Magazine Afrique

L’Afrique et le plan Marshall post-Ebola

Publié le 02 février 2015 par 250673gc

L’Afrique et le plan Marshall post-Ebola

Après l'Organisation mondiale de santé, c'est au tour de l'Union africaine de faire son mea culpa sur sa mauvaise réaction face à Ebola, qui sévit encore dans une partie de l'Afrique de l'Ouest. Cet acte de contrition qui a retenti il y a quelques jours à Addis Abeba touche un domaine essentiel, la santé, où la contribution des dirigeants africains est quasi nulle.

Aujourd'hui, en terre d'Afrique, on est prêt à injecter des sommes faramineuses pour l'achat des colifichets, des voitures, des monuments inutiles (on l'a vu avec l'ex-Président sénégalais Abdoulaye Wade quand il s'est agi de construire la fameuse statue pour la Renaissance africaine), mais pas pour des équipements sanitaires assurant le bien-être des citoyens. Ce statu quo maintes fois dénoncé, fustigé par plusieurs associations humanitaires doit changer.

Et aller dans le sens de l'oracle de Mustapha Sidiki Kaloko (commissaire de l'UA pour les Affaires sociales) qui souhaite, à la lumière de ce qui s'est passé avec la fièvre hémorragique, qu'il y ait très rapidement un Centre africain de prévention et contrôle. " Nous devrions être prêts pour la prochaine fois, nous ne serons pas pris au dépourvu ", rassure-t-il. Pour Oxfam, la seule voie de salut reste la mise en route d'un plan Marshall post-Ebola pour ces trois pays (Sierra-Leone, Libéria et Guinée) qui ont vu leur économie ébranlée par cette sale maladie.

Sera-t-elle entendue ?

Guillaume Camara

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


250673gc 1133 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines