Magazine

L'effet malle...

Publié le 02 octobre 2012 par Clairef

L'effet malle...

Récemment, j'ai découvert un fait étrange et sibyllin, j'aime, de toute éternité, les malles.
J'aime toucher leurs formes, imaginer leur poids, et respecter leur fonction. Ce qui est contenu ne se répand plus. Ce qui est rangé ...

n'est jamais perdu, ni oublié. Ce qui est enfermé est également protégé. ... est-ce-un mal ?
Les malles sont l'humanité de nos maisons d'escargot ; elles peuvent contenir l'essence de nos souvenirs, la mémoire de nos vies, les secrets de nos enfances et gardent longtemps l'odeur intacte de nos libertés enfouies.
Dans les malles, s'ouvre en un grincement de serrure un soleil enfantin sur un papier jauni, une dentelle empesée de lavande endormie se déplie entre mes doigts, je feuillette un carnet de poèmes à l'encre bleuie et dénoue ce ruban de velours autour de lettres sur du papier à fleurs .
Banc d'appoint, bibliothèque ambulante, bar caché, meuble de compagnie ou table basse, la malle répond à toutes nos envies par le sourire gourmand de son couvercle béant.
Une malle posée au pied de mon lit, m'invite au voyage autant qu'au repos, puisqu'elle me garde autant qu'elle m'emmène, puisqu'elle me suit autant qu'elle me pèse.
J'aime les malles, comme les hommes, ces mâles au cœur d'osier ou de fonte, aux coins carrés et aux clés perdues...
Et,pour finir, j'aime les mots, mais pas leurs maux, évidemment,

L'effet malle...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clairef 135 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte