Magazine Environnement

Le goût des choses simples… Jardiner!

Publié le 31 mai 2008 par Anne-Sophie

Il ne fait pas beau sur la France, c’est un fait. Et cela joue sur la sinistrose ambiante, n’est-ce pas?;-) Que cela ne nous empêche pas néanmoins de parler jardin, alors que le début de l’été pointe le bout de son nez (sur le calendrier) et que nous arrivons dans la période typique pour en profiter! Oui oui, c’est promis! Donc voilà un ch’tit billet sur le sujet…

Savez vous qu’il existe en France 2 034 parcs et jardins protégés au titre des monuments historiques, dont 579 classés et 1 455 inscrits? Les crédits consacrés par l’État à l’entretien et à la restauration des jardins protégés au titre des monuments historiques s’élève à plus de 18 millions d’euros (source) et l’opération lancée hier, “RDV au Jardin” a pour objectif de mettre à l’honneur des parcs et jardins publics et privés.

Cette année, près de 2 000 jardins ouvrent leurs portes sur le thème “Le voyage des plantes”. Il s’agit en effet de s’intéresser à l’aspect botanique et horticole des jardins, mais aussi aux dimensions scientifique, historique, culturelle, économique et esthétique. Et écologique, naturellement!

Au-delà des découvertes et balades que vous pourrez faire ce week-end, sachez qu’il existe depuis une dizaine d’années chez nos voisins anglais un mouvement communautaire d’activistes à la main verte: ils mènent une “Guerilla gardening” (guérilla jardinière) non violente afin de prendre d’assaut des parcelles de terre publiques ou privées laissées à l’abandon, pour y faire pousser des fleurs, des plantes ou pour y cultiver des légumes…

Ces “guerilleros jardiniers” sortent généralement la nuit, équipés d’outils, de graines et de plantes pour nettoyer et replanter: leur but est d’inciter les propriétaires et les municipalités à entretenir leurs espaces verts. Les Londoniens excellent dans cet art mais cette pratique ne leur est pas réservée: les Etats-Unis ont aussi leur cellule, ainsi que le Canada, la Belgique (avec la plantation sauvage de tournesols). En France, quelques adeptes semblent échanger sur le net depuis février 2007, et il y en aurait même quelques uns sur Toulouse.

Logo du site Canadien - http://publicspace.ca/gardeners.htm

Mais avant d’en venir aux truelles dans les espaces publics, ménagez tout d’abord votre propre jardin! Aux petits chanceux possédant un espace vert à domicile, voilà quelques liens afin d’adopter de bonnes pratiques: votre jardin est un réservoir de biodiversité en puissance, et aussi est-il nécessaire de ne pas le négliger, ni d’en faire n’importe quoi!

Vous trouverez sur la dernière section du site Feminin.bio un ensemble de conseils illustrés pour jardiner comme un jardinier véritablement respectueux de la nature, avec des méthodes naturelles, sans engrais ni pesticides agressifs pour la faune et la flore. Econo-Ecolo vous fournit également un ensemble de “Tips” sur la manière d’utiliser son compost, d’analyser la terre, et d’utiliser des pesticides naturels.

Une opération utile et passionnante est aussi à signaler si vous possédez un jardin: l’observatoire des papillons, mis en place il y a déjà deux ans par Noe Conservation, vous incite à regarder les papillons, et à les identifier afin de transmettre les observations ainsi recueillies aux scientifiques du Muséum d’Histoire Naturelle, avec qui l’initiative a été lancée*. On peut participer une fois ou régulièrement, il n’y a pas d’engagement, il n’est pas nécessaire de connaître déjà les papillons : c’est facile et toutes les observations comptent !

Si vous avez un doute sur le nom d’un papillon, il est possible d’utiliser un filet à papillon pour mieux les observer, mais il faut ensuite les relâcher immédiatement!

En 2007, 3982 jardins ont participé à l’opération (14% de plus qu’en 2006). 16 800 relevés ont été effectués (un relevé représente l’ensemble des observations effectuées dans un jardin un mois donné). Au total, 193 000 papillons ont été compté (contre 232 000 en 2006, alors que 14 300 relevés avaient été effectués)

Noe Conservation Observatoire Papillons

Parmi l’ensemble des résultats, il apparaît que la richesse moyenne en espèces observées dans les jardins variait selon les régions. Comme le précise le site, “les résultats 2007 permettent de confirmer cette observation, car on retrouve des cartes de répartition similaires, avec des zones où moins d’espèces de papillons sont observées, comme dans le nord de la France, l’Alsace, la Franche-Comté, la côte du Languedoc. On retrouve également des contrastes marqués entre régions similaires : ainsi par exemple, près de deux fois plus d’espèces en moyenne sont observées dans les jardins du sud-ouest du bassin parisien qu’en Picardie. Une différence similaire est observée entre l’est et l’ouest de la côte méditerranéenne.”

Pour cette année, une nouvelle initiative est lancée au sujet cette fois ci des fleurs à papillons.

Savoirs Partagés

Extraits du Cahier du Bio Jardinier Relax

Pour les citadins maintenant, une possibilité pour jardiner peut être de s’adresser à une association proposant de partager un jardin. Par exemple, l’assocation Savoirs partagés née au printemps 2007 souhaite favoriser l’echange de tous les savoirs jardiniers et agroécologiques tout en menant des actions educatives et culturelles.

Savoirs partagés est d’ailleurs l’éditeur du Cahier du bio jardinier relax de Patricia Beucher (chroniqueuse jardin sur RTL et auteur du Beau jardin du paresseux). Cette petite boîte a outils pour jardinier bio tendance paresseux, débutant ou rodé fournit notamment un agenda indexé sur l’observation de la nature, toutes les recettes maison pour soigner les plantes sans endommager la planète, des hit-parades des meilleurs fruits et légumes a cultiver, et un carnet de 150 adresses de pepiniéristes et artisans… Les bénéfices de l’éditeur sont investis dans des actions non lucratives.

Enfin, vous trouverez ci-dessous un ensemble de liens (non exhaustifs) pour aller un peu plus loin sur le sujet. Il n’y aura plus qu’à sortir, une fois le soleil revenu, la nappe et tout le nécessaire pour un bon festin avec les fruits et légumes du jardin! Et n’oubliez pas, comme l’exprime si bien Christian Bobin, “le bout du monde et le fond d’un jardin contiennent la même quantité de merveilles“.

*Cette opération a été lancée dans le cadre du programme Vigie Nature du Muséum national d’Histoire naturelle et dans la démarche de Butterfly Conservation Europe, une organisation regroupant diverses institutions et associations européennes qui travaillent sur les problématiques de suivi et de conservation des papillons.

++ Plus d’info ++

  • Opération RDV aux jardins
  • Le Voyage des Plantes: les jardins, acteurs culturels de la biodiversité - 2ième cahier du Conseil National des Parcs et Jardins (pdf)
  • Le site des biojardiniers partageurs
  • Blog sur le jardin
  • Ce week end à Paris: la ferme du bonheur
  • Conseils de Notreplanete.info sur le jardin
  • Jardinage, sur Mescoursespourlaplanète.com
  • Catalogue GoodPlanete.org sur le jardin
  • Les plantes qui dépolluent l’intérieur, sachant que des herbes fraîchement coupées (lavande - romarin - mélisse - bergamote - thym - sauge - menthe…) constituent des bouquets odorants idéaux pour parfumer une pièce (cf. Un truc par jour!)
  • Emission de Kriss Crumble sur France Inter le 8 avril 2008
  • De quoi désherber naturellement votre jardin avec “le petit chêne”.
  • L’observatoire des papillons, Noe Conservation.
  • Article Wikipedia en anglais sur la Guerrila Gardening
  • Guerrilla Gardening, via Primal Seeds
  • Un cabinet d’archi paysagistes fort intéressant!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Anne-Sophie 401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte