Magazine Internet

Mon avis sur Seuls Two de Eric & Ramzy

Publié le 31 mai 2008 par Damien Guillot
Seuls Two

Je ressors tout juste de l'avant-première à La Rochelle du premier film en tant que réalisateurs d'Eric & Ramzy : Seuls Two. Méga avant-première puisque le film ne sort dans les salles obscures de France que le 25 juin 2008.
Eric & Ramzy ont entamé une tournée pour présenter le film au public dans différentes villes.

La présence d'Eric & Ramzy à la séance nous a beaucoup motivé, Elodie et moi, pour acheter le ticket et je pense que c'est un effet voulu par les deux nouveaux réalisateurs. Quoiqu'il en soit, après visionnage, je peux vous dire que je ne regrette pas l'achat pour deux raisons : le film était bon et la présence des deux comiques au visionnage était excellente.
Fidèles à eux-même, on aurait dit deux gamins sous ecstasy. Ca fait un peu bizarre mais on s'habitue surtout qu'ils sont vraiment proches du public et que ça se sent (pas leus odeurs corporelles...).
A l'écoute, ils ont gentiment répondu aux questions (avec un peu de mal au niveau de la concentration de Ramzy), posés pour faire des photos et signés des autographes.

Je n'ai pas de photos d'eux considérant l'évènement peu propice aux photos, je préfère avoir profité pleinement du moment avec mes petits yeux.
Mais revenons au film : Seuls Two.

Gervais, policier à Paris, maladroit et entêté, est la risée de son commissariat. Depuis des années, il file sans relâche, un esthète de la cambriole, drôle et narquois, Curtis qui, chaque fois, lui échappe et le ridiculise. Un beau matin, après une course poursuite manquée, Gervais se réveille dans une capitale vidée de tous ses habitants. Tous ? Pas tout à fait. Un second individu fonce dans les rues désertes au volant d'une Formule 1 : Curtis ! Voilà nos deux héros seuls au monde, peut-être l'occasion d'enterrer la hache de guerre et de profiter de la situation...Mais ce serait sans compter sur la droiture de Gervais et surtout sur son obstination. Pour lui, la place de Curtis est en prison et rien ne saurait le faire dévier de sa mission...
source : allocine.com

Pour citer Eric, ce film revient à leur début avec une comédie orientée vers le burlesque, un film à la hauteur de La Tour Montparnasse Infernale. Le genre Eric & Ramzy est genre vraiment particulier, il faut aimer ou pas, et bizarrement cela varie selon leurs films et spectacles.
J'ai adoré leur premier spectacle, détesté leur deuxième. J'ai adoré certains de leurs films et détesté les autres. Seuls Two vient se placer dans ceux que j'ai aimé.
Le film n'est pas parfait, il y a des petits moments de longueurs mais dans l'ensemble les gags sont bons et surtout l'histoire laisse rêveur : être tout seul et faire ce que l'on veut...
Le personnage de Ramzy est le personnage de tous les excès alors que celui d'Eric est plus posé, plus responsable.

En bref, si vous avez aimé La Tour Montparnasse Infernale, vous ne serez pas déçu. Il y a quelques clins d'oeil à cet ancien film et la présence d'Omar & Fred est très appréciable : j'adore le personnage de Fred même si on le voit très peu à l'écran...

Tcho, Hamtaro.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Damien Guillot 183 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine