Magazine Régions du monde

Un volcan de boue continue ses ravages en indonésie

Publié le 31 mai 2008 par Fouchardphotographe @fouchardphoto

Les victimes d'une eruption catastrophique de boue volcanique en Indonesie ont manifeste vendredi a Jakarta pour denoncer deux ans d'"inaction" du gouvernement.

Ces familles qui se sont rassemblees devant le palais presidentiel ont tout perdu. Elles ont traverse l'ile de Java pour marquer l'anniversaire du debut de leur calvaire: le 29 mai 2006, dans la region peuplee de Sidoarjo, a commence a jaillir des entrailles terrestres un liquide visqueux, chaud et nauseabond. La boue n'a depuis cesse de s'etendre.

La "fuite" est intervenue a proximite d'un puits de forage de Lapindo Brantas, une societe appartenant a la famille Bakrie du nom du ministre indonesien des Affaires sociales Aburizal Bakrie. Celui-ci a ete recemment classe par le magazine GlobeAsia homme le plus riche d'Indonesie.

Selon la these majoritaire, Lapindo a cause le desastre en commettant une grave erreur technique: elle n'a pas protege un forage exploratoire de gaz d'un "chemisage", qui previent une montee subite de liquide ou de gaz sous pression.

Toutes les tentatives de colmatage du "volcan de boue", y compris une tres originale operation consistant a larguer dans le cratere forme des centaines de boules de beton enchainees, ont echoue. Des experts britanniques ont conclu que l'eruption pourrait durer des annees. Au moins 36.000 personnes ont deja ete forcees de fuir l'avancee du lac de boue.

"Les donnees les plus recentes remontant a mars montrent que 640 hectares de terrains sont recouverts par la boue", a explique Ahmad Zulkarnain, porte-parole de l'equipe officielle chargee de lutter contre la catastrophe.

Il a precise que le volume quotidien toujours expulse etait estime a 150.000 m3, soit la capacite de 75 piscines olympiques. Des digues tentent de canaliser la boue pestilentielle vers une riviere qui se jette dans la mer a l'est de Java.

Les centaines de familles deplacees continuent a exiger justice, tout en vivant dans la crainte, meme a plusieurs kilometres de leur ancien foyer.

"Nous vivons toujours dans la peur de voir l'endroit ou nous habitons (aujourd'hui) submerge par la boue. La digue de Renokenongo s'est recemment affaissee de deux metres et il y a des nouvelles fuites de gaz un peu partout", a relate a l'AFP Sunarto, habitant non loin du "volcan".

Le president indonesien Susilo Bambang Yudhoyono a souvent donne l'impression d'etre sous l'influence de la puissance du clan Bakrie.

En decembre 2006, il a ordonne a Lapindo de verser 420 millions de dollars en compensation pour la catastrophe. Mais plus tard le gouvernement a egalement decide de debloquer 77 millions de dollars comme s'il s'agissait d'une banale catastrophe naturelle.

Lapindo affirme que l'inondation est due a un seisme qui a ebranle le 27 mai 2006 le centre de Java mais a cependant verse a 12.039 victimes pouvant presenter un titre de propriete une somme correspondant a 20% de la valeur de leur terrain.

Le reste sera verse tres prochainement, a affirme a l'AFP Yuniwati Teryana, une responsable de la societe.

Une agence gouvernementale a estime que le montant des pertes dues au volcan de boue depassait 3 milliards de dollars.

Texte AFP - Photo ECOVILLE.CENTERBLOG.NET


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fouchardphotographe 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte