Magazine Santé

OBÉSITÉ: Un supplément à base de fibres, pour garder un poids de santé

Publié le 13 avril 2015 par Santelog @santelog

OBÉSITÉ: Un supplément à base de fibres, pour garder un poids de santé – ObesityUn supplément à base de fibres alimentaires permet un meilleur contrôle du poids, montre cette étude de l’Université de Calgary, menée sur l’animal. Des résultats, présentés dans la revue Obesity, concordants avec ceux de précédentes études, qui viennent confirmer la piste des fibres fermentescibles pour favoriser la satiété et réduire la prise de poids.

Le concept de pouvoir compenser l’insuffisance d’apport en fibres dans le régime alimentaire de la plupart d’entre nous par un additif qui entraine la même libération d’acides gras à chaîne courte (AGCC), ces graisses stimulant la libération d’hormones de la satiété, a déjà été envisagé. Voir cette étude dans la revue Gut et cette autre dans la revue Nature Communications qui décrypte l’effet, également sur des souris, de ces hydrates de carbone fermentescibles.

·   Ici, les rats nourris avec un supplément de fibres en plus d’un régime alimentaire riche en graisses et en sucres prennent beaucoup moins de poids que les rats, mis au même régime mais sans fibres. Précisément, malgré un accès constant à des aliments riches en graisse et en sucre, ces rats supplémentés ont pris 30% de poids en moins que le groupe de contrôle.

·   L’effet est observé indépendamment de la prédisposition génétique des animaux à l’obésité.

Les bienfaits de L’oligofructose : Ces données confirment qu’une intervention diététique simple, ici une supplémentation en oligofructose permet une diminution du gain de poids, ce qui peut également favoriser le maintien, à long terme d’un poids de santé. L’oligofructose est une fibre alimentaire naturelle présente dans certains légumes (oignons) et fruits (babane). C’est une fibre prébiotique qui va alimenter les bactéries du microbiote intestinal. Ces fibres contribuent à la digestion et à l’élimination de micro-organismes nuisibles. Le mécanisme constaté ici, de l’oligofructose sur le maintien du poids s’explique à la fois par son effet sur la composition du microbiote et sur les hormones de la satiété ou de la prise alimentaire. Ainsi, l’étude montre que chez les rats supplémentés en oligofructose, la configuration du microbiote intestinal se rapproche de celle d’animaux maigres.

Ce n’est pas un remède miracle, précisent les auteurs, mais un facteur qui peut contribuer au contrôle du poids. L’oligofructose ne doit pas donc pas être considéré comme une alternative à l’exercice et à un régime équilibré, mais comme une fibre de plus, qui participe à la prévention du surpoids et de l’obésité.

Source: Obesity 27 MAR 2015 DOI: 10.1002/oby.21017 Interactive effects of oligofructose and obesity predisposition on gut hormones and microbiota in diet-induced obese rats


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine