Magazine Europe

Les poisons chimiques de la Baltique...

Publié le 30 mai 2008 par Danielriot - Www.relatio-Europe.com
Vendredi, 30 Mai 2008 19:15

Le Conseil de l'Europe demande au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et à l'Otan à lever le secret sur la localisation des munitions chimiques déversées dans la mer Baltique après la seconde guerre mondiale.  

En quoi ce type de « secret Défense » est-il encore justifié ? Pour ne pas inquiéter les populations ? Le secret n'a rien de rassurant...L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a instamment demandé au Royaume-Uni, aux Etats-Unis et à l'Otan de déclassifier sans tarder les informations relatives à la localisation des sites de la mer Baltique où ont été déversées des munitions chimiques au lendemain de la seconde guerre mondiale.

Dans une résolution adoptée, sur la base d'un rapport préparé par Gediminas Jakavonis (Lituanie, ADLE), la Commission permanente de l'APCE a déclaré que ces informations permettraient d'effectuer une étude approfondie et détaillée de l'état actuel de ces munitions chimiques et des risques qu'elles représentent pour l'environnement marin.

Certes,  la plupart des experts sont d'avis que sous l'angle de la sécurité, il est préférable de laisser les munitions là où elles se trouvent, mais la construction prochaine du gazoduc Nordstream sur les fonds marins de la Mer Baltique « risque d'engendrer de nouveaux et importants dangers »

RAPPEL : Lors de la Conférence de Potsdam en 1945, les puissances alliées ont décidé de déverser environ 300 000 tonnes de munitions qui n'avaient pas été utilisées par l'Allemagne - notamment du gaz moutarde, un agent s'attaquant au système nerveux appelé tabun, du gaz lacrymogène et un suffocant, le phosgène - dans des sites profonds de l'océan Atlantique. On sait aujourd'hui qu'en réalité ces munitions ont été déversées en mer du Nord et en mer Baltique, à des profondeurs n'excédant parfois pas quelques dizaines de mètres.

Les Allliés étaient convenus de ne pas rendre publiques les informations relatives à ces sites avant cinquante ans. Mais, en 1997, les ministères de la Défense du Royaume-Uni et des Etats-Unis ont prolongé de vingt ans l'interdiction de les divulguer.

Rapport Commentaires (0)
Add Comment

Ecrivez un commentaire Auteur Email Titre Commentaire <span style="cursor:pointer" class="smalltext" onclick="jcResizeComment(-65);">Réduire l'éditeur</span> | <span style="cursor:pointer" class="smalltext" onclick="jcResizeComment(65);">Agrandir l'éditeur</span><br/> </div> <!-- Subscribe via email --> <!-- End subscribe via email --> <!-- Submit Policy --> <!-- End submit policy --> <div> <button class="button" onclick="addComments(); return false;" id="jc_submit">Ajouter un commentaire</button> </div> <noscript> <div> Please enable JavaScript to post a new comment </div> </noscript> <input type="hidden" id="jc_contentid" value="3538" name="jc_contentid"/> <input type="hidden" id="jc_sid" value="5d5f8bd877dc" name="jc_sid"/> <input type="hidden" id="jc_task" value="add" name="jc_task"/> <input type="hidden" id="jc_isajax" value="0" name="jc_isajax"/> <input type="hidden" id="jc_option" value="com_content" name="jc_option"/> </form> </div> <!-- Input form end --><br/><script type="text/javascript"> jc_loadUserInfo(); </script><img src="http://www.relatio-europe.eu/components/com_jomcomment/busy.gif" style="visibility:hidden;display:none;" alt="busy"/><!-- JOM COMMENT END --> <table align="center" class="pagenav"> <tbody><tr> <th class="pagenav_next"> <a href="/la-revue/debats-et-idees/116-debats/3526--limpot-europeen-une-clef-pour-la-citoyennete-europeenne-">Suivant ></a> </th> </tr> </tbody></table></td> </tr>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :