium, peut contribuer, de manière plus sécuritaire, à aider un bébé dans le besoin. Il reste à renforcer le soutien à l’allaitement en particulier pour ces mamans qui veulent allaiter leurs bébés mais ne peuvent le faire avec leur propre lait.

Source: Pediatrics April 6, 2015 doi: 10.1542/peds.2014-3554 Cow’s Milk Contamination of Human Milk Purchased via the Internet

LAIT MATERNEL: Vendu en ligne, il est souvent coupé au lait de vache  – Pediatrics
Lire aussi: LAIT MATERNEL: Vente en ligne, attention danger

ALLAITEMENT: 75% des laits maternels vendus en ligne sont contaminés -


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine