Magazine Culture

Bones épisodes 1.07/1.08/1.09

Publié le 31 mai 2008 par Red

bones

1.07

Un très bon épisode de Bones qui rectifie l’erreur du précédent. C’est un fait dans la série : dès que l’enquête est réussie, l’épisode est sympa à suivre et les dialogues sont jouissifs. La sorte de compte à rebours qui parcoure l’épisode donne à celui-ci un aspect frustrant mais inédit et solide. L’enquête tourne autour d’un condamné à mort et le doute sur son innocence pousse Temperance et Booth à passer leur week-end à trouver une preuve justifiant la validité de la condamnation. C’était habilement mené et plutôt prenant. L’intrigue au troisième plan avec le petit ami d’Angela était sympa et portant à sourire. Bref, enquête réussie et intéressante donc épisode réussi et servi par un enchaînement entre les scènes bien géré.

1.08

Ah le meilleur épisode jusque là ! On est en plein dans une poignée de bons épisodes à ce stade-là de la saison, on se croirait même en fin de saison tellement tout est génialement présenté, assumé et écrit. L’idée du procès au tribunal fonctionne parfaitement bien malgré quelques scènes surréalistes. Tout ça permet de développer à merveille le personnage de Temperance qui s’impose comme un des personnages les plus complexes présentés dans toutes séries confondues. Le duo qu’elle forme avec Booth dans cet épisode est génial et l’enquête de fond était certes tirée par les cheveux mais efficace et portant à curiosité. Encore un épisode atypique comme Bones sait bien en faire, et ça fait plaisir. Les personnages secondaires sont ingénieusement utilisés et chaque scène est décisive, faisant de l’épisode un condensé de développement psychologique intéressant et concis.

1.09

Episode sous fond de Noël et malgré des débuts plus que poussifs, l’épisode s’avère finalement plus que correct et permet de faire un break dans l’analyse d’enquêtes en prenant l’initiative de la mise en quarantaine et du décor en huit-clos qui emprisonne nos personnages dans l’Institut Jeffersonian. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur les personnages et les scénaristes s’appuient, sans grande surprise, sur Brennan et Booth. L’intrigue à propos des parents de Brennan était très touchante, intelligemment mise en scène et interprétée, celle de Booth au sujet de son fils, résultat d’une liaison extraconjugale méritait plus de développement et on a l’impression d’avoir seulement survolé la question. La dynamique entre les personnages est attachante, l’écriture est fluide et soignée. Bref, un épisode plus calme qui permet de faire le point après 9 épisodes de comment les scénaristes ont réussi à planter leurs ambitions et le feedback est positif. L’enquête était intelligemment mise en parallèle avec l’état de Temperance et son passé mais le classique et discret cheminement pour aboutir au dénouement de l’enquête reste peu intéressant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog