Magazine Science & vie

238 – a propos de la genese des etoiles massives

Publié le 07 avril 2015 par Jeanjacques

1) Comment les étoiles massives parviennent-elles simplement à se former ? La théorie standard explique la formation des étoiles dont la masse n'excède pas 20 fois celle du Soleil, mais achoppe sur les plus massives, dont l'intense rayonnement devrait souffler le nuage avant que l'étoile naissante n'ait atteint sa masse définitive. De plus, le rayonnement ultraviolet, l'éjection de matière à grande vitesse et les ondes de choc supersoniques associés aux étoiles massives dévastent leur environnement et perturbent fortement le nuage ; ce que la théorie classique ne prend pas en compte.

2) La naissance d'étoiles massives a été observée pour la première à 18 ans d'écart et bouleverse les théories sur la façon dont ces planète-usines se forment.il est donc difficile de voir comment elles accroissent leur masse.
Les étoiles massives - au moins huit fois la masse de notre soleil - sont relativement rares dans l'univers. Ils agissent comme des usines qui créent les éléments les plus lourds nécessaires à la formation des planètes et de la vie.
Inspiré par cette observation, l'équipe a développé un modèle qui suggère un matériau en forme de beignet entourant l'étoile enserrant le rayonnement qui s'écoule et l'oblige à se concentrer le long d'un axe et qui est renvoyé vers les pôles.
Mais comment elles deviennent si massives reste un mystère. Elles émettent un rayonnement si puissant qu'il s'oppose à la gravité, repoussant les matières entrantes :
Une explication serait que l'émission de rayonnement provient principalement des pôles de l'étoile en formation permettrait au matériau de tomber autour de son équateur. Mais tous les modèles de formation stellaire indiquent que la concentration doit s'opérer dès le début de la formation de l'étoile, dit Carlos Carrasco-González, de l'Université nationale autonome du Mexique.
Carrasco-González et ses collègues ont mis en évidence une étoile massive sans émission des pôles à un état où clairement il y a sortie par les pôles et cela à 18 ans d'écart. Au début, de la matière ionisée s'écoule à partir de l'étoile et du vent solaire est éjecté vers l'extérieur à des vitesses similaires dans toutes les directions. Puis, le matériel sortant des régions équatoriales est ralenti sensiblement car il rencontre le disque en forme d'anneau de poussière et de gaz qui entoure la protoétoile, l'émission par la suite s'effectuant principalement par les pôles.

COMMENTAIRES

Avec les étoiles massives, nous atteignons les limites du modèle standard de l'astrogenèse par effondrement gravitationnel. Deux contraintes nous semblent incontournables : d'une part, la masse du nuage géniteur doit être présente et définitive, d'autre part " l'intense rayonnement devrait souffler le nuage avant que l'étoile naissante n'ait atteint sa masse définitive ". Nous devrions trouver une étoile massive disposant déjà de toute sa matière première sans possibilité d'accroître sa masse. "I l est donc difficile de voir comment elles accroissent leur masse " d'autant que l'étoile est essentiellement en émission que cela soit au début autour des régions équatoriales puis par les pôles.

Ces observations conforteraient bien plutôt notre modèle d'auto constitution des étoiles par prélèvement des matériaux directement dans la substance de l'espace. Ce modèle explique que l'embryon ne cesse d'augmenter sa masse en produisant sa propre matière dont une partie s'éjecte autour des régions équatoriales. Quand l'étoile a atteint une masse limite à sa circonférence, elle se contracte à ce niveau et l'émission ne peut avoir lieu que par les pôles. Il s'agit de la phase terminale de l'émission de matière comme nous pouvons l'observer sur la plupart des étoiles jeunes. Nous retrouvons quelques élément du schéma proposé : l'équipe a développé un modèle qui suggère un matériau en forme de beignet entourant l'étoile enserre le rayonnement qui s'écoule et l'oblige à se concentrer le long d'un axe et qui est renvoyé vers les pôles.

Voir : http://lesnouveauxprincipes.fr/cosmophysique/3-lauto-production-des-elements


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeanjacques 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine